Western Digital lance des SSD SA500 Red pensés pour les NAS, les HDD Red passent à 14 To

Red is dead
Western Digital lance des SSD SA500 Red pensés pour les NAS, les HDD Red passent à 14 To

Western Digital va revoir sa gamme RED, pensée pour les NAS, avec des disques durs de 14 To, à partir de 450 dollars. Le fabricant en profite pour évoquer d'autres produits comme les SSD SA500 Red... qui n'ont pas grand-chose à mettre en avant face à certains concurrents. 

Neuf mois après Seagate avec ses IronWolf 110 (basés sur les SSD Nytro 1000 de la gamme Entreprise), c'est au tour de Western Digital de se lancer dans les SSD pour NAS avec ses Red SA500. Au format de 2,5" ou M.2 2280, ils proposent des capacités allant de 500 Go à 4 To (2 To maximum en M.2).

Selon le constructeur, ils sont évidemment conçus pour une utilisation 24h/24 et 7j/7 et peuvent aussi bien être exploités pour un espace de stockage principal pour le NAS que faire office de cache.

S-ATA uniquement, jusqu'à 2 500 To d'endurance « seulement »

Le fabricant annonce des débits maximums de 560 Mo/s en lecture et 530 Mo/s en écriture, quel que soit le modèle. Cela signifie donc que les M.2 sont avec une interface S-ATA/AHCI et pas PCIe/NVMe, ce que regretteront surement certains. Les entrées/sorties sont au maximum de 95 kIOPS en lecture contre 85 kIOPS en écriture.

L'endurance en écriture varie de 350 To pour les SSD SA500 de 500 Go à 2 500 To pour ceux de 4 To (la fiche technique détaillée est disponible par ici). Western Digital fait donc largement moins que Seagate qui grimpe annonce jusqu'à 7 000 To en écriture pour son IronWolf 110 de 3,84 To.

Comparé à des SSD classiques c'est donc un peu mieux, mais pas exceptionnel. Crucial grimpe par exemple à 700 To pour son SSD de MX500 de 2 To, contre 1 300 To pour les SA500. La différence est encore plus réduite avec le 860 Evo de Samsung, dont l'endurance varie entre 300 To pour le modèle de 500 Go et 2 400 To pour celui de 4 To. 

Autant dire que l'on cherche encore la spécificité de ce produit « Red ».

SSD Western Didigtal SA500

72 dollars pour 500 Go, 600 dollars pour 4 To

Les tarifs sont 75 dollars pour le SSD Red SA500 de 500 Go en 2,5", contre 72 dollars (prix recommandé aux États-Unis) pour la version M.2. Ils grimpent jusqu'à 297 dollars pour le M.2 de 2 To et 600 dollars pour le 2,5" de 4 To. Nous n'avons pas encore les tarifs pour la France). La garantie est de cinq ans dans tous les cas.

Ils sont disponibles sur la boutique en ligne du fabricant et débarqueront chez les revendeurs en novembre. Pour le moment, l'IronWolf 110 de 480 Go est vendu 140 euros, contre 950 euros pour celui de 3,84 To. Face à Seagate, Western Digital joue donc la carte du prix plutôt que celui de l'endurance. Une stratégie qui peut être payante pour le grand public, mais il n'est pas sûr que cela soit du goût des professionnels.

Surtout que par rapport à des modèles comme les 860 Evo de Samsung, la lutte risque d'être serrée puisqu'on les trouve aux alentours de 77 euros pour 500 Go et 615 euros pour 4 To. Ils ne sont pas « optimisés » pour les NAS, mais disposent d'une endurance quasiment identique avec une garantie là aussi de cinq ans.

14 To pour les disques durs Red (Pro)

Enfin, Western Digital lance des versions de 14 To de ses disques durs Red (Pro). Les premiers tournent à 5 400 tpm et sont spécialement pensés pour les NAS de 8 emplacements maximum. C'est en tous cas comme ça que le constructeur les présente. Ils disposent d'une garantie de trois ans.

La version Pro est pour sa part pensée pour les NAS de 24 baies maximum, fonctionne à 7 200 tpm et profite d'une garantie étendue à 5 ans. Le 14 To Red sera vendu 539 euros en novembre, contre 629 euros pour le Red Pro, avec une disponibilité en novembre dans les deux cas. 

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

1 commentaires
Avatar de ForceRouge Abonné
Avatar de ForceRougeForceRouge- 26/10/19 à 08:39:50

Pour la maison, le besoin, c'est surtout du stockage longue durée de photos, films et documents qu'on ne souhaite pas perdre. Donc le besoin en IO et ré-écriture n'est pas énorme, c'est surtout le coté "archivage grosse capacité" qui est recherché.

Pour les HDD, on va avoir tendance a prendre un truc "pro" qui va résister longtemps à l'usure des pièces mécanique. On le voit bien avec les HDD RED de WD, c'est des disques lent, mais avec un firmware optimisé pour un fonctionnement 24/7.

A l'inverse, pour les SSD, il n'y a pas d'usure mécanique, donc un SSD QLC le moins cher possible fera très bien l'affaire. Pour la vitesse S-ATA/NVME, bah clairement, on s'en fou, 500Mo/s c'est grosso-modo 5 fois plus que la capacité d'un réseau 1Gb/s. On peut même monter en multigigs 5Gb/s, il suivra encore. Et si on a un réseau 10Gb/s, bah il suffit d'en mettre 2 en RAID1 ou 3 en RAID5 pour profiter de la capacité réseau au maximum.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact