Comment installer Manjaro-ARM sur un Raspberry Pi 4 (même avec l'USB et 4 Go de mémoire)

Easy-peasy !
Comment installer Manjaro-ARM sur un Raspberry Pi 4 (même avec l'USB et 4 Go de mémoire)

Malgré le succès du Raspberry Pi, les distributions Linux classiques ont mis du temps à s'adapter à ce micro PC, laissant ses utilisateurs miser sur le peu performant Raspbian ou des versions plus spécialisées. Un temps désormais révolu, comme le montre la rapidité d'adaptation au Raspberry Pi 4.

Sortie cet été, la nouvelle mouture du Raspberry Pi a connu quelques déboires qui restent à corriger. Pour autant, il s'agit d'une évolution majeure à plus d'un titre. Non parce qu'elle intègre des ports USB bleus ou un véritable port réseau à 1 Gb/s. Mais bien parce qu'elle contient la promesse d'un changement de statut pour le micro PC. 

C'était le sens du pack proposé par la fondation, avec un clavier et une souris en complément d'un Raspberry Pi 4. Ce dernier peut d'ailleurs intégrer jusqu'à 4 Go de mémoire, comme n'importe quel ordinateur d'entrée de gamme. Il lui manque néanmoins un OS digne de ce nom, Raspbian ayant ses atouts mais des performances trop limitées.

Pour les adeptes d'un usage de type serveur, les équipes d'Ubuntu ont travaillé à un support dès la version suivant la sortie du Raspberry Pi 4 : la 19.10. Mais là aussi, tout n'a pas été parfait avec un problème qui touche l'accès à l'USB des machines embarquant 4 Go de mémoire. Ballot pour un OS se voulant de plus en plus exclusivement 64 bits.

Autre regret : cela ne concerne que la version Server de la distribution, qui n'est donc pas proposée nativement avec une interface graphique et des applications utiles en bureautique. C'est là que Manjaro entre dans la danse. Basée sur Arch Linux, cette distribution gagne des galons ces dernières années, et propose un dispositif assez simple.

On transfère une image, et c'est parti !

Plusieurs éditions sont déjà consacrées aux machines à base de puces ARM : PineBook, Rock Pi 4 et Rock Pro 64. Autant dire que proposer une version pour le Raspberry Pi 4 n'était pas un défi insurmontable.

Il a néanmoins été relevé assez facilement puisque la version 19.10 mise en ligne il y a une dizaine de jours propose trois déclinaisons (de 291 Mo à 973 Mo) : MinimalXFCE (4.14) et KDE Plasma (5.17). La première se destine aux serveurs, alors que les deux autres intègrent une suite applicative et un gestionnaire de fenêtres différents.

Leur diffusion se fait sous la forme d'images compressées (.xyz) à transférer sur la carte microSD que vous insérerez dans le Raspberry Pi. Elles sont donc gérées nativement par balenaEtcher qui se chargera de la décompression, du transfert puis de sa vérification. Vous pouvez également passer par un outil plus classique comme dd ou Win32DiskImager.

Un nouvel installeur OEM presque parfait

L'une des évolutions majeures de Manjaro 19.10 est l'arrivée de son installeur dit OEM. Un acronyme qui représente les intégrateurs qui veulent que l'utilisateur dispose d'une machine prête à l'emploi mais personnalisable.

Ainsi, quelle que soit l'image, vous aurez droit à une phase de configuration complète au premier démarrage, vous demandant de créer un compte utilisateur, de lui attribuer des groupes, de choisir un mot de passe, des paramètres régionaux (clavier, heure, etc.) ainsi qu'un nom sur le réseau (hostname).

  • Manjaro ARM 19.10 Raspberry Pi 4
  • Manjaro ARM 19.10 Raspberry Pi 4
  • Manjaro ARM 19.10 Raspberry Pi 4
  • Manjaro ARM 19.10 Raspberry Pi 4
  • Manjaro ARM 19.10 Raspberry Pi 4
  • Manjaro ARM 19.10 Raspberry Pi 4
  • Manjaro ARM 19.10 Raspberry Pi 4
  • Manjaro ARM 19.10 Raspberry Pi 4
  • Manjaro ARM 19.10 Raspberry Pi 4
  • Manjaro ARM 19.10 Raspberry Pi 4
  • Manjaro ARM 19.10 Raspberry Pi 4
  • Manjaro ARM 19.10 Raspberry Pi 4
  • Manjaro ARM 19.10 Raspberry Pi 4

Une procédure plutôt intéressante, dont on regrette seulement qu'elle ne commence pas par le choix de la langue afin de proposer une interface traduite en français (par exemple).

Elle n'est pas sans faire penser à ce que Raspbian propose dans sa déclinaison Desktop, mais qui a l'avantage ici de concerner même l'édition Minimal. Surtout, on peut procéder à cette phase de configuration tant en local que via un simple accès SSH. Il faut alors se connecter via le compte root :

ssh root@ip_de_la_machine

Soit dans notre cas :

ssh root@192.168.1.41

Une fois la procédure terminée, la machine vous affiche un résumé puis redémarre automatiquement au bout de quelques secondes. Vous pouvez alors vous connecter en local ou à distance avec votre compte utilisateur.

Pour effectuer une mise à jour du système utilisez la commande :

sudo pacman -Syu 

Pas de souci d'USB, de bonnes performances

Nous n'avons pas relevé de soucis d'accès aux périphériques USB avec un Raspberry Pi 4 embarquant 4 Go de mémoire comme ce fût le cas avec Ubuntu. Le noyau utilisé est de la branche 4.19.

Côté performances, on trouve des résultats similaires sous OpenSSL :

  • Ubuntu Server 19.10 (64 bits) :
    • 1 CPU : 24 signatures/s, 1634 signatures/s
    • 4 CPU : 99 signatures/s, 6534 signatures/s
  • Manjaro ARM 19.10 (64 bits) :
    • 1 CPU : 24 signatures/s, 1631 signatures/s
    • 4 CPU : 96 signatures/s, 6526 signatures/s

La version utilisée est la 1.1.1d datant de septembre 2019. Pour rappel les commandes utilisées pour nos tests sur un ou l'ensemble des cœurs sont les suivantes :

openssl speed rsa4096
openssl speed --multi $(nproc) rsa4096

Côté bureau, nous avons testé la version XFCE qui est la plus légère. L'expérience est fonctionnelle, même en 4K, et nous avons pu lire sans souci divers contenus multimédias plus ou moins lourds . Mais l'ensemble est encore imparfait, avec quelques déchirures de l'image ici ou là ou une fluidité qui reste à améliorer dans l'interface globale.

Des points sur lesquels les développeurs vont sans doute être améliorés conjointement avec la fondation dans les mois à venir et au fil des mises à jour.

Manjaro ARM 19.10 Raspberry Pi 4
Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

9 commentaires
Avatar de Gilbert_Gosseyn Abonné
Avatar de Gilbert_GosseynGilbert_Gosseyn- 28/10/19 à 10:19:26

Donc, actuellement, cela serait la Manjaro la meilleure distrib' pour le RPI4 ...

Avatar de Norde Abonné
Avatar de NordeNorde- 28/10/19 à 13:11:06

En quoi Raspbian est peu performant ?

Sinon c'est toujours une bonne nouvelle d'avoir un plus large panel d'OS :)

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 28/10/19 à 13:17:12

(quote:43682:Norde) ...

Voir l'article précédent sur Ubuntu :)

Avatar de ErGo_404 Abonné
Avatar de ErGo_404ErGo_404- 28/10/19 à 13:26:33

(quote:43682:Norde) En quoi Raspbian est peu performant ?Sinon c'est toujours une bonne nouvelle d'avoir un plus large panel d'OS :) Il y a eu une belle montée dans les performances avec le dernier kernel Linux et Raspbian utilise une ancienne version du kernel, en gros.

Avatar de Edtech Abonné
Avatar de EdtechEdtech- 28/10/19 à 15:46:54

Quelqu'un a déjà essayé de mettre Ubuntu Core avec un snap de plexmediaserver ? Je vais essayer de faire ça, mais j'ai un peu peur des performances.

Et faut que j'arrive à donner l'autorisation au snap de plex de lire les clefs USB...

Avatar de Norde Abonné
Avatar de NordeNorde- 28/10/19 à 18:42:46

(quote:43683:David_L) Voir l'article précédent sur Ubuntu :)

Je veux dire, en dehors de openssl ^^' As-tu pu réaliser des bench plus complet (ou est-ce prévu) ?

Avatar de tarlak Abonné
Avatar de tarlaktarlak- 30/10/19 à 06:26:34

Bonjour bonjour,

Petite question peut on envisager sur un rpi 4 sous linux d'utiliser l'app pour shadow ? Je me pause la question de me débarrasser de mon pc gaming qui prend trop de place à mon goût. Et le rpi sur papier pourrait répondre à mes attentes avec son dual screen

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 30/10/19 à 07:15:01

(quote:43756:tarlak) ...

C'est plutôt à éviter pour le moment à mon avis, déjà parce que l'app n'est proposée que pour Ubuntu classique (donc x86), ensuite parce pas grand chose sera optimisé pour le pi et sa gestion du rendu vidéo et de l'accélération.

Il y a pas mal de clients légers en x86 qui existent, Shadow propose sa propre box avec un Linux optimisé par leurs équipes, autant regarder de ce côté là je pense.

Avatar de tarlak Abonné
Avatar de tarlaktarlak- 30/10/19 à 07:28:07

(quote:43759:David_L) C'est plutôt à éviter pour le moment à mon avis, déjà parce que l'app n'est proposée que pour Ubuntu classique (donc x86), ensuite parce pas grand chose sera optimisé pour le pi et sa gestion du rendu vidéo et de l'accélération.Il y a pas mal de clients légers en x86 qui existent, Shadow propose sa propre box avec un Linux optimisé par leurs équipes, autant regarder de ce côté là je pense.

Merci pour la réponse, je voulais éviter leur box justement, je vais regarder vers d'autre clients légers en X86

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact