Ve-hotech veut se renouveler car le « NAS est mort » et « Synology a gagné »

Un concierge et un NAS connecté dans les cartons
Ve-hotech  veut se renouveler car le « NAS est mort » et « Synology a gagné »

Selon Ve-hotech, le « NAS est mort » et la marque cherche donc à se réinventer. Nous avons rencontré une partie de son équipe afin d'évoquer son avenir sur un marché où Synology occupe une place très importante. Le constructeur prépare ainsi une montée en gamme de ses produits, mais aussi un modèle plus « connecté ».

En 2009, la société française Ve-hotech profitait du CeBIT pour présenter son premier NAS : le VHS-4. Relativement intéressant sur le papier, il proposait notamment la prise en charge des machines virtuelles, de nombreux services orientés vers le multimédia et des débits supérieurs au Synology DS209 de l'époque.

Depuis, le fabricant a lancé de nouveaux modèles (les VHS LS et VX), mis à jour sa gamme de processeurs et ajouté des fonctionnalités à son interface d'administration. Malgré cela, la marque n'a jamais vraiment réussi à percer outre mesure. La semaine dernière, nous avons eu l'occasion de rencontrer une partie de son équipe à Angers dans la Cité de l'objet connecté, où elle s'est installée récemment.

C'était l'occasion d'évoquer le futur de la marque, qui cherche à se tourner vers de nouveaux horizons. Cela ne l'empêche par contre pas de continuer à développer l'interface d'administration de ses NAS, qui est récemment passée en version 6.1.

L'interface Ve-hotech parfaitement intégrée dans Ubuntu

Au-delà de petites modifications sur la corbeille réseau et le serveur de télévision, le fabricant ajoutait deux applications : Plex et BTSync (déjà disponible chez d'autres fabricants de NAS depuis longtemps). Sur son forum, il explique qu'elles « ne sont pas développées par Ve-hotech » et qu'il s'agit des paquets tels qu'ils sont livrés par leur éditeur respectif.

Vincent Hottier, le président de Ve-hotech, nous explique que cette mise en place a été possible car l'interface d'administration est désormais « complètement intégrée dans la philosophie d'Ubuntu ». Il ajoute ainsi que l'interface de gestion « pourrait être un paquet d'Ubuntu » installé indépendamment. Cette modification de la structure permet désormais d'ajouter très facilement des applications tierces pensées pour Ubuntu, et un « store » maison sera même proposé prochainement.

Si son interface est désormais une brique qui vient s'ajouter à Ubuntu, le dirigeant nous précise qu'il n'a pour le moment pas prévu de distribuer son logiciel indépendamment de ses NAS (à la manière d'un FreeNAS que l'on peut installer sur n'importe quelle machine). Néanmoins, cela pourrait changer s'il décidait de ne plus commercialiser sa gamme de NAS VHS. Un passage en open source serait alors envisageable.

Ve-Hotech
L'interface d'administration 6.x des NAS Ve-Hotech

« Le NAS est mort », vive le NAS

Une situation qui n'est d'ailleurs pas forcément à exclure, car, au bout de six ans, Vincent Hottier, tire le constat suivant de sa gamme de produits : « on n'arrive pas les faire rentrer chez Mme Michu ». Pour autant, il ajoute que ses NAS rencontreraient un certain succès auprès des (très gros) amateurs de vidéos, qui peuvent d'ailleurs profiter de certaines fonctionnalités intéressantes, mais sans nous donner de chiffre précis.

Se pose donc la question de l'avenir de la série des NAS VHS chez Ve-hotech. Le dirigeant n'y va pas par quatre chemins et nous annonce de but en blanc que, selon lui, le « NAS est mort » et qu'il ne voit pas un bel avenir pour ce genre de produit, au moins du côté grand public. Il ajoute que de toute façon « Synology a gagné », ce qui va dans le sens de notre dernier sondage sur le sujet.

Dont acte, le constructeur prépare donc la relève avec un nouveau produit qui devrait arriver dans la seconde moitié de l'année 2016, si tout va bien.

Un nouveau NAS connecté en préparation

Il s'agira toujours d'un NAS dans le sens où il proposera de l'espace de stockage et une prise réseau, mais il sera « connecté », ce qui explique d'ailleurs le récent déménagement de la marque à la Cité de l'objet connecté d'Angers. Par connecté, il faut en fait comprendre que les données que l'on copiera sur le NAS seront automatiquement répliquées sur un espace de stockage en ligne. 

Tous les détails ne sont pas encore connus, mais il devrait s'agir d'un mélange entre Amazon S3 et Glacier (la répartition entre les deux est gérée dynamiquement par le NAS, de manière transparente pour l'utilisateur). Avec les récents changements législatifs en France, le fabricant nous précise qu'il ne souhaitait pas héberger les données sur le territoire national et que c'est le datacenter irlandais d'Amazon qui devrait être utilisé. Dans tous les cas, les fichiers seront chiffrés avant d'être uploadés.

Le boîtier devrait être des plus simples et prendra en charge jusqu'à quatre disques durs de 2,5 pouces (2 à 8 To d'espace de stockage, sans RAID). Contrairement aux NAS traditionnels qu'il faut acheter, puis remplir de disques durs, Ve-hotech veut proposer un autre modèle économique : un abonnement mensuel.

Pour un montant qui devrait se situer entre 20 et 40 euros par mois (cela reste à définir), on disposera du NAS avec un disque dur de 2 To et autant d'espace en ligne afin que l'intégralité des données puisse être dupliquée. Une fois les 2 To occupés, le fabricant enverra un deuxième disque dur dans une « cassette » au format propriétaire, à insérer directement dans le boîtier, et ainsi de suite jusqu'à ce que la capacité maximum soit atteinte (8 To, soit 4x 2 To). L'espace de stockage en ligne augmentera alors dans les mêmes proportions afin de s'adapter à la capacité du NAS.

Ainsi, la totalité de vos données sera sauvegardée dans un autre lieu physique, ce qui permet d'éviter de tout perdre en cas de vol, d'incendie ou d'inondation de votre logement par exemple.

Partages, notifications et DASH pour les vidéos

Bien évidemment, des applications mobiles seront proposées afin de profiter de ses fichiers en mobilité. Si vous êtes chez vous, sur le même réseau local que votre NAS, les documents seront alors directement récupérés sur ce dernier. En mobilité, ce sera par contre les versions en ligne qui vous seront proposées, ce qui permettra généralement de profiter d'un débit bien plus élevé que la limite de 1 Mb/s en upload des lignes ADSL. Il sera évidemment possible de partager des documents avec certains contacts, tandis qu'un système de notification sera aussi de la partie. Il sera temps de faire le point sur les fonctionnalités lorsque le produit sera officiellement annoncé et disponible.

Afin de se démarquer, le fabricant proposera une fonctionnalité intéressante pour les amateurs de vidéos : la prise en charge de DASH (Dynamic Adaptive Streaming over HTTP). Il s'agit d'un protocole de streaming adaptatif qui permet d'ajuster le débit d'une vidéo en fonction des performances du réseau sur lequel elle transite, à la manière de ce que proposent déjà YouTube et Netflix par exemple. Une approche qui est donc différente de celle de QNAP et Synology qui se battent sur le transcodage des vidéos. Là encore, on attendra que le produit arrive dans le commerce afin de se faire une idée précise des performances de cette fonctionnalité.

En attendant, un service de conciergerie sera proposé

En attendant, les NAS VHS connaitront une évolution prochainement, en s'orientant vers du très haut de gamme. Le prix sera donc largement en hausse (sans plus de précisions pour le moment), tout comme le service. Il sera ainsi question d'un système de « concierge numérique » qui pourra vous guider et vous aider dans la réalisation de certaines tâches liées à l'utilisation de votre NAS.

Vous ne savez pas comment ripper un Blu-ray et le copier sur votre NAS ? L'équipe de Ve-hotech sera là pour vous guider dans les étapes à suivre. Une pochette d'un album n'est pas la bonne dans votre bibliothèque musicale ? Même chose : l'équipe technique du fabricant vous aidera à la mettre à jour si besoin. Bref, un service haut de gamme qui sera proposé « aux gens qui en ont besoin et qui ont les moyens ».

Bref, Ve-hotech ne compte visiblement pas s'éterniser sur le marché du NAS pour le grand public qui ne lui semble pas être promis à un bel avenir. Il faudra maintenant attendre fin 2016 afin de voir si ce pari aura été ou non payant pour Ve-hotech.

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

53 commentaires
Avatar de Gilbert_Gosseyn Abonné
Avatar de Gilbert_GosseynGilbert_Gosseyn- 07/12/15 à 14:03:08

Voila une marque dont j'ignorais tout ...

Avatar de Commentaire_supprime Abonné
Avatar de Commentaire_supprimeCommentaire_supprime- 07/12/15 à 14:06:27

Pourquoi pas ?

Ils inventent un nouveau concept, qui a un certain intérêt et qui est imaginatif, voyons ce que ça donne. ET je leur souhaite de réussir.

A suivre !

Avatar de stephane.p Abonné
Avatar de stephane.pstephane.p- 07/12/15 à 14:12:43

Le NAS pour madame Michu, c'est normal que ça ne se vende pas, c'est beaucoup trop compliqué.

Avatar de A-snowboard INpactien
Avatar de A-snowboardA-snowboard- 07/12/15 à 14:18:01

Effectivement c'est un nouveau concept.

Par contre le truc qui va faire tiquer, c'est le stockage en Islande. Et ce pour deux raisons :

  • Pas sur que les données soient plus a l’abri qu'en France. De plus si c'est crypté avant l'envoi j'ai du mal à imaginer ce que ça change (après je ne suis pas spécialiste)

  • Je ne suis pas porté sur l’international, donc aller stocker des données en irlande ne présent pas d'intérêt. Autant stocker en local. (Et accessoirement ils feront travailler leur compatriotes).

    Sinon le concept est pas mal, idem pour l'idée de conciergerie. 40€ mois c'est clairement pas des raisons économiques qui vont faire aller sur ces services. Mais ils l'assument.

    Par contre 8To, il se passe quoi si on en veut plus ?

    L'argument de l'accès aux données à un débit plus rapide, j'y crois moyen. En général on a un nas quand on a du débit ^^

Avatar de data_gh0st INpactien
Avatar de data_gh0stdata_gh0st- 07/12/15 à 14:19:47

Abonnement, "cassette" au format proprio, j'espère pour eux que ça séduira Mme Michu, parce que je vois mal un informaticien préférer ça par rapport à un NAS "normal" qu'il peut upgrader lui-même.

Avatar de bfaa23dd INpactien
Avatar de bfaa23ddbfaa23dd- 07/12/15 à 14:21:44

Quels sont les technologies sous-jacentes sur les NAS aujourd'hui ? Est-ce toujours du RAID classique lié au matériel ou des systèmes plus ouverts comme du JBOD et du software qui tourne partout?

J'utilise un peu HDFS au travail et si un NAS pouvait fournir les mêmes fonctionnalités sans se prendre la tête à installer et maintenir un cluster Hadoop, ça serait super intéressant.

Avatar de Leixia Abonné
Avatar de LeixiaLeixia- 07/12/15 à 14:29:44

En même temps y'a tellement d'acteurs chez les NAS....
Le marché du PC c'est recentré sur les plus gros acteurs, ce n'est pas étonnant que sur les NAS ce soit la même chose.

Sinon je trouve leur idée bonne, mais avoir deux NAS dont un en dehors de chez soit (chez les parents par exemple) revient tout de même à beaucoup moins cher qu'un abo à 40€ par mois.

Avatar de Epy Abonné
Avatar de EpyEpy- 07/12/15 à 14:43:29

Ça dépend des marques, certaines comme Syno justement proposent d'enfermer leurs utilisateurs avec un RAID "maison" (ce n'est qu'optionnel mais c'est le mode de RAID par défaut il me semble)
Ve-Hotech eux ne proposaient qu'un RAID software

Je suis modérateur sur le forum Ve-Hotech je suis dégouté d'avoir des nouvelles par un site extérieur alors qu'ils nous ont laissés à l'abandon depuis des mois (à part pour annoncer la sortie d'une nouvelle version de temps en temps)
S'ils avaient écouté un peu plus leur communauté de bénévoles sur les points qui nous gênaient peut-être que Synology n'aurait pas "gagné"

Avatar de mrlafrite Abonné
Avatar de mrlafritemrlafrite- 07/12/15 à 14:51:28

Exactement...
Du gâchis

Avatar de bingo.crepuscule Abonné
Avatar de bingo.crepusculebingo.crepuscule- 07/12/15 à 15:01:23

Je suis le seul à avoir songé à Vault-Tec en voyant le nom de l'entreprise ?

Peut être qu'ils chercheront d'autres voies dans la construction d'abris anti-nucléaires et l'expérimentation scientifique sur les humains rescapés...

Édité par bingo.crepuscule le 07/12/2015 à 15:01
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 6

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact