Intel Skylake : ASUS et MSI misent sur les chipsets C23x

Mais chacun à sa manière
Intel Skylake : ASUS et MSI misent sur les chipsets C23xCrédits : Intel

Alors que le marché des cartes mères ne va pas très fort, chaque constructeur tente de faire la différence. Cette fois, c'est avec des chipsets dédiés au monde « Pro  » qu'ASUS et MSI ont tenté leur chance, mais avec des approches bien différentes.

Coup sur coup, ASUS et MSI viennent d'annoncer une carte mère pour processeur Skylake d'Intel (Core de 6e génération) qui se distinguent de par la présence d'un chipset C23x. Sa spécificité ? Il permet une compatibilité avec les CPU de la gamme Xeon. 

Deux modèles sont utilisés, le C232 et le C236. Ils se distinguent par de nombreux points (voir ici pour le détail), que ce soit le nombre de lignes PCIe, de ports USB ou S-ATA 6 Gb/s, les fonctionnalités « Pro », etc. Cela s'explique sans doute par le but visé qui semble assez différent.

MSI vise les stations de travail

Dans le cas de MSI, le communiqué de presse annonce ainsi plutôt un produit orienté « Workstation » permettant d'utiliser des cartes graphiques de gamme Quadro ou FirePro en multi-GPU, avec la présence plusieurs ports PCIe selon les références proposées. Ainsi, ils sont au nombre de trois sur la C236A (x8/x8/x4 dans le meilleur des cas) :

MSI C236MMSI C236A

Pour le reste, les cartes sont plutôt classiques avec une connectique relativement complète, mais sans fioriture : un trio de sorties vidéo VGA, DVI et HDMI, de l'USB 2.0/3.1 Gen 2, des ports PS/2, etc. Sur le modèle 236A, on a aussi droit à un port USB 3.1 Type C. La C236M aura de son côté l'avantage d'être plus compacte. Aucun tarif public n'a pour le moment été annoncé pour le marché français.

ASUS tente d'attirer les joueurs avec certains Xeon

Chez ASUS, la stratégie semble un peu différente. En effet, en annonçant sa carte mère E3 Pro Gaming, la marque annonce clairement la couleur : elle vise les joueurs en leur proposant de profiter d'un avantage bien précis de la gamme Xeon.

En effet, dans celle-ci on retrouve des processeurs à quatre cœurs capables de gérer huit threads, ce qui est réservé aux Core i7 sur la gamme grand public. Or, des modèles comme le Xeon E3 1230 v5 sont annoncés comme moins cher que les Core i7 6700 (voir ici pour les différences).

ASUS E3 Pro Gaming v5

La carte elle-même se veut assez complète avec une connectique fournie, à base deux ports USB 3.1 Gen 2 (Type A ou Type C), mais aussi de l'USB 3.0 et 2.0, un emplacement M.2, des ports PS/2, une partie audio SupremeFX, etc. Il faudra néanmoins faire avec les limitations du chipset qui ne supporte que huit lignes PCIe contre vingt pour le C236.

De plus, il faudra éviter les configurations multi-GPU puisque malgré la présence de deux ports PCIe 3.0 x16, ils ne peuvent fonctionner dans le meilleur des cas qu'en x16/x4 comme sur la C236M de MSI. Ne vous demandez pas où sont les sorties vidéo puisqu'il n'y en a pas. Les Xeon de la gamme visée sont en effet dépourvus de partie graphique intégrée, ce qui explique notamment leur tarif inférieur.

Reste un problème à régler pour ASUS : la disponibilité du Xeon E3 1230 v5 sur le marché français. Sa carte mère est annoncée à un tarif de 169 euros TTC alors que ce CPU n'est presque pas référencé, ou aux alentours de 320 euros environ.

[PDN]956404[/PDN]

Autant dire qu'avec un Core i7 6700 disponible dans les 370 euros sans limitations au niveau de la plateforme, et une gamme de cartes mères LGA 1151 assez accessible, il faudra sans doute un écart un peu plus significatif pour que les acheteurs potentiels foncent les yeux fermés.

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact