SSD Intel DC P3608 : NVM Express, PCIe 3.0 x8 et jusqu'à 5 Go/s

Express, c'est bien ça
SSD Intel DC P3608 : NVM Express, PCIe 3.0 x8 et jusqu'à 5 Go/s

Intel présente un nouveau SSD PCI Express avec une interface NVMe qui est taillé pour prendre place dans des data centers réclamant des performances de premier rang : le DC P3608, capable de grimper jusqu'à 5 Go/s et 850 000 IOPS.

Alors que Samsung vient d'annoncer sa nouvelle série de SSD 950 Pro au format M.2 avec des débits relativement élevés (jusqu'à 2,5 Go/s), c'est au tour d'Intel de montrer les muscles avec ses SSD Data Center (DC) P3608 Series. Ils sont exclusivement au format PCI Express 3.0 x8 avec une interface NVM Express (MNVe) qui, pour rappel, remplace avantageusement l'AHCI.

Le fabricant annonce que les débits peuvent grimper jusqu'à 5 Go/s en lecture et 3 Go/s en écriture, pour pas moins de 850 000 et 150 000 IOPS respectivement sur des fichiers aléatoires de 4 ko. Ils se placent donc largement au-dessus des P3600 et 3700 Series qui « plafonnent » à 2 600/2 800 Mo/s pour 450 000/460 000 IOPS maximum.

En plus d'êtres des plus rapides, ils sont relativement endurants puisque le constructeur précise qu'il est possible d'écrire trois fois par jour l'équivalent de la capacité totale du SSD chaque jour pendant 5 ans (3 DWPD). Pour cela, des puces de NAND MLC gravées en 20 nm de type HET (High-Endurance Technology) sont de la partie. Si c'est exactement la même chose que pour les DC P3600 (3 DWPD), les DC P3700 sont plus de cinq fois plus résistants puisqu'ils sont donnés pour 17 DWPD.

SSD Intel

La consommation électrique est par contre deux fois plus importante sur les P3608 puisqu'elle passe de 9/10 watts au repos et 20/22 watts en écriture sur les DC P3600 et P3700 à respectivement 18 et 30 watts pour modèle de 1,6 To. Une augmentation qui s'explique probablement par l'architecture même des SSD DC P3608 : selon AnandTech il s'agit en fait de deux DC P3600 installés sur le même PCB et montés en RAID. Tous les détails techniques des DC P3608 sont disponibles par ici.

Des versions de 1,6, 3,2 et 4 To seront disponibles, à une date qui n'a pas été précisée. Le prix non plus n'a pas été dévoilé, mais il y a fort à parier qu'il ne sera pas piqué des hannetons. En effet, le DC P3600 de 1,6 To est à 2 295 dollars, contre 3 495 dollars pour le DC P3700 de même capacité. 

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

14 commentaires
Avatar de eres Abonné
Avatar de ereseres- 24/09/15 à 17:51:16

  Impressionnantes ces performances même s'il faudra voir cela dans la pratique.
 
Je me souviens d'une période pas si ancienne 2007-2008 où on cherchait à faire des NAS pour la messagerie qui pouvaient dépasser 4000 IOPS en écriture... et les prix étaient explosifs (NetApp).

Avatar de Sedanxio INpactien
Avatar de SedanxioSedanxio- 24/09/15 à 18:10:39

D'après mon expérience, dans la pratique avec Intel on doit pas être trop loin des chiffres annoncés.

Et à mon avis le prix va être stratosphérique pour ceux-ci

Avatar de wargre INpactien
Avatar de wargrewargre- 24/09/15 à 18:41:10

Curiosité curiosité : tu avais fait comment ? shard sur une baie de disque ?  (genre 80 disque minimum ? )

Avatar de wargre INpactien
Avatar de wargrewargre- 24/09/15 à 18:48:15

Oui et non. Je travaille de temps en temps sur des machines avec qq tera de SSD, et quelques tera de mémoire aussi et le prix des machines elle même est importante. Même a 5000€ le disque de 3To c'est au final une petite partie dans le prix final...

Avatar de patos Abonné
Avatar de patospatos- 24/09/15 à 20:27:48

C'est cool, je vais pouvoir en acheter 4 en janvier (ben oué, j'ai 4 serveurs quoi...)

Avatar de eres Abonné
Avatar de ereseres- 24/09/15 à 21:55:30

Je n'étais pas le 'spécialiste' Nas mais on avait comme base pour les meilleurs disques SAS 180 IOPS efficaces. Il faillait ensuite faire des pools (raid 6, si je ne trompe pas) de pools, avec performance qui n'étaient pas très stables pendant plusieurs releases du Firmware des contrôleurs NFS.   

 Les meilleures performances vues lors d'un test specmail, c'était avec une solution BlueArc (maintenant chez Hitachi)

c'est vrai qu'avec quelques SSD de ce type en Raid on doit exploser les perfs.

Avatar de ForceRouge Abonné
Avatar de ForceRougeForceRouge- 24/09/15 à 23:07:02

eres a écrit :

...

c'est vrai qu'avec quelques SSD de ce type en Raid on doit exploser les perfs.

Tant bien même l'interface serait du SAS, je suis même pas sure qu'un contrôleur RAID gérant ce nombre d'IOPS existe.

Avatar de KissFC INpactien
Avatar de KissFCKissFC- 25/09/15 à 00:31:18

Tu crois que c'est du SAS là dessus ? Tu pense qu'on parle encore de "disques" ou de mono carte pour ce genre de machine ?
 
 Plus sérieusement on commence a parler en termes de PPS, de taille de trame et de limitations de PCI-e/node et de baie type "jumbo" pour le volume :
 -Baie sur expander SAS reliés a un node (160 disques/4U en nearline SAS)
 -16 4U sur un controleur externe
 -1 procos avec peu de coeurs, beaucoup de fréquence et une masse de ram
 -ce genre de cartes pour transformer les burst aléatoire en données séquentielles
 -Une carte fiber channel minimum, infiniband
 
 Tu met le tout dans une baie, tu met un jolie firmware binaire locké et hop, t'as du netapp.
 Si tu met un FS distribué typê mojette ou lustre tu exporte les meta sur des nodes en SSD pur.
 
 Bienvenue dans l'air du "bigdata".

Avatar de barlav Abonné
Avatar de barlavbarlav- 25/09/15 à 01:01:05

La tu parles de SAN, non? avec un bon lien réseau type pro?
De ce que j'en comprends, ça correspondrait à un cache bien rapide avant la grappe de DDs; après il faut pouvoir l'alimenter en débit, c'est sur qu'on tape dans du matériel pro capable.

Avatar de Cedrix INpactien
Avatar de CedrixCedrix- 25/09/15 à 08:20:00

J'ai beau avoir un background technique.. J'ai pas tout compris.

Tu es informaticien? J'ai un problème avec mon Word. ;-)

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact