AMD négocie un accord plus flexible avec GlobalFoundries

Zen, soyons Zen
AMD négocie un accord plus flexible avec GlobalFoundries

AMD vient d'annoncer un changement important dans sa stratégie. Le père des Radeon a en effet décidé de renégocier son accord avec GlobalFoundries afin de pouvoir se fournir chez la concurrence pour la production de certaines puces.

En 2008, AMD se séparait de ses usines de fabrication de puces pour tenter de se remettre en selle. Une séparation qui donnera naissance à The Foundry Company, désormais baptisée GlobalFoundries. Une société dans laquelle AMD ne dispose plus d'aucune part depuis 2012. Elle reste néanmoins intimement liée la firme de Sunnyvale, grâce à un accord amendé à de multiples reprises, et selon lequel AMD garantit un volume minimum de production de puces à son partenaire, avec même une exclusivité sur certains produits.

Les liens se desserrent

Au fil des années, AMD a cherché à prendre progressivement ses distances avec GlobalFoundries, l'accord initialement signé lui coûtant très cher. En 2012 par exemple, la firme de Sunnyvale a dû verser 320 millions de dollars de pénalités à son partenaire, pour avoir commandé moins de puces que ce que leur contrat prévoyait. 

Toujours en 2012, AMD avait également négocié âprement afin de rompre la clause lui imposant de faire fabriquer ses APU en 28 nm dans les usines de GlobalFoundries. Coût total de la manœuvre : plus de 700 millions de dollars. Depuis, d'autres amendements à cet accord ont été signés, notamment pour régler des questions de prix des puces produites. 

Un nouvel accord plus flexible, mais coûteux

Cette semaine, AMD a annoncé la signature d'un nouvel amendement à son contrat le liant avec GlobalFoundries. Celui-ci couvre une période s'étalant jusqu'à fin 2020 et pose les bases de la collaboration entre les deux sociétés dans le cadre de la production de puces gravées en 14 nm puis 7 nm. Cela passe notamment par l'abandon du principe du take or pay pour les commandes au profit de la mise en place d'objectifs d'achats moins élevés avec un prix par wafer fixé pour 2016 et révisable chaque année. 

Le point clé de ce nouveau contrat est qu'il permet à AMD « d'avoir la flexibilité de faire fabriquer certains produits chez un autre fournisseur ». En contrepartie, le père des Radeon devra rémunérer GlobalFoundries pour chaque wafer produit chez un de ses concurrents (TSMC ou Samsung par exemple), une clause qui vise très certainement les APU pour consoles de salon, ceux-ci ayant été confiés à TSMC. En plus de cela, AMD devra verser 100 millions de dollars à son partenaire pour valider cet accord. 

AMD Global Foundries Amendement 6 Septembre 2016AMD Global Foundries Amendement 6 Septembre 2016

Les frais ne s'arrêtent pas là. AMD doit fournir à une filiale de Mubadala, le fonds d'investissement souverain d'Abou Dabi propriétaire de GlobalFoundries, un mandat d'achat pour 75 millions d'actions AMD au prix de 5,98 dollars pièce. Cela représente environ 9 % de son capital actuel, à un prix près de 20 % inférieur à son cours du jour. Il est à noter que Mubadala ne pourra pas exercer cette option si elle lui permet de dépasser le seuil de 20 % du capital d'AMD.

Au prochain trimestre, AMD prévoit donc d'inscrire une charge exceptionnelle de 335 millions de dollars à ses résultats, correspondant au paiement promis et aux options émises. 

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

10 commentaires
Avatar de Northernlights Abonné
Avatar de NorthernlightsNorthernlights- 02/09/16 à 14:11:51

C'est beau de se mettre des boulets aux pieds pour essayer de faire surface.

Avatar de FREDOM1989 INpactien
Avatar de FREDOM1989FREDOM1989- 02/09/16 à 14:20:08

C'était vraiment une bonne idée de devenir fabless....

Avatar de obyan_kenobi INpactien
Avatar de obyan_kenobiobyan_kenobi- 02/09/16 à 14:37:36

Si seulement cela pouvait aider à améliorer la production et donc la disponibilité de certains produits. Enfin bon, j'me comprends ...
 

Avatar de Citan666 Abonné
Avatar de Citan666Citan666- 02/09/16 à 14:38:37

J'avoue...
Cela dit nous ignorons tout des détails économiques, aussi bien des accords passés et leur réalisation, que les projets à venir...
Je suppose (j'espère) qu'ils ont fait de savants calculs et projection avant de signer, et que les nouvelles restrictions restent un moindre mal par rapport au système de pénalités précédent.

Après, à mon sens la vraie question pour savoir si le nouveau marché est intrinsèquement plus favorable à AMD ou pas est... Qui a pris l'initiative ?

  • AMD : volonté de réadapter le contrat pour mieux coller à la nouvelle stratégie.
  • GlobalFoundries : profiter de la situation actuelle pour négocier un accord plus favorable, ou chercher d'autres manières d'assurer un revenu de la part d'un client à l'équilibre, disons, instable pour rester poli.
Édité par Citan666 le 02/09/2016 à 14:39
Avatar de gwen5484 INpactien
Avatar de gwen5484gwen5484- 02/09/16 à 14:48:29

J'ai lu quelque part (et je ne retrouve plus où) qu'AMD pourrait sous-licencier sa licence x86 pour qu'un troisième constructeur (vraisemblablement chinois) puisse se lancer ? Personne n'a d'info la dessus ?

Avatar de Tarvos Abonné
Avatar de TarvosTarvos- 02/09/16 à 14:52:35

Vas falloir que je reboot mon cerveau. Quand je lis SunnyVale mes interactions neuronales transforme ce nom en SunnyDale.

Comment une sté comme AMD peut faire des accords la pénalisant avec une boite qu'elle a vendue ?.
Les financiers dirigeants d'AMD doivent être de sacrés incompétents ou des mecs qui se sont mis pleins de frics dans les poches dans la transaction.

PS: je dois dire que je ne connais rien au monde de voleur de l'économie.
 

Avatar de Charly32 Abonné
Avatar de Charly32Charly32- 02/09/16 à 15:07:34

Ce n'est pas vraiment une vente d'une entreprise qu'elle possédait, mais bien la scission de ce qu’elle était avant.
Les usines AMD n'avaient alors qu'AMD comme client exclusif, et suite à la création de GloFo, ils sont resté liés avec ce genre d'accords (pour laisser à GloFo le temps de se faire un nom et un carnet de clients).

 

Avatar de xillibit Abonné
Avatar de xillibitxillibit- 02/09/16 à 15:40:57

Toujours en 2012, AMD avait également négocié âprement afin de rompre la clause lui imposant de faire fabriquer ses APU en 28 nm dans les usines de Global Foundries.

En même temps GlobalFoundries a rencontré des problèmes avec son 28nm donc c'est normal qu'AMD voulait aller voir ailleurs

gwen5484 a écrit :

J'ai lu quelque part (et je ne retrouve plus où) qu'AMD pourrait sous-licencier sa licence x86 pour qu'un troisième constructeur (vraisemblablement chinois) puisse se lancer ? Personne n'a d'info la dessus ?

Je ne crois pas qu'Intel soit d'accord

Tarvos a écrit :

Vas falloir que je reboot mon cerveau. Quand je lis SunnyVale mes interactions neuronales transforme ce nom en SunnyDale.

Comment une sté comme AMD peut faire des accords la pénalisant avec une boite qu'elle a vendue ?.
Les financiers dirigeants d'AMD doivent être de sacrés incompétents ou des mecs qui se sont mis pleins de frics dans les poches dans la transaction.

PS: je dois dire que je ne connais rien au monde de voleur de l'économie.

AMD a été obligé de faire cet accord pour ne pas vendre ses usines à un prix dérisoire

Édité par xillibit le 02/09/2016 à 15:42
Avatar de t0FF INpactien
Avatar de t0FFt0FF- 02/09/16 à 16:25:37

gwen5484 a écrit :

J'ai lu quelque part (et je ne retrouve plus où) qu'AMD pourrait sous-licencier sa licence x86 pour qu'un troisième constructeur (vraisemblablement chinois) puisse se lancer ? Personne n'a d'info la dessus ?

http://www.wsj.com/articles/amd-to-license-chip-technology-to-china-chip-venture...
J'ai vu aussi des articles en Francais sur tomshardware. 

xillibit a écrit :

Je ne crois pas qu'Intel soit d'accord

j'ai l'impression que AMD ne lui a pas demandé son avis, mais Intel a refusé de le donner de toute façon. 
"it is also surprising, given the terms of a 2009 cross-licensing agreement between AMD and Intel. That agreement says neither party can transfer rights to licensed technology to other companies. “I’m sure Intel is going to have some issues with this,” Mr. McGregor said.

An Intel spokeswoman declined to comment."

Préparez le pop-corn, ça sent le procès ! 

Avatar de Sans intérêt Abonné
Avatar de Sans intérêtSans intérêt- 05/09/16 à 00:25:03

Je me souviens d'un temps où AMD produisait des CPU plus puissants que ceux d'Intel, à des tarifs inférieurs. C'est là que je prends conscience être désormais devenu… vieux. 

Édité par Sans intérêt le 05/09/2016 à 00:25
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact