GeForce GTX 1080 Founders edition : l'heure des tests pour une carte à 789 euros

Prions pour le tarif de départ de la GTX 1070...
GeForce GTX 1080 Founders edition : l'heure des tests pour une carte à 789 euros

Alors que la GeForce GTX 1080 ne sera mise sur le marché que dans 10 jours, NVIDIA vient de lever le NDA sur les tests. On peut ainsi en apprendre plus sur cette carte haut de gamme, en attendant le tour de la GTX 1070 et la réponse d'AMD.

Quelques jours après l'annonce de la GeForce GTX 1080, NVIDIA a laissé la presse publier les premiers tests de la carte de référence récupérée à l'occasion de sa conférence.

L'occasion de se faire un premier avis sur ce modèle qui sera proposé à pas moins de 789 euros en France (699 dollars annoncés), en attendant ceux des partenaires et la mise en vente, prévue pour le 27 mai. Pour rappel, la GTX 1070 n'est pas attendue avant le mois de juin.

Pascal livre ses derniers secrets

C'est aussi l'occasion de découvrir quelques détails complémentaires concernant l'architecture par rapport à ce qui avait déjà été dévoilé lors de notre précédente analyse.

On apprend ainsi que les 2560 CUDA Cores sont répartis en quatre GPC contenant chacun cinq SM de 128 unités. Les unités de texturing sont presque au niveau de la 980 Ti (160 contre 176 et 128 pour la 980) mais que les ROPs sont au niveau de la 980 : 64 (96 pour le modèle Ti). Le cache L2 est toujours de 2 Mo. La puce GP104, gravée en 16 nm, mesure 314 mm² (7,2 milliards de transistors) contre 398 mm² pour la GM204 (5,2 milliards de transistors).

Du côté de l'interface mémoire, les 256 bits sont répartis en 8 x 32 bits (plutôt que 4 x 64 bits) et NVIDIA indique avoir renforcé avec Pascal la compression avec des niveaux de 4:1 et 8:1 contre 2:1 précédemment. Ce dernier mode est d'ailleurs amélioré. Dans la pratique, la réduction de bande passante nécessaire serait de 11 à 28 % selon les jeux, alors que celle disponible (320 Go/s) est plus importante par rapport à une 980 (224 Go/s). Elle reste néanmoins inférieure à celle d'une 980 Ti (336 Go/s).

NVIDIA Pascla ArchitectureNVIDIA Pascla Architecture

Pour ce qui est de l'Async Compute, NVIDIA a revu son architecture pour améliorer les choses avec le Dynamic Load Balancing permettant de profiter au mieux des ressources du GPU pour le calcul graphique ou le Compute selon les besoins, sans attendre que l'une ou l'autre des tâches soient terminées. Jusqu'à maintenant, il fallait en passer par une allocation statique, ce qui n'était pas à l'avantage des GeForce.

Ensuite avec la préemption, qui est possible au niveau des pixels, mais aussi des threads et des instructions pour le Compute. Ainsi, un calcul peut être mis en pause afin d'en effectuer un autre jugé plus crucial, avant de reprendre le premier. Reste à voir si cela permettra réellement un gain notable par rapport aux architectures d'AMD sur ce point, notamment face à Polaris qui ne devrait plus tarder à pointer le bout de son nez.

NVIDIA Pascla ArchitectureNVIDIA Pascla Architecture

Le SLI a aussi droit à un petit coup de jeune avec un nouveau pont « HB » pour High Bandwidth, permettant selon NVIDIA de profiter de cette technologie sur de plus grandes définitions. Dans la pratique, cela reste à vérifier, surtout que le multi-GPU n'est plus forcément la tendance du moment.

Outre l'arrivée du DP 1.4 en plus du HDMI 2.0, on apprend que l'HDR fera son arrivée dans plusieurs jeux et pourra être utilisé via le service de streaming local GameStream et la Shield Android TV, sous réserve de disposer d'une TV HDR avec port HDMI 2.0.

Pour les adeptes d'un affichage fluide, une nouvelle solution logicielle vient se substituer à G-Sync pour ceux qui n'ont pas un écran compatible : Fast Sync. Celle-ci promet (une fois de plus) de tirer des avantages de la synchronisation verticale sans tearing et avec peu de latence. Le résultat reste à découvrir dans la pratique.

Les résultats semblent au rendez-vous, AMD se prépare à répondre

Côté performances et overclocking, la promesse semble tenue selon les tests de nos confrères puisque l'on est en général bien au-delà de la GTX 980 Ti et de la R9 Fury X, avec une consommation bien moindre et la possibilité de passer les 2 GHz. Mais là encore, il sera intéressant d'attendre les modèles des constructeurs tiers, plus accessibles, afin de voir ce qu'il en est dans la pratique.

D'ailleurs, AMD devrait ne pas se laisser faire et promet du nouveau du côté de Polaris pour demain. La bataille ne fait donc que commencer, et devrait continuer au moins jusqu'à la fin du Computex qui ouvrira ses portes à la fin du mois à Taipei.

En français :

En anglais :

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0326 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact