QNAP Expo 2016 : le plein de nouveaux NAS, QTS 4.3, QES basé sur FreeBSD, etc.

Une gamme aussi vaste que difficile à appréhender
Composants 11 min
QNAP Expo 2016 : le plein de nouveaux NAS, QTS 4.3, QES basé sur FreeBSD, etc.

Lors de la QNAP Expo 2016, le fabricant a présenté ses nombreuses nouveautés, et nous étions sur place. Il a été question d'une large panoplie de NAS avec une connectique variée, contrairement à son concurrent Synology, qui reste très conservateur. C'était également l'occasion de découvrir son nouvel OS QES basé sur FreeBSD.

Peu après Synology (voir notre compte-rendu), c'est au tour de QNAP de tenir sa conférence de presse annuelle – la seconde du genre – afin de présenter ses nouveautés. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la cible principale du jour était les professionnels exigeants en performances. « On assiste à une vraie montée en gamme » affirme ainsi un des ingénieurs de la marque.

Lors de cet événement, QNAP a en effet dévoilé plusieurs NAS, certains fonctionnant avec un nouveau système d'exploitation : le QES (QNAP Enterprise System) à la place du QTS. C'est notamment le cas du ES1640dc avec 16 emplacements de 3,5 pouces dans un format rackable (3U).

ES1640dc : le nouveau monstre de QNAP avec redondance et 10 Gb/s

Celui-ci exploite un système entièrement redondant avec deux Xeon E5-2400 v2, chacun épaulé par un maximum de 32 Go de mémoire vive. Il est aussi question de 16 Go de RAM supplémentaire, mais dédiés au cache en écriture. Deux ports réseau 10 Gb/s sont de la partie pour chaque contrôleur, extensibles jusqu'à 40 Gb/s via des cartes PCI Express en option. Tous les détails se trouvent par ici.

QNAP Expo 2016

Ce double système « active-active » permet d'ajouter une redondance à plusieurs niveaux. Tout d'abord, si la connexion est perdue sur l'un des deux contrôleurs, l'autre prend automatiquement le relais, sans que l'utilisateur ait besoin d'intervenir. De plus, lors de la mise à jour du système d'exploitation, cela peut se faire sans interruption de service puisqu'elle peut s'installer sur l'un des systèmes, puis sur le second ; chacun prenant à tour de rôle l'ensemble des requêtes le temps de la mise à jour.

Nouveau système d'exploitation QES (FreeBSD) pensé pour le stockage pur

Ce monstre est livré avec un nouveau système d'exploitation : QES qui remplace donc le QTS sur ce modèle. Il est construit sur les bases de FreeBSD (un OS libre de type UNIX) avec un système de fichier ZFS.

Pour rappel, Synology a pris le même chemin avec sa FlashStation FS3017 qui dispose d'un OS un peu différent de son DSM, avec Btrfs comme système de fichiers. Le choix de QNAP présente un avantage immédiat, comme nous le confirment les représentants de la marque sur place : la compression et la déduplication des données au niveau bloc sont disponibles, ainsi qu'une « intégrité des données garantie », ce qui n'est pas encore le cas de son concurrent : 

QNAP Expo 2016

Quoi qu'il en soit, QES est « uniquement orienté vers le stockage » explique QNAP. Il ne sera ainsi pas possible d'installer et d'utiliser les applications du QTS dessus. Côté interface d'administration, les habitués de la marque ne seront pas dépaysés puisque le design de QES est très (très) proche de celui du QTS dans sa version 4.1.

Avec les TES-x85U, QNAP laisse le choix entre QTS et QES

Une autre série de NAS au format rackable a été présentée : la gamme TES-x85U. Elle existe en version de 18 baies (TES-1885U) avec un Xeon D-1531 (six cœurs) et de 30 baies (TES-3085U) avec un Xeon D-1548 (8 cœurs). Dans les deux cas, les NAS sont au format rack 2U et proposent deux prises réseau 10 Gb/s, quatre ports Gigabit ainsi que quatre emplacements PCI Express.

Particularité intéressante, l'utilisateur aura la possibilité de déployer QTS ou QES lors de l'installation de son NAS (l'assistant de configuration intégrera un petit sélecteur). Un choix qui dépend de l'utilisation qui en sera faite. Sachez par contre qu'aucun service de migration pour passer de l'un à l'autre ne sera proposé, les deux systèmes étant bien trop différents. Si vous souhaitez quitter le QES pour le QTS, ou vice-versa, il faudra formater les disques et recommencer l'installation depuis zéro, c'est-à-dire perdre l'ensemble de vos données.

Le fabricant donne quelques cas d'usages et dresse un rapide bilan des différences entre le QES et le QTS. Disponibilité prévue pour novembre :

QNAP Expo 2016QNAP Expo 2016

Il nous a par contre été confirmé que le système d'exploitation QES ne sera pas disponible sur les gammes actuelles de NAS, y compris les bêtes de course avec des Xeon. Seules certaines nouvelles séries pourront en profiter. Parfois cela sera le seul OS (comme sur l'ES1640dc), parfois le choix sera laissé à l'utilisateur (comme les TES-x85U).

QTS 4.3 : mode 64 bits et stabilisation de plusieurs fonctionnalités

Alors que l'on attendait beaucoup du QTS 4.3, cette mouture sera finalement assez pauvre en grosses nouveautés. Pour autant, elle n'est pas inintéressante, loin de là même, puisqu'elle finalise le travail commencé sur plusieurs fonctionnalités qui sont pour le moment en bêta.

C'est par exemple le cas du mode 64 bits sur les processeurs qui le supportent. Cela concerne les séries TS-x51, x53, x63, x69, x70, x71, x79, x80, x82 et x89. De même pour les applications QContactz (gestion de contacts) et QmailAgent qui permet d'envoyer/recevoir des emails de vos différentes messageries sur votre NAS. Deux services que l'on retrouve également sous une forme assez proche chez Synology.

D'autres retouches sont également de la partie, notamment sur le design des différentes « Station » (Photo, Video, etc.). Pêle-mêle, nous pouvons également citer la possibilité d'ajouter des modules supplémentaires à la Download Station, la prise en charge des enceintes connectées Sonos pour la Music Station, le support de LDAP, des pistes audio multiples et des sous-titres pour les fichiers MKV et ISO avec la Video Station, etc.

Plusieurs composants sont mis à jour au passage : Samba passe en version 4.4, MariaDB en 5.5.47 et PHP en 5.6. Les notes détaillées de la mouture 4.3 du QTS se trouvent par ici.

Les autres « nouveautés » de QTS 4.3 : Virtual JBOD, Virtual Switch, Snapshot Replica

QNAP a aussi présenté son Virtual JBOD, qui n'est pas non plus une exclusivité du QTS 4.3 puisqu'il a été lancé, en bêta, avec le QTS 4.2.2. Le fabricant explique qu'il s'agit d'une « technologie d'extension de capacité qui vous donne la possibilité d'utiliser les ressources de stockage en plus d'un NAS QNAP pour augmenter l'espace de stockage d'un autre NAS QNAP ».  En pratique, cela permet d'allouer de l'espace de stockage d'un autre NAS en tant que iSCSI LUN. 

Il est également question de Virtual Switch, une fonctionnalité disponible depuis avril de cette année avec QTS 4.2.1. Ce service permet d'isoler virtuellement certains réseaux LAN afin d'en limiter l'accès et donc de renforcer leur sécurité, par exemple des caméras de vidéosurveillance.

QNAP Expo 2016QNAP Expo 2016

Enfin, Snapshot Replica est proposé avec QTS 4.2.0 et permet au NAS « de créer des snapshots et de les stocker sur différents NAS ». Ces derniers ont même la possibilité de cloner les snapshots afin de les « monter » en local. Un guide d'utilisation détaillé est disponible par ici.

Quant à la disponibilité, aucune date n'a été annoncée pour le moment. La bêta pourrait arriver prochainement, mais il faudra certainement attendre 2017 pour la version finale.

Thunderbolt 3 arrive, les NAS avec des ports 10 Gb/s devraient se multiplier

S'il y a une chose que l'on ne peut pas retirer à QNAP, c'est son envie de proposer des produits innovants, quitte à parfois surprendre (ou en faire un peu trop), comme c'était le cas au Computex avec un NAS... « paré pour la VR ». Cette expérience, qui faisait l'objet d'une démonstration technique, n'a pas été reconduite lors de la conférence à Paris.

Pour autant, les NAS avec un emplacement pour carte graphique existent toujours, ce qui peut être pratique pour ceux qui ont de gros besoins GPU dans des machines virtuelles par exemple. Pour le moment, cette fonctionnalité est limitée aux Radeon R7 et R9, sur les NAS TVS-ECX80U-SAS et TDS-16489U. De plus détails sur l'utilisation de ce service sont disponibles par ici.

Cette année, en plus des machines avec Thunderbolt 2, et en attendant les NAS avec Thunderbolt 3 qui arriveront prochainement nous l'affirme le constructeur, QNAP a lancé sa gamme de machines TS-x51A. Signe particulier : on peut brancher les NAS en USB 3.0 à un ordinateur et ainsi les utiliser comme un DAS (Direct Attached Storage) avec un débit maximum aux alentours de 100 Mo/s selon QNAP, alors que l'USB 3.0 peut grimper bien plus haut. Comme nous l'avons vu, les professionnels ne sont pas oubliés avec le QES, une alternative au QTS qui permet au constructeur de monter d'un cran dans sa gamme de produits. 

Le constructeur nous explique également qu'il va « essayer de mettre en avant le 10 Gb/s ». Le TS-831X propose déjà un tel débit, comme le TS-531X qui vient d'être annoncé (cinq baies au lieu de huit pour son grand frère). Au cours des prochains mois, nous devrions donc voir débarquer d'autres NAS se terminant par un « X », signe qu'ils proposent nativement une telle vitesse.

QNAP essaye d'innover : SoC AMD pour les TVS-x73, USB 3.1 Type-C à 10 Gb/s, etc.

On peut également citer le TS-1635, un NAS avec pas moins de 16 emplacements « hot swap » (12 de 3,5 pouces et quatre de 2,5 pouces) qui se veut abordable pour ce segment, avec un tarif qui devrait tourner un peu au-dessus de 1 000 euros. Il intègre un SoC Annapurna AL514, comme sur le DS2015xs de Synology. Ce dernier est sans aucun doute la cible visée puisqu'on le retrouve à un peu moins de 1 200 euros, mais avec huit baies seulement (extensible jusqu'à 20 via l'unité d'extension DX1215).

Lors d'une conférence à Taïwan, le constructeur a également annoncé sa série TVS-x73 avec un SoC AMD Série-R (RX-421BD avec quatre cœurs à 2,1 GHz et jusqu'à 3,4 GHz en mode Turbo), nom de code Merlin Falcon. Des versions de quatre, six et huit baies sont annoncées, avec des emplacements supplémentaires pour SSD au format M.2 (principalement pour ajouter de la mémoire cache rapide pour Qtier). De l'USB 3.1 (10 Gb/s) sera de la partie via une carte d'extension. 

D'autres produits arriveront prochainement. C'est le cas du TVS-882ST avec huit emplacements de 2,5 pouces, du Thunderbolt 2 et aussi de l'USB 3.1 Type-C. Nous pouvons également citer le TS-453Bmini qui est une évolution du TS-453mini avec une sortie HDMI 4K Ultra HD et un Celeron à 1,5 GHz.

QNAP SynologyQNAP Synology

... mais il n'arrive toujours pas à simplifier et réorganiser ses gammes

Mais il reste tout de même toujours un problème récurrent chez QNAP : la numérotation est très (très) difficile à suivre. Interrogés sur le sujet, les discours des membres de l'équipe française vont dans le même sens : le choix est fait par le siège à Taïwan et les équipes locales n'ont pas leur mot à dire ; il serait pourtant bien que cela change.

Un autre problème de QNAP est la segmentation de ses NAS. Certaines fonctionnalités comme le Thunderbolt 2 ne sont disponibles que sur des modèles haut de gamme, alors que cela pourrait être intéressant d'en profiter également sur des NAS plus raisonnables (quatre baies et un processeur de milieu de gamme par exemple, pour un prix plus accessible).

Bref, il serait temps que QNAP simplifie grandement sa nomenclature et repense ses produits afin de proposer un ensemble plus cohérent avec des séries facilement identifiables. Le constructeur a pourtant plusieurs atouts en main avec des idées intéressantes sur la partie matérielle : sortie vidéo HDMI 4K Ultra HD, port USB 3.1 (10 Gb/s) avec connecteur Type-C, Thunderbolt 2/3, emplacements PCI Express pour carte graphique, la possibilité d'installer Ubuntu, un NAS TBS-453A avec des emplacements NAS M.2, des « applications conteneurisées prêtes à l'emploi » pour l'Internet des objets, etc.

Autant d'options permettant de se démarquer de Synology qui, depuis longtemps, ne propose rien de nouveau sur ce segment. QNAP est également actif sur la partie logicielle avec son QES et la stabilisation de plusieurs services dans QTS 4.3, de quoi rendre ses produits un peu plus intéressants et relancer la concurrence avec Synology, ce qui ne peut que faire du bien.

NAS QNAPNAS QNAPNAS QNAP
La gamme de NAS QNAP, l'aspirine est en supplément

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

17 commentaires
Avatar de Ami-Kuns Abonné
Avatar de Ami-KunsAmi-Kuns- 25/10/16 à 10:31:21

Le TS-1635 donne envie, mais hors de porté de la bourse d'un petit particulier (sans faire des sacrifices).

Édité par Ami-Kuns le 25/10/2016 à 10:32
Avatar de LordZurp Abonné
Avatar de LordZurpLordZurp- 25/10/16 à 10:37:51

FreeNAS sur xeon, moins cher et + efficace 

Avatar de YohAsAkUrA INpactien
Avatar de YohAsAkUrAYohAsAkUrA- 25/10/16 à 10:54:59

LordZurp a écrit :

FreeNAS sur xeon, moins cher et + efficace 

si tu dis ça c'est que tu fais déjà pas partie de la clientèle visée par ce genre de produits ;)
 

Édité par YohAsAkUrA le 25/10/2016 à 10:55
Avatar de xillibit Abonné
Avatar de xillibitxillibit- 25/10/16 à 11:12:56

avec un SoC AMD Série-R (RX-421BD avec quatre cœurs à 2,1 GHz et jusqu'à 3,4 GHz en mode Turbo), nom de code Merlin Falcon.
D'aprés la doc :https://www.amd.com/Documents/merlin-falcon-product-brief.pdf la partie CPU est basée sur excavator et la partie GPU sur la 3éme génération de GCN. Le RX-421BD semble être le modèle le plus performant de la gamme

Avatar de Epy Abonné
Avatar de EpyEpy- 25/10/16 à 13:33:38

Les offres sont faites par les commerciaux SFR c'est ça ? xD

Avatar de scullder INpactien
Avatar de scullderscullder- 25/10/16 à 13:39:41

D'expérience, si il y a pas de sysadmin/informaticien dans la boîte, ça coûte moins cher à long terme d'aller vers une solution qnap ou synology toute prête.

Avatar de Commentaire_supprime Abonné
Avatar de Commentaire_supprimeCommentaire_supprime- 25/10/16 à 14:49:52

Bonne idée les OS spécifique : un tout public et un orienté pro.

Par contre, leur gamme, c'était déjà pas lisible quand j'y ai jeté un coup d'œil il y a de cela 3/4 ans, si c'est encore plus le bordel maintenant, ça va faire fuir des clients potentiels.

À suivre donc.

Avatar de LordZurp Abonné
Avatar de LordZurpLordZurp- 25/10/16 à 17:31:43

scullder a écrit :

D'expérience, si il y a pas de sysadmin/informaticien dans la boîte, ça coûte moins cher à long terme d'aller vers une solution qnap ou synology toute prête.

les dernières versions de FreeNAS, avec l'UI revisité, font le job en quelques clics si tu veux juste un serveur de stockage, et tu retrouves "presque" la simplicité d'une config syno (jamais taté du QNAP, je peux pas dire)

après, s'il faut du iSCSI ... il faudra forcément un sysadmin, meme avec un simple NAS :)

Avatar de bismarckiz Abonné
Avatar de bismarckizbismarckiz- 26/10/16 à 06:32:23

De toute façon une config avec freeBSD coute chère. Ils préconise de la RAM Ecc, tout ce qui en découle entre le type de carte mère et le processeur qui l'a gère. Apres clairement l'interface est vraiment tip top surtout sur la dernière version.

Avatar de Sans intérêt Abonné
Avatar de Sans intérêtSans intérêt- 26/10/16 à 23:31:27

Je suis étonné de préférer ZFS à Btrfs du fait de "la compression et la déduplication des données".

Pour ce que j'ai compris, la déduplication réclame 5 Go de RAM pour 1 To de stockage. C'est loin d'être praticable. Btrfs supporte lui aussi la déduplication, mais non temps-réel, via un outil dédié à cet effet.

Quant à la compression, même si ZFS est mieux pourvu dans ce domaine, Btrfs supporte les algorithmes zlib (compact) et lzo (rapide).

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact