MSI Vortex : Core i7 et SLI dans un cylindre compact, dès 2199 dollars

Il y a une antenne de MSI à Cupertino ?
Systèmes 3 min
MSI Vortex : Core i7 et SLI dans un cylindre compact, dès 2199 dollars

MSI s'est essayé à un exercice plutôt inattendu. Le fabricant taiwanais a cherché à créer un PC compact taillé pour le jeu et ne faisant aucun compromis au niveau des performances, tout en se faisant discret, acoustiquement parlant.

MSI s'est déjà aventuré à plusieurs reprises sur le segment des machines compactes taillées pour le jeu. À côté de ses ordinateurs tout-en-un dopés à grand renfort de GeForce 970M et 980M, et du Nightblade, un barebone articulé autour d'une carte mère mini-ITX et d'un châssis pouvant accueillir une Radeon R9 290X sans broncher, le constructeur complète aujourd'hui son catalogue avec la gamme Vortex.

Un petit air de déjà vu

Sous cette dénomination, on retrouvera deux unités centrales plutôt compactes (191,7 x 278 x 202,5 mm), avec une forme proche du cylindre. Sans que la ressemblance ne soit frappante, on trouve tout de même un certain air de famille entre le Mac Pro d'Apple et les Vortex de MSI et pas seulement au niveau du format.

Pour ce qui est du refroidissement, le fabricant taiwanais semble avoir puisé son inspiration du côté de Cupertino. Le Vortex récupère en effet son air frais par le bas tandis qu'une turbine occupant tout le dessus de l'appareil expulse l'air chaud vers le haut. Les composants sont quant à eux disposés sur trois PCB placés en triangle à l'intérieur du châssis, et ils profitent tous du courant d'air. Avec ce système, MSI assure que son dernier bébé reste discret en termes de nuisances sonores, avec un maximum de 37 dB en profil « max performance » et 28 dB en utilisation bureautique.

Pas de compromis sur les composants

À l'intérieur de la bête, on retrouvera un processeur Core i7-6700K de la génération Skylake d'Intel (avec un TDP de 91 watts), épaulé par un maximum de 4 modules de DDR4 au format SO-DIMM, le tout sur une carte mère dotée d'un chipset Z170. La partie graphique est assurée soit par deux GeForce GTX 960, soit par deux GeForce GTX 980.

Attention toutefois sur la dénomination des cartes, les modèles utilisés étant au format MXM, il n'est pas certain qu'ils disposent des mêmes caractéristiques que les modèles de référence pour PC de bureau. Une crainte renforcée par la présence d'une alimentation 80Plus Gold de 450 watts, qui nous semble un brin juste dans le cas de la variante la plus haut de gamme. Celle-ci emploie en effet deux GPU pour lesquels NVIDIA annonce une consommation unitaire de 165 watts. En ajoutant le processeur et tout son environnement, la limite des 450 watts n'est plus très éloignée.

MSI Vortex

Côté stockage, on retrouve deux SSD de 128 Go au format M2 et montés en RAID 0. Pour placer son dossier Steam, on pourra compter sur un disque dur de 2,5 pouces de 1 To à 7200 tpm. Côté réseau, deux ports Ethernet Gigabit sont de la partie accompagnée par du Wi-Fi 802.11ac, le tout sur deux puces Killer distinctes.

La connectique externe est quant à elle composée de quatre ports USB 3.0, de deux sorties HDMI 1.4, de deux mini DisplayPort 1.2 et de deux ports Thunderbolt, utilisables comme USB 3.1 Type-C. MSI annonce qu'il est possible de gérer un maximum de six écrans si cela vous chante, mais la note risque d'être douloureuse.

Avec un modèle de départ (GTX 960 en SLI et 16 Go de RAM) à 2 199 dollars et un haut de gamme (GTX 980 en SLI et 32 Go de RAM) à 3 999 dollars, il n'y a pas qu'au niveau du format que MSI prend son inspiration à Cupertino. Le Vortex est d'ores et déjà disponible aux États-Unis, mais pour ce qui est du marché français, la patience reste de mise.

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0326 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact