Ryzen 7 1700 et chipset B350 : cap sur les 4 GHz

Ça passe ou ça casse
Ryzen 7 1700 et chipset B350 : cap sur les 4 GHz

Après avoir réussi à overclocker notre Ryzen 7 1700 à 4 GHz, nous avons décidé de retenter l'expérience, mais en corsant un peu les choses. Nous avons en effet utilisé une carte mère Micro ATX B350, vendue à moins de 100 euros.

La semaine dernière, nous avons publié un premier essai d'un processeur Ryzen 7 1700 overclocké à 4 GHz. L'intérêt de cette procédure ? Obtenir des performances au niveau d'un R7 1800X, ou même supérieures, avec une puce bien moins chère. En effet, un R7 1700 se trouve actuellement aux alentours de 350 euros, contre plus de 530 euros pour le R7 1800X.

Pour cette première approche, nous avions utilisé un processeur issu du commerce, mais une carte mère haut de gamme : la Crosshair VI Hero d'ASUS. Problème, celle-ci coûte près de 300 euros. Autant dire qu'elle n'aura pas les faveurs du plus grand nombre, et que l'économie faite au niveau du processeur peut vite partir en fumée.

Nous avons donc décidé de recommencer, mais avec un modèle bien plus accessible.

ASUS Prime B350M-A, un modèle Micro ATX à moins de 100 euros

Pour cela, nous avons acheté une Prime B350M-A d'ASUS (UEFI 0502), qui est vendue actuellement à moins de 100 euros. Il s'agit d'un modèle Micro ATX relativement basique, qui n'est donc pas spécialement taillé pour l'overclocking.

Elle propose néanmoins des caractéristiques assez complètes avec un port M.2 (PCIe x4), six S-ATA 6 Gb/s, deux USB 3.0 et deux USB 3.1 sur le panneau arrière, ainsi qu'un connecteur pour rajouter deux USB 3.0 sur le PCB. Le reste de la connectique est assez classique, mais l'on notera la présence de sorties vidéo (HDMI, DVI, VGA) permettant d'utiliser cette carte mère avec un APU AM4

AMD Ryzen 7 1700Prime B350M-ASUS AM4

ASUS vante bien entendu ses composants de qualité, les protections diverses mises en place et autres technologies maison, mais indique surtout que la mémoire peut atteindre les 3.2 GHz. De quoi laisser penser que l'UEFI n'est pas totalement basique. Et c'est effectivement le cas.

On retrouve ainsi nombre de fonctionnalités qui étaient intégrées à la Crosshair VI, excepté celles qui se destinent à un public assez spécifique, ce qui est plutôt une bonne chose. En effet, on peut facilement se perdre dans les méandres d'une UEFI ASUS, notamment lorsqu'il s'agit des paramètres d'overclocking et autres optimisations en tous genres.

Ici, nous avons donc reproduit notre précédent test, à savoir simplement modifier le coefficient multiplicateur du CPU. Et à x40, la machine bootait parfaitement. Malheureusement, dès que nous lancions un test exploitant l'ensemble des cœurs, la machine était instable. Idem à x39,5.

3,9 GHz et une DDR4 à 2133 MHz seulement

Nous avons réussi à stabiliser nos essais à x39, soit une fréquence de 3.9 GHz. Nous avons ensuite cherché à améliorer la fréquence de la mémoire. Pour rappel, nous utilisons un kit CMK16GX4M2B3000C15, soit 2x 8 Go de DDR4 Corsair certifiée à 3 GHz. Lors de nos précédents essais, nous ne pouvions pas dépasser les 2,4 GHz. Ici, cela n'a même pas été le cas. Nous ne pouvions disposer d'une machine stable qu'avec une fréquence mémoire de 2133 MHz.

Au final, nous obtenions une machine affichant une consommation située entre 54 et 208 watts, contre 56 et 128 watts aux fréquences d'origine, une augmentation qui n'est pas vraiment négligeable. Le score Cinebench R15 passait de 1425 à 1687 (+18 %), contre 1630 pour un R7 1800X et 1748 @ 4 GHz. Sous 3DMark, le score CPU est passé de 7095 à 7534 (+6 %), contre 7973 pour un R7 1800X et 8170 @ 4GHz.

Vous retrouverez tous nos précédents relevés dans notre test @ 4GHz, par ici.

Ryzen 7 3.9 GHz B350Ryzen 7 3.9 GHz B350

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact