C2 Backup : partons à la découverte du cloud public de Synology

Jusqu'ici tout va bien
C2 Backup : partons à la découverte du cloud public de Synology

Nous avons pu commencer à tester le cloud public C2 Blackup de Synology qui permet de sauvegarder vos documents en ligne. Si le service fait ce que l'on peut en attendre de lui, il reste tout de même des points à améliorer.

Il y a deux semaines, Synology annonçait officiellement le lancement en bêta de son cloud public C2 Backup. À l'instar de Google Drive, OneDrive et Dropbox pour ne citer qu'eux, il permet de sauvegarder ses fichiers en ligne. Le fabricant nous a activé un compte et nous avons donc pu procéder à de premiers essais afin de voir ce qu'il propose.

Première étape : installer Hyper Backup 2.0.3

Avant de pouvoir profiter de C2, il faut mettre à jour l'application Hyper Backup sur votre NAS (si ce n'est pas déjà fait). Pour cela, il faut se rendre dans le Centre des paquets, puis vérifier le numéro de version qui doit être 2.0.3-0464 au minimum. Si ce n'est pas le cas, il faudra y passer :

Synology C2 Hyper Backup

Attention à ne pas confondre Hyper Backup, qui sert à sauvegarder (et restaurer) vos fichiers sur d'autres machines, et Hyper Backup Vault, qui permet à un autre serveur Synology d'effectuer des sauvegardes sur votre NAS (oui, c'est encore assez compliqué de s'y retrouver...).

Deuxième étape : ajouter une tâche de sauvegarde

Il faut ensuite se rendre dans l'application Hyper Backup, cliquer sur la petite icône en forme « + » en bas à gauche, puis sur Tâches de sauvegarde des données. L'assistant vous propose alors toute une panoplie de services, dont Synology C2 (voir capture ci-dessous).

Sélectionnez ce dernier, puis cliquez sur Suivant. Une fenêtre s'ouvrira afin de vous présenter la page de connexion au service. Identifiez-vous avec les éléments de votre compte Synology – à condition que vous fassiez partie du programme bêta – et acceptez les conditions d'utilisation. La suite se déroule exactement comme lors de la création d'une tâche de sauvegarde vers un autre service.

Il faut définir un répertoire sur C2 (vous pouvez évidemment modifier le nom), lister les dossiers que vous souhaitez sauvegarder, éventuellement les applications et définir la fréquence (quotidienne, week-end, semaine, certains jours seulement). Notez qu'il n'est pas possible de désactiver la compression des données. Il faudra voir s'il s'agit ou non d'une limitation de la phase de bêta.

Du chiffrement avant upload si vous le désirez

Par défaut, le chiffrement des données côté utilisateur n'est pas actif, mais vous pouvez cocher cette option si besoin. Lorsque cette fonctionnalité est en place, les données sont chiffrées par le NAS avant d'être uploadées sur les serveurs de Synology, ce qui ajoute une couche de confidentialité.

Synology C2 Hyper BackupSynology C2 Hyper Backup

Dans ce cas, il faudra saisir un mot de passe de huit caractères minimum. Il est alors expliqué que « la clé de chiffrement est automatique téléchargée pour la réservation ». Une phrase étrange, mais qui signifie simplement que le DSM lancera automatiquement le téléchargement d'un fichier qui « xxx_private.pem » où xxx correspond au répertoire de sauvegarde dans C2. Celui-ci contient votre clé privée RSA qui servira à déchiffrer vos données, il doit donc rester confidentiel.

Attention, « si vous oubliez votre mot de passe et que la clé de chiffrement est perdue, les données de la sauvegarde ne seront jamais restaurées » précise Synology.

1 To de stockage pendant la phase de bêta, pas plus

Durant la phase de bêta, Synology ne propose que 1 To de stockage sur C2 Backup, sans possibilité d'aller au-delà pour le moment. Il faudra donc bien choisir la liste de vos dossiers à synchroniser. Si vous dépassez cette limite, C2 Backup affichera un message d'erreur indiquant « Quota atteint sur la destination » et la sauvegarde ne sera pas lancée.

Dommage que l'application Hyper Backup ne donne pas la quantité de stockage nécessaire avant de lancer une tâche, ou n'affiche pas un message plus explicite. Il aurait certainement été plus utile de préciser qu'elle occupe xxx Go de trop par exemple.

Une interface en ligne pour accéder à vos sauvegardes

Comme ses concurrents, Synology C2 propose un site permettant à ses utilisateurs d'accéder à un « tableau de bord ». Celui-ci permet de visualiser l'espace de stockage occupé, ce qu'il vous reste de disponible ainsi que la liste des tâches de sauvegarde.

Sur la barre supérieure, on peut voir la localisation des serveurs : « Europe - Francfort » dans notre cas. La présentation laisse supposer que d'autres pourraient être ajoutés, mais rien n'a été annoncé pour le moment.

Synology C2

Son intérêt est surtout de vous permettre d'accéder aux données sauvegardées en ligne sur les serveurs de Synology. Si vous avez activé le chiffrement avant de les uploader, le mot de passe ou le ficher contenant votre clé privée vous sera demandé au préalable. Sur son site, Synology précise que « sans la clé privée, que vous seul connaissez, personne ne peut déchiffrer vos données importantes stockées sur C2, pas même Synology ».

Si plusieurs versions d'un même fichier sont disponibles, vous pouvez facilement passer de l'une à l'autre via la ligne temporelle en bas. Vous pouvez ensuite naviguer dans les dossiers et télécharger les fichiers que vous voulez. Il faudra par contre le faire individuellement, aucune option permettant de réaliser une opération groupée ou par répertoire n'est disponible pour l'instant. De plus, aucun système de partage d'un fichier avec vos contacts n'est proposé.

Depuis le site web de C2 backup, vous ne pouvez pas ajouter, supprimer ou modifier des documents, seulement les télécharger. Toutes les autres opérations doivent se faire depuis le NAS. Un choix délibéré du constructeur qui l'avait indiqué lors de l'annonce de son service.

Il reste tout de même quelques bugs plus ou moins gênants. Si l'accès aux fichiers de C2 se fait sans aucun souci depuis Edge et Firefox (dernières versions stables) n'est pas le cas avec Chrome 57 (stable) qui n'affiche que les répertoires (la partie de droite reste désespérément vide dans notre cas).

Espérons qu'il ne s'agisse que d'un souci de jeunesse qui sera rapidement corrigé.

 Synology C2Synology C2
Edge (même résultat sur Firefox) / Chrome

Quid des débits ?

Lors de nos différentes sauvegardes, notre NAS indiquait un taux de transfert oscillant entre 1,3 et 1,4 Mo/s au maximum (soit 10 à 11 Mb/s), ce qui correspond à la limite de ligne en VDSL2 chez Orange. Quand nous avons téléchargé un gros fichier de plusieurs centaines de Mo depuis les serveurs de C2, là encore nous étions à la limite de ce que permet notre ligne avec 4,4 Mo/s de moyenne, soit environ 35 Mb/s.

Il sera intéressant de voir si ceux qui ont la fibre avec un upload à 250 Mb/s et un download à 1 Gb/s pourront atteindre de tels débits, notamment lorsque les serveurs C2 feront face à un nombre bien plus important d'utilisateurs. Il ne doit en effet certainement pas y avoir foule en ce moment...

Une garantie ? Quelle garantie ?

Lors de nos tests, nous avons profité que nos données se synchronisaient pour éplucher les conditions d'utilisation. Une partie a attiré notre attention : « Synology fournit le service Synology C2 avec un niveau de compétence et de service raisonnablement commercial, mais n'offre aucun engagement ni aucune garantie », notamment sur la disponibilité. Un point qui n'est pas forcément surprenant pour une bêta. À voir évidemment ce qu'il en sera pour la version finale.

Pour l'instant, Synology n'a pas dévoilé les tarifs qui seront appliqués pour C2 Backup. Afin d'être compétitif, il faudra que le fabricant se place en dessous de la concurrence comme OneDrive ou Google Drive, qui permettent aussi de synchroniser les documents de son NAS via Hyper Backup. Pour rappel, 1 To coûte 9,99 euros par mois chez Google, contre 7 euros par mois pour Office 365 Personnel avec 1 To de stockage.

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

21 commentaires
Avatar de ErGo_404 Abonné
Avatar de ErGo_404ErGo_404- 07/04/17 à 17:39:29

Me suis inscrit sans recevoir de nouvelles pour le moment. J'espère que leurs tarifs ne seront pas prohibitifs à la sortie du système final.

Avatar de Jarodd Abonné
Avatar de JaroddJarodd- 07/04/17 à 17:45:37

Pareil, inscription puis pas de nouvelle. Ca va viendre...

Je n'ai pas bien compris cette histoire de fichier private.pem. La clé reste chez nous ou elle doit être envoyée en même temps que nos données chiffrées (auquel cas Synology peut les déchiffrer) ?

Édité par Jarodd le 07/04/2017 à 17:46
Avatar de Jonag Abonné
Avatar de JonagJonag- 07/04/17 à 17:46:35

J'ai reçu mon email d'invitation ce matin. Je suis fibré et les débits d'upload avaient l'air d'osciller entre 3 et 4 Mo/s ce matin quand j'ai fait ma première sauvegarde.

Avatar de Jonag Abonné
Avatar de JonagJonag- 07/04/17 à 17:47:37

Jarodd a écrit :

Pareil, inscription puis pas de nouvelle. Ca va viendre...

Je n'ai pas bien compris cette histoire de fichier private.pem. La clé reste chez nous ou elle doit être envoyée en même temps que nos données chiffrées (auquel cas Synology peut les déchiffrer) ?

La clé reste chez toi, elle peut te servir à déchiffrer tes données si jamais tu oublies le mot de passe que tu as entré. Perso je ne l'ai pas gardé, directement supprimée.

Avatar de atomusk INpactien
Avatar de atomuskatomusk- 07/04/17 à 17:58:15

Par contre, ça veux dire que d'une manière ou d'une autre, la clé est stockée chez Synology, vu qu'ils la "récupèrent" si tu donnes le bon mdp, non ?

Avatar de Quiproquo Abonné
Avatar de QuiproquoQuiproquo- 07/04/17 à 19:31:18

D'après l'article, on peut accéder aux données sur l'interface web sans la clef, donc elle est stockée par Synology.

Avatar de alfoudam Abonné
Avatar de alfoudamalfoudam- 07/04/17 à 21:09:04

Il faudra aussi qu'ils se placent financièrement face à un Amazon Cloud Drive...

Avatar de ArchangeBlandin Abonné
Avatar de ArchangeBlandinArchangeBlandin- 07/04/17 à 22:42:31

Pour le moment, j'ai commencé à tout sauvegarder crypté chez amazon cloud drive et hubic.
hubic est un peu lent, et amazon est plus rapide.
Mais j'ai l'impression que le processus de découpage des fichiers est très lent sur les disques durs qui équipent mon NAS (c'est des WD green 2 et 3 To qui sont vieux et pas très rapides, 2 de chaque en raid 1 dans un RS 815).

Chacun est respectivement à 70/an et 50/an.
Ca me gênerait pas de payer un poil plus pour un service plus performant, par contre, ça me plait pas du tout qu'ils conservent ma clef : à quoi bon crypter des données si la clef est laissée au même endroit ?

Avatar de Jonag Abonné
Avatar de JonagJonag- 08/04/17 à 00:38:16

Quiproquo a écrit :

D'après l'article, on peut accéder aux données sur l'interface web sans la clef, donc elle est stockée par Synology.

J'ai essayé plusieurs fois et j'ai à chaque fois du saisir ma clé pour accéder à mes données depuis leur interface web. Je n'ai pas l'impression qu'ils stockent plus de choses que lorsqu'on fait notre sauvegarde sur un autre service avec Hyper Backup.

Avatar de Quiproquo Abonné
Avatar de QuiproquoQuiproquo- 08/04/17 à 09:03:41

En lisant l'article, j'avais compris à tort que le mot-de-passe seul suffisait, d'où ma déduction que la clef était chez Synology.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact