Avant le Computex, Asustor annonce ses « nouveautés », avec un goût de déjà-vu

Vous êtes sur qu'on est en 2017 ?
Avant  le Computex, Asustor annonce ses « nouveautés », avec un goût de  déjà-vu

Interface d'administration ADM 3.0, NAS dans les séries AS63, AS64, AS70 et unité d'extension AS6400U sont quelques-unes des « nouveautés » qui seront exposées au Computex de Taipei par Asustor. Attention, dans le lot se cache du réchauffé du côté de certains NAS. Le Computex 2017 sera-t-il une redite de celui de 2016 ? 

Le Computex de Taipei ouvrira ses portes la semaine prochaine et, cette année encore, nous serons sur place afin de suivre les annonces et les tendances chez les constructeurs. Asustor n'a pas attendu le coup d'envoi et a publié de nombreux communiqués au cours des derniers jours. Voici un tour d'horizon de ce qu'il faut en retenir.

L'interface d'administration ADM 3.0 disponible en bêta

Nous avons déjà présenté les NAS AS6302T et AS6404T avec un Celeron Apollo Lake, nous ne reviendrons donc pas dessus. Rappelons simplement qu'ils sont les premiers à proposer le Wake on Wan, en plus du Wake on LAN. Le fabricant précisait alors que l'interface ADM 3.0 serait livrée avec, mais sans donner plus de détails. Pour rappel, cette mouture était attendue puisqu'elle avait déjà été présentée au Computex 2016. Un an plus tard, elle est disponible en version bêta. 

Les changements sont assez nombreux. Tout d'abord, l'interface a été repensée et les icônes sont désormais automatiquement redimensionnées en fonction de la résolution de l'écran. Autre nouveauté, toutes les applications et les panneaux internes des applications peuvent être redimensionnés comme bon vous semble. Afin de retrouver le bureau de l'ADM dans l'état dans lequel vous l'avez laissé, des « snapshots » et une fonction de restauration sont disponibles.

Pléthore de petits changements sont annoncés : des widgets pour suivre en temps réel la liste des utilisateurs connectés et l'utilisation mémoire/CPU du NAS, un centre de notifications, un « assistant » pour vous guider dans vos recherches, des bulles d'informations afin d'indiquer qu'une mise à jour est disponible pour une application (comme sur iOS ou le DSM par exemple). Ces nouveautés ne sont d'ailleurs pas sans rappeler ce que propose déjà Synology depuis longtemps. Ce n'est pas la première fois qu'Asustor s'inspire de son concurrent pour développer son ADM.

NAS Asustor ADM 3.0NAS Asustor ADM 3.0NAS Asustor ADM 3.0

Tous les NAS Asustor éligibles, un programme bêta en place

Lors de l'installation d'un NAS, le constructeur proposera deux choix : personnel et professionnel. Suivant le cas, la liste des applications préinstallées ne sera pas la même : Photo Gallery, iTunes Server, LooksGood, Kodi, etc. dans le premier, tandis qu'Avast, DataSync et Syslog Server seront automatiquement mis en place dans le second. Les notes de versions de l'ADM 3.0 sont disponibles par ici.

Les plus téméraires pourront essayer la bêta du futur ADM, mais comme toujours à vos risques et périls avec une version non finalisée. En effet, des bugs entrainant la perte de vos données peuvent être présents. La bonne nouvelle est que l'ensemble des NAS peut en profiter, et qu'il en sera de même pour la mouture finale.

Deux nouveaux NAS série 70 avec... un processeur Haswell

Le fabricant profitera de son stand pour exposer deux « nouveaux » NAS haut de gamme, dans la série 70 : les AS7004T-i5 et AS7010T-i5. Plus qu'une nouveauté, il ne s'agit en fait que d'une petite évolution des AS7004T et AS7010T qui peuvent désormais intégrer un Core i5-4590S (Haswell) à la place d'un Core i3. 

Asustor est certainement resté sur une génération aussi vieille de processeur (Core de 4e génération) afin de n'avoir aucune modification – autre que le changement de CPU – à apporter à sa plateforme matérielle. On se souviendra que Thecus avait déjà utilisé cette astuce pour lancer un « nouveau » NAS, le N6850Plus. C'était en novembre 2016 avec un processeur... Sandy Bridge. Là encore, il s'agissait de réutiliser une plateforme existante en proposant simplement un CPU plus performant afin d'augmenter la puissance d'un NAS à moindres frais pour le constructeur.

NAS Asustor ADM 3.0

Pour le reste, pas de changements et les deux machines AS7004T-i5 et AS7010T-i5 sont relativement proches : 8 Go de mémoire vive extensible jusqu'à 16 Go de DDR3, trois ports USB 3.1 Gen 1 (5 Gb/s), deux USB 2.0, deux eSATA, une sortie vidéo HDMI 1.4a, une sortie audio numérique S/PDIF, un écran LCD, un récepteur infrarouge, etc. Seule fonctionnalité supplémentaire pour l'AS7010T-i5 : la possibilité d'installer une carte d'extension réseau à 10 Gb/s.

Une unité d'extension AS6004U... déjà présentée l'année dernière

Du réchauffé, on en trouve également du côté de l'unité d'extension AS6004U. Il s'agit d'un coquille quasiment vide qui se branche en USB sur un NAS Asustor. Il dispose de quatre emplacements « hot swap » permettant d'étendre sa capacité de stockage. Cela vous rappelle quelque chose ? C'est normal, le fabricant présentait au Computex 2016 l'AU6004T : il s'agit a priori du même boîtier, avec un nom différent.

Les fonctionnalités évoluent un peu puisqu'il est désormais question de brancher un maximum de trois AS6400U sur les séries 3x, 5x, 6x et 70, contre deux pour les autres NAS. Le fabricant nous précise que le tarif est de 359 euros tout de même, ce qui place le boîtier sous le DX513 de Synology, que l'on trouve aux alentours de 440 euros, mais avec cinq baies.

Unité extension AsustorAsustor AU6004T
L'AS6004U de cette année / L'AU6004T de l'année dernière

2017 is the new 2016 pour Asustor ?

Bref, le Computex 2017 s'annonce pour le moment comme une redite du Computex 2016 pour Asustor. Les seules véritables nouveautés sont pour le moment les NAS des séries 63 et 64 avec WoW et Apollo Lake. Ils sont annoncés aux tarifs de 499 euros pour l'AS6302T et de 739 euros pour l'AS6404T.

Pour le reste, il est donc question de deux NAS de la série 70 qui ne sont qu'une petite évolution du processeur des modèles de 2014, d'une unité d'extension qui change de nom et de l'interface d'administration ADM 3.0 qui avait déjà été présentée à Taipei l'année dernière.

Espérons que le fabricant nous réserve quelques surprises supplémentaires sur son stand, et pas uniquement des nouveautés qui s'alignent sur la concurrence. QNAP essaie par exemple de se démarquer avec des NAS au format différent, capables de réaliser de nombreuses tâches ou proposant une connectique très bien fournie.

Réponse la semaine prochaine avec l'ouverture des hostilités pour Asustor, QNAP, Synology et Thecus, en espérant qu'ils ont dans leurs cartons quelques réelles nouveautés à nous présenter.

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

4 commentaires
Avatar de 127.0.0.1 INpactien
Avatar de 127.0.0.1127.0.0.1- 24/05/17 à 12:29:39

Ils ne sont pas doués en marketing promotionnel...
C'était le moment idéal d'annoncer un mécanisme anti-ransomware intégré *

(*) même un truc tout bête, genre un fichier "honeypot" qui s'il est modifié passe le NAS en Read-Only.

Avatar de Commentaire_supprime Abonné
Avatar de Commentaire_supprimeCommentaire_supprime- 24/05/17 à 13:42:55

127.0.0.1 a écrit :

Ils ne sont pas doués en marketing promotionnel...
C'était le moment idéal d'annoncer un mécanisme anti-ransomware intégré *

(*) même un truc tout bête, genre un fichier "honeypot" qui s'il est modifié passe le NAS en Read-Only.

C'est pas con comme idée. Quelqu'un pour coder ça ?

Avatar de Zerdligham Abonné
Avatar de ZerdlighamZerdligham- 24/05/17 à 14:56:04

127.0.0.1 a écrit :

Ils ne sont pas doués en marketing promotionnel...
C'était le moment idéal d'annoncer un mécanisme anti-ransomware intégré *
(*) même un truc tout bête, genre un fichier "honeypot" qui s'il est modifié passe le NAS en Read-Only.

Le but est de protéger le NAS de lui-même, ou de le protéger des PC qui y ont accès?

Dans le premier cas, pas certain que ça suffise.
Dans le second, c'est pas forcément la bonne solution. Une surcouche qui présente un dossier mais qui derrière garde un historique parait bien plus efficace. C'est d'ailleurs comme ça que fonctionnent certains NAS (Synology le propose avec 32 versions d'historique, même si c'est à mon sens pas forcément le bon critère)

Avatar de 127.0.0.1 INpactien
Avatar de 127.0.0.1127.0.0.1- 24/05/17 à 19:18:29

Zerdligham a écrit :

Le but est de protéger le NAS de lui-même, ou de le protéger des PC qui y ont accès?

Protéger le NAS des méchants PC windows qui tentent de chiffrer les fichiers, à la wannacry.

Je ne parle pas d'intégrer une solution complète de sécurité (surtout que ca ferait concurrence a Avast, et il doit y avoir un accord avast/asustor). Juste un truc a-la-con pour profiter de l'effet d'aubaine.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact