iFixit lance The Repair Association et milite pour des produits plus facilement réparables

Cela suffira-t-il à faire bouger les fabricants ?
iFixit lance The Repair Association et milite pour des produits plus facilement réparables
Crédits : Ozanbulbul/iStock

iFixit lance le projet The Repair Association pour rassembler professionnels et particuliers qui réparent tout type de produits. L'association militera également pour essayer de changer les habitudes des fabricants et pour qu'ils mettent à disposition toute la documentation et les outils nécessaires. Un projet ambitieux.

Cela fait des années qu'iFixit démonte inlassablement les dernières nouveautés en matière d'informatique et de nouvelles technologies. Nos confrères en profitent pour attribuer une note de « réparabilité » et publier des guides de démontage/remontage pour changer certaines pièces soi-même. Après un passage au Parlement Européen pour sensibiliser les élus, ils ont décidé de passer la seconde et de lancer The Repair Association avec des partenaires de choix comme l'EFF, PC Rebuilders & Recyclers,  Open Technology Institute, etc.

De la Digital Right to Repair Coalition à la Repair Association

Pour mener à bien ce projet, iFixit explique qu'il a repris et « absorbé » une précédente initiative : la Digital Right to Repair Coalition (le site de cette dernière renvoie désormais vers celui de la nouvelle association : repair.org). Le but reste le même : réunir tous les acteurs qui réparent des produits au sein d'un même groupe.

« The Repair Association va se battre pour les intérêts des professionnels et des consommateurs », explique iFixit, ce qui passera notamment par la mise à disposition de la communauté d'outils et de ressources. Probablement un moyen pour iFixit de mettre encore plus en avant ses guides et sa boutique en ligne d'outils.

Mais ce n'est évidemment pas tout. « L'électronique intégrée fait qu'il est plus difficile de réparer les choses. Et les fabricants continuent de restreindre l'accès à la documentation, aux pièces et aux logiciels ; ce qui oblige les consommateurs à passer par des centres de réparation plus coûteux qui sont "autorisés par le fabricant", ce qui exclut les petits ateliers » explique Kyle Wiens, le PDG d'iFixit.

Les objectifs de l'association

En conséquence, The Repair Association milite pour des changements dans plusieurs domaines : la mise à disposition de la documentation et des logiciels nécessaires pour effectuer des réparations, un accès équitable aux pièces détachées et aux outils, la possibilité de débloquer et de modifier les logiciels et les firmwares et le droit de revendre des produits (y compris la partie logicielle nécessaire à leur bon fonctionnement).

iFixit souhaite également qu'un travail soit effectué en amont, dès la conception des produits, afin qu'ils soient facilement réparables. Sur ce dernier point, il existe déjà le smartphone Fairphone 2 avec une conception modulaire et facile à démonter. Il avait d'ailleurs obtenu 10/10 chez iFixit.

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

29 commentaires
Avatar de otto INpactien
Avatar de ottootto- 05/02/16 à 14:11:08

C'est une louable idée. Mais tellement à contre courant des intérêts des industriels et de obsolescence programmé...

Avatar de John Shaft Abonné
Avatar de John ShaftJohn Shaft- 05/02/16 à 14:20:45

Pour le coup, on peut effectivement parler de droit digital

Avatar de adrieng Abonné
Avatar de adriengadrieng- 05/02/16 à 14:23:44

Raison de plus pour les soutenir… Si nous, en tant que citoyens, ne les soutenons pas, je ne vois pas bien qui le fera.

Avatar de SrBelial Abonné
Avatar de SrBelialSrBelial- 05/02/16 à 14:27:31

pas forcément.

Si on regarde un projet comme Ara par exemple (même si cela n'a pas bougé depuis un sacré moment) :

Les composants interchangeables c'est la porte ouverte justement à des remplacements beaucoup plus fréquents de matériel ... je m'explique :

Aujourd'hui tu achètes un smartphone quelques centaines d'euros, tu espères qu'il tiendra 2 ans, 3 peut être, très rarement plus. Et par conséquent tu attends ces deux ans avant de pouvoir profiter d'un matériel updaté.

Les utilisateurs remplacent donc en une seule fois l'ensemble des composants de leur téléphone, un update majeur, qui a un coût important.

Imaginons maintenant que tu achètes un téléphone qui rend possible l'échange de composants seuls. Il t'es maintenant possible d'améliorer ton téléphone au fur et à mesure de la disponibilité de nouveaux composants, plus puissants, ou même tout simplement au fur et à mesure que ton budget te le permet.
Ce qui veut dire que tu n'attends plus 2 ans pour changer tout ton téléphone d'un coup, mais que potentiellement tu vas changer une fois la caméra principale, 2 fois l'espace de stockage, 1 fois la batterie, 3 fois l'écran (les écrans pétés c'est monnaie courante après tout), au bout de 2 ans ou avant tu vas même envisager de remplacer le SoC, les modules de connectivité ... etc.

Au final, ce type de concept améliore d'un côté la réparabilité, sans d'aucune façon empêcher un renouvellement accéléré de ton matériel. Et acheter les modules un à un, donc des composants au détail plutôt qu'un smartphone complet permettra de faire passer très facilement une montée en prix, de façon peu perceptible.

ça existe déjà chez la smartwatch BLOCKS par exemple ... à terme google trouvera bien une solution pour faire d'Ara une réalité également.

Avatar de tica68 INpactien
Avatar de tica68tica68- 05/02/16 à 14:34:00

Ou attendre 2-3 ans avant de changer juste la batterie pour repartir pour 2-3 ans.
Changer juste la partie en panne et pas le téléphone complet.

Avatar de marba Abonné
Avatar de marbamarba- 05/02/16 à 14:36:36

Pas forcément, avec des «modules» standardisés, le recyclage sera peut être aussi plus efficace.

Quand à la nécessité de changer le matériel constamment, je ne suis pas sur que ce soit pertinent. La plupart des remplacement sont du à des pannes. Si le tel pouvait avoir une durée de vie d'au moins 5 ans, les gens ne changeraient peut être pas constamment de matériel (C'est pas tout le monde qui souhaite avoir le dernier tel à la pomme).

Et qui dit fait pour être «réparé», dit des composants peut être moins cheap et sujet à la panne…

Avatar de otto INpactien
Avatar de ottootto- 05/02/16 à 14:40:02

Je ne suis pas un acheteur compulsif. Je change mon téléphone uniquement quand il devient inutilisable. Ça me revient à 50 euros tout les 3 ou 4 ans....

Avatar de Mateal47 INpactien
Avatar de Mateal47Mateal47- 05/02/16 à 14:43:10

De toutes les façons, quand tu te bats tu peux perdre, si tu ne te bats pas tu as déjà perdu... Bravo à iFixit!

Avatar de Hipparchia Abonné
Avatar de HipparchiaHipparchia- 05/02/16 à 14:43:54

C'est dommage qu'ils se lancent de manière très américano centrée.

Avatar de Dr.Wily INpactien
Avatar de Dr.WilyDr.Wily- 05/02/16 à 14:49:06

Dit avec l'Avatar de Barracuda ca prend tout son sens

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact