Qualcomm prépare le MWC : 5G, modem 4G à 1,2 Gb/s, des SoC pour l'Internet des objets

Un avant-goût du MWC
Qualcomm prépare le MWC : 5G, modem 4G à 1,2 Gb/s, des SoC pour l'Internet des objets
Crédits : koo_mikko/iStock

Qualcomm enfonce le clou sur la 4G et dévoile son modem Snapdragon X20 à 1,2 Gb/s. Le fabricant tire ensuite tous azimuts à l'approche du MWC, que ce soit sur la 5G ou l'Internet des objets, deux tendances fortes ces derniers temps.

Le MWC de Barcelone approche à grands pas et les fabricants multiplient les annonces à quelques jours de l'ouverture du salon. Intel dévoilait ainsi une partie de ses plans sur la 4G et la 5G (voir notre analyse), et c'est maintenant au tour de Qualcomm de se jeter à l'eau.

Snapdragon X20 : un modem 4G à 1,2 Gb/s

Après le modem 4G Snapdragon X16 capable de grimper jusqu'à 1 Gb/s (LTE Catégorie 16) de l'année dernière, voici le Snapdragon X20 gravé en 10 nm FinFET. Le débit maximum est cette fois-ci de 1,2 Gb/s (LTE Catégorie 18) en download, mais toujours de 150 Mb/s en upload (LTE Catégorie 13). De quoi prendre un peu d'avance sur Intel qui vient tout juste d'annoncer son premier modem 4G Gigabit.

Côté caractéristiques techniques, le Snapdragon X20 de Qualcomm peut agréger cinq bandes de 20 MHz, contre quatre pour son prédécesseur. Pour le reste, pas de changement avec du 4x4 MIMO, ainsi que de la modulation 256 QAM en download et 64 QAM en upload. Les technologies telles que LTE-U, LAA (4G sur des fréquences non licenciés) et LTE Broadcast sont toujours de la partie, accompagnées d'une nouveauté : la prise en charge du Dual SIM Dual VoLTE (DSDV). Reste maintenant à attendre les réseaux capables d'atteindre de tels débits et proposant ces fonctionnalités, ce qui est loin d'être le cas en France.

Si le Snapdragon X16 est intégré au SoC Snapdragon 835 qui devrait équiper des terminaux haut de gamme qui seront annoncés lors du MWC de Barcelone, il faudra encore être patient pour voir arriver le Snapdragon X20 dans des smartphones. En effet, les premiers exemplaires des puces sont seulement en cours d'expédition auprès des partenaires et il faudra attendre 2018 pour que des terminaux équipés de ce modem arrivent selon Qualcomm, juste à temps pour le MWC 2018 donc.

Snapdragon X20Snapdragon X20

Le SoC Snapdragon 210 prochainement compatible Android Things

Dans un registre différent, le fabricant « prévoit d'ajouter la prise en charge du système d'exploitation Android Things sur les processeurs Snapdragon 210 équipés d'un modem X5 LTE ». Pour rappel, cet OS de Google est un dérivé d'Android qui se veut un peu plus généraliste qu'Android Wear avec la prise en charge du Raspberry Pi et de la plateforme Edison d'Intel par exemple.

Qualcomm ne donne aucune date précise et se contente d'annoncer que le support d'Android Things sur un Snapdragon 210 sera « disponible plus tard cette année ». Au MWC de Barcelone, le constructeur proposera tout de même une démonstration, et rien n'est indiqué concernant les autres SoC.

Des SoC pour l'IoT, avec Bluetooth LE 5, Zigbee et Thread

Toujours sur l'Internet des objets, le constructeur présente deux nouveaux SoC : les QCA4024 et QCA4020. Le premier propose du Bluetooth Low Energy 5 (que l'on retrouve aussi dans le Snapdragon 835) ainsi que le protocole de communication 802.15.4 notamment utilisé par Zigbee, Thread et sa déclinaison open source OpenThread. Le second ajoute du Wi-Fi 802.11n sur deux bandes de fréquence (2,4 et 5 GHz).

Ils intègrent tous les deux un cœur ARM Cortex M4 et un autre Cortex M0. Qualcomm annonce qu'ils disposent également d'un support préliminaire pour certaines plateformes dédiées à l'Internet des objets : AWS (Amazon Web Services) IoT et Microsoft Azure IoT.

Là encore, les premières puces sont en cours d'expédition chez des partenaires triés sur le volet, et il faudra attendre la seconde moitié de l'année pour une disponibilité commerciale.

Qualcomm IoT

Des démonstrations de 5G, des partenariats avec ZTE et China Telecom

Bien évidemment, le constructeur ne pouvait pas passer à côté de la 5G. Il annonce ainsi avoir réalisé une première connexion basée sur cette technologie. Côté débit, il est simplement question de « plusieurs Gb/s », sans plus de détail pour le moment. Pour rappel, Qualcomm a déjà annoncé un modem 5G il y a quelques mois, qui sera notamment utilisé pour mener des tests sur la bande des 28 GHz : le Snapdragon X50.

Dans tous les cas, des démonstrations de 5G seront proposées lors du MWC de Barcelone, mais Qualcomm ne sera certainement pas le seul. En effet, Ericsson effectuait déjà des transferts en direct lors du CES de Las Vegas, tandis qu'Orange faisait de même dans son laboratoire parisien il y a quelques semaines seulement.

Quoi qu'il en soit, la 5G est toujours en cours de finalisation auprès de la 3GPP et elle ne devrait pas arriver sur les réseaux commerciaux avant 2020. Une première expérimentation à grande échelle devrait tout de même avoir lieu durant les Jeux olympiques d'hiver 2018 en Corée du Sud.

Des partenariats avec ZTE et China Telecom

Qualcomm, comme Intel, ne souhaite pas avancer seul et annonce des partenariats avec ZTE et China Mobile. Le but est de mettre en place des « essais d'interopérabilité » sur les bandes de fréquences inférieures à 6 GHz, notamment celle des 3,5 GHz. 

Cette année, nous serons de nouveau sur place au MWC de Barcelone afin de suivre les annonces et les démonstrations des uns et des autres. Rendez-vous la semaine prochaine pour en savoir davantage.

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

4 commentaires
Avatar de knos Abonné
Avatar de knosknos- 22/02/17 à 15:15:15

Cela fait quelques mois qu'on entend parler de la 4G sur les bandes non licencié. Mais où en sont les opérateurs en France à ce niveau? Ce serait quand même un gros plus en terme de débit.

Avatar de LeJediGris Abonné
Avatar de LeJediGrisLeJediGris- 22/02/17 à 15:52:04

Salut,

Qualcomm a aussi annoncé ce jour qu'il équipera les futurs systèmes d'infotainment de PSA avec un SoC 820A (A=Auto), je cite le communiqué:
"The custom-built processor is based on a 14nm FinFET advanced process
node running on Qualcomm Technologies’ custom 64-bit Qualcomm® Kryo™
CPU, Qualcomm® Adreno™ 530 GPU and Qualcomm® Hexagon™ 680 DSP Vector
eXtension"

A+

Avatar de PercevalIO INpactien
Avatar de PercevalIOPercevalIO- 23/02/17 à 08:53:10

C'est beau tout ça.
Moi, je suis passé hier chez une cliente qui ne peut se connecter à un internet qu'avec un domino pour un débit H+ qui oscille entre 1 et 3 Mbps.
Peut être qu'un jour en France il n'y aura plus de fracture numérique et que ce genre d'article ne fera plus dire aux "paysans" que nous sommes “ah, peut être qu'un jour on aura droit à ça... ".

Avatar de briaeros007 Abonné
Avatar de briaeros007briaeros007- 25/02/17 à 18:52:11

Moi je ne suis pas vraiment pressé pour la 4G sur les bandes non licenciés. Il n'y a déjà pas assez de bande ism ou non licencié, alors avoir tout le monde les utiliser

Alors supprimer par une énorme saturation et un brouillage de ces ressources déjà bien rare (les bandes ISM ne servent pas qu'au wifi )

  • pour des usages déjà "licenciés" sur d'autres bandes
  • pour que des grandes acteurs puisse gagner des sous (ils vous feront pas une reduc sur le forfait ...)
  • parce que les services internet grand public ne savent pas ce que veut dire "optimiser la bande passante", et que les apps/usagers ne savent pas utiliser du cache.
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact