Microsoft présente Natick, son projet de centre de données sous-marin

20 000 données sous les mers
Microsoft présente Natick, son projet de centre de données sous-marin

Microsoft teste actuellement un prototype de centre de données sous-marin. Le projet intéresse la firme pour les conditions jugées « idéales » à plusieurs égards et permettrait de mettre au point un conteneur d’une durée de vie de 20 ans.

Les centres de données sont en constante augmentation. Ils sont à la base de tous les services en ligne centralisés, à commencer par les réseaux sociaux, Facebook en faisant construire de nouveaux régulièrement. Il en va de même pour toutes les grandes entreprises du cloud, notamment Amazon, Apple, Google et bien entendu Microsoft. Cette dernière travaille actuellement sur un nouveau concept qui l’aiderait à maitriser certaines variables propres aux centres de données.

Énergie renouvelable et refroidissement

La firme teste en effet actuellement un modèle sous-marin. Le concept s’articule autour d’un conteneur posé à même le fond marin et utilisant les conditions environnantes pour répondre à plusieurs problématiques. La principale est la consommation, les centres de données étant particulièrement énergivores. L’idée ici est d’utiliser des turbines pour exploiter les courants marins et donc rendre le conteneur parfaitement autonome.

Le projet Natick, c’est son nom, doit également se servir de l’eau pour faciliter le refroidissement des ordinateurs. L’idée d’exploiter l’environnement direct pour ce type de besoin n’est pas nouvelle. Facebook, par exemple, a construit à Lukea en Suède un centre de données exploitant les basses températures de la région. En Finlande, Google se sert directement dans l’eau de mer pour refroidir ses équipements. Dans le cas de Microsoft, l’eau froide jouera donc un rôle crucial également.

Une durée de vie de 20 ans

Selon Microsoft, la solution actuellement testée présente plusieurs avantages. La phase de conception n’a dans un premier temps pas été très longue. Les ingénieurs ont commencé à plancher sur l’idée à la fin de 2014, pour aboutir à une phase active de test entre août et novembre dernier. Un premier conteneur a ainsi été placé sur le fond marin à 1 km de la côte pacifique pour en vérifier le comportement.

L’idée est qu’un tel conteneur doit avoir une durée de vie de 20 ans. Tous les 5 ans, il peut être sorti de l’eau pour que certaines pièces soient remplacées ou mises à jour matériellement. Environnement contrôlé, énergie renouvelable, refroidissement : les avantages semblent être bien là. La solution est par ailleurs conçue pour être recyclée à la fin des 20 ans, mais on ne sait pas dans quelles proportions.

Aucune émission selon Microsoft

Plusieurs questions se posent évidemment. La première est celle de l’impact environnemental. Le conteneur est prévu pour se suffire à lui-même, mais du fait même de son fonctionnement, ne faut-il pas craindre un échauffement de l’eau l’entourant ? Difficile de répondre actuellement, mais Microsoft assure sur son site que son concept doit fonctionner sans aucune émission d’aucune sorte : « Aucun déchet, qu’ils soient dus à la production d’énergie, aux ordinateurs ou à la maintenance humaine ne sont émis dans la nature. Durant le développement de notre conteneur, la vie marine locale s’est rapidement adaptée à sa présence ».

L’autre question concerne l’utilité. Outre les questions d’écologie, d’énergie renouvelable et de refroidissement, un tel conteneur sous-marin offre-t-il des avantages techniques ? Selon Microsoft, la réponse est oui, car le positionnement proche des côtes permet justement de desservir toutes ces zones, jusqu’à environ 200 km à l’intérieur des terres.

Le projet n'en est pour l'instant qu'à ses débuts

On notera dans tous les cas que ce projet répond à des contraintes de plus en plus nombreuses au sujet des centres de données. L’orientation des constructions vers des sites pouvant répondre au moins partiellement aux problématiques est un pas dans la bonne direction. Cela étant, il ne faut pas oublier que l’aspect écologique de ces décisions n’est clairement pas le seul à prendre en compte. Les efforts faits sur la consommation des ordinateurs, sur le refroidissement et sur les énergies renouvelables finissent par avoir un autre genre d’impact : les factures.

Quoi qu’il en soit, Microsoft précise que son projet n’en est encore qu’à ses débuts. Une nouvelle phase de test aura lieu dans le courant de l’année, sans plus de précisions sur les dates. Elle prendra place soit sur les côtes de Floride, soit en Europe du Nord. Il faudra cependant encore plusieurs années pour que le concept soit finalisé et prêt pour l’exploitation, si les résultats continuent d’être positifs.

Ceux qui souhaitent en savoir davantage pourront consulter la FAQ du projet sur le site officiel.

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

86 commentaires
Avatar de Konrad INpactien
Avatar de KonradKonrad- 01/02/16 à 15:08:12

Comment c'est possible de faire des Nuages sous l'eau ?

Avatar de MacGuiPro INpactien
Avatar de MacGuiProMacGuiPro- 01/02/16 à 15:08:31

C'est pour monitorer le niveau des ventes des smartphones Lumia ?

Avatar de Aloyse57 Abonné
Avatar de Aloyse57Aloyse57- 01/02/16 à 15:10:40

Dans les Grands Lacs ça serait bien : gros courant et eau douce.
En mer, c'est plus malsain : corrosion et houle.

Avatar de 2show7 INpactien
Avatar de 2show72show7- 01/02/16 à 15:10:51

Konrad a écrit :

Comment c'est possible de faire des Nuages sous l'eau ?

Il faut demander aux calamars

Avatar de Lasuria INpactien
Avatar de LasuriaLasuria- 01/02/16 à 15:14:24

C'est pas long 5 ans entre 2 maintenances sur un data-center ? Parce que du coup, je vois pas comment ils peuvent changer les pièces défectueuses entre temps ???

Avatar de tazvld Abonné
Avatar de tazvldtazvld- 01/02/16 à 15:14:53

MS a touché le fond...

Avatar de 2show7 INpactien
Avatar de 2show72show7- 01/02/16 à 15:17:40

tazvld a écrit :

MS a touché le fond...

Joli 

Avatar de eres Abonné
Avatar de ereseres- 01/02/16 à 15:19:43

Les fuites de données vont prendre tout leur sens...

Avatar de Ami-Kuns Abonné
Avatar de Ami-KunsAmi-Kuns- 01/02/16 à 15:20:37

A quel profondeur ils vont les posés?

Avatar de Ricard INpactien
Avatar de RicardRicard- 01/02/16 à 15:23:05

tazvld a écrit :

MS a touché le fond...

 

Ami-Kuns a écrit :

A quel profondeur ils vont les posés?

C'est confidentiel. MS a déposé un brevet sur cette profondeur.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 9

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact