AMD publie ses pilotes 17.3.1 pour Ghost Recon Wildlands, NVIDIA multiplie promesses et hotfixs

Bientôt le réveil ?
AMD publie ses pilotes 17.3.1 pour Ghost Recon Wildlands, NVIDIA multiplie promesses et hotfixsCrédits : Ubisoft

Comme tous les mois, on a droit à une nouvelle fournée de pilotes graphiques. Mais celle de ces derniers jours n'est pas très remplie, puisqu'il est surtout question de corrections de bugs... en attendant de plus grandes améliorations sous peu ?

AMD vient de publier la mouture 17.3.1 de ses pilotes graphiques Radeon Software Crimson ReLive Edition. Au programme, quelques corrections de bugs dans Battlefield 1, For Honor, CS : GO ou encore DOTA 2. Mais il est surtout question d'un meilleur support du dernier titre signé Ubisoft : Tom Clancy's Ghost Recon Wildlands.

Crimson ReLive Edition 17.3.1 : une mise à jour sans trop d'ambition

Dans la pratique, on apprend qu'un profil multi-GPU a été créé pour le titre (DirectX 11) et que les performances devraient être revues à la hausse. Mais il ne faut pas s'attendre à un bond spectaculaire puisqu'il est seulement question de 6% de gain au maximum avec une Radeon RX 480.

Sous Linux, les derniers pilotes de la société datent de fin janvier. Il s'agit des AMDGPU-PRO 16.60, qui apportaient notamment le support de CentOS 7.3 (64 bits).

NVIDIA promet plus de performances, mais diffuse de plus en plus de hotfixs

Du côté de chez NVIDIA, rien de nouveau en attendant une mouture dont il a été question lors de la GDC. Celle-ci promet de grosses améliorations de performances, notamment sous DirectX 12.

Notez tout de même que suite à la mise en ligne des 375.39 (Linux) / 378.66 (Windows) mi-février, deux hotfixs ont été diffusés : les 378.72 qui corrigent des soucis de comportement pour le streaming local ou PhysX et les 378.77 qui résolvent quelques bugs lors de l'installation sur des GTX 1050 (Ti) mobiles, sous certains titres Java (dont Minecraft) ou avec le mode debug.

La publication de tels « patchs » a d'ailleurs tendance à se multiplier ces derniers mois chez NVIDIA. Sept ont été publiés en un an, dont six rien que depuis novembre et quatre depuis le début de l'année. Un problème pour une marque qui avait pourtant la réputation d'offrir des drivers d'une certaine qualité par le passé.

Avec la montée en puissance de pratiques discutables au sein de son outil GeForce Experience (connexion forcée, collecte de données), le caméléon pourrait bien commencer à s'attirer les foudres de ses utilisateurs s'il n'est pas plus attentif. Surtout si, en parallèle, la concurrence revient en puissance sur le terrain des performances dans les mois qui viennent.

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact