Performances de Ryzen : Y a-t-il un bug dans le scheduler de Windows 10 ?

Ryzen, c'est compliqué
Performances de Ryzen : Y a-t-il un bug dans le scheduler de Windows 10 ?

AMD semble ne pas avoir de chance avec le lancement de Ryzen. Outre les soucis rencontrés dans la commercialisation des produits, les rumeurs de bugs en tous genres s'accumulent. Faisons le point.

Lors de la publication des premières analyses sur les performances des processeurs Ryzen d'AMD, les testeurs ont constaté des résultats assez aléatoires. Nos confrères d'Hardware.fr ont eu l'occasion de faire un travail assez poussé et de montrer les limites du sous-système mémoire de ces puces et de leur composition en deux CCX reliés à 22 Go/s par le mystérieux Data Fabric.

La gestion des cœurs Ryzen dans Windows 10 pose question

Mais depuis hier, certains évoquent aussi un autre problème de manière assez affirmative : il y a un bug dans le scheduler de Windows 10, qui expliquerait aussi en partie certains des résultats. Ainsi, l'OS de Microsoft ne serait pas capable de faire la différence entre les cœurs physiques et logiques, ces derniers étant forcément moins efficaces.

Cela impliquerait une baisse de performances lorsque ces derniers sont utilisés en priorité par le scheduler. Microsoft devrait alors travailler à une solution afin de peaufiner sa gestion et les utilisateurs désactiver le Simultaneous Multi Threading (SMT) s'ils utilisent des applications concernées.

Mais voilà, cette affirmation n'est pas totalement nouvelle. En effet, The Stilt, membre du forum d'Anandtech qui porte depuis le début du mois un sujet assez détaillé sur le fonctionnement de Ryzen et de son architecture, l'avait évoqué dans un message publié dès ce week-end. Il trouvait alors de gros écarts dans des titres comme Total War : Warhammer.

Certains se sont alors demandé si ces soucis avaient à voir avec les deux recommandations d'AMD lors de l'envoi des machines aux testeurs, que nous avions évoquées lors de notre première analyse : désactiver HPET et utiliser le mode d'alimentation Performances élevées. Réponse de l'intéressé : non.

Meilleure gestion des P-States ou désactivation du Core Parking ?

De son côté, Hardware.fr avait évoqué l'impact du SMT dans son test, nos confrères ne relevant que cette technologie avait une influence plus forte avec Ryzen que dans les processeurs Intel. Dans certains jeux, dont Total War : Warhammer, un autre élément pouvait jouer de manière importante : la désactivation du Core Parking, et donc la mise en veille (C6) de certains cœurs.

Ils remettent au passage en cause l'explication donnée par AMD concernant la fréquence de mise à jour de l'état du processeur via ses P-States (1 ms en mode Performances élevées contre 30 ms habituellement) et pointent plutôt le fait que le Core Parking ne soit pas désactivé nativement, contrairement à ce que l'on constate avec une puce Intel.

Selon leurs essais, la seule manière de retrouver des performances correctes à quelques exceptions près est de mettre en place le mode d'alimentation Performances élevées, même si la désactivation totale du SMT reste la meilleure solution dans Total War : Warhammer ou Watchdogs 2. Ils recommandent ainsi l'utilisation d'outils comme Park Control (qui existe en Freeware), afin de mettre en place le Core Parking simplement si vous le souhaitez.

Un lancement compliqué, AMD s'est-elle trop précipitée ?

De notre côté, nous avons demandé à AMD des éclaircissements sur ce sujet, qui montre que la société aurait gagné à être bien plus transparente et complète dans sa communication. Une capacité aux « ratages » qui reste encore assez présente, comme l'a montré le bruit autour de la conférence de la GDC où il a surtout été question du nom des prochaines Radeon.

Cela aurait aussi sans doute été intéressant de gérer plus en amont des éléments comme le travail avec les développeurs d'outils comme Sandra Sisoft et AIDA 64 ou Microsoft, pour éviter de tels ratés. Alors que les processeurs ont été mis sur le marché de manière assez chaotique, une semaine ou deux de plus pour prendre le temps de mieux gérer les choses avec les partenaires et la presse n'aurait sans doute pas été de trop.

Reste maintenant à voir ce qu'il en sera sur le long terme et si cela ne risque pas d'entacher la marque Ryzen, ces processeurs continuant d'offrir un très bon rapport performances / prix malgré les ratés. AMD va néanmoins devoir se ressaisir et améliorer les choses dans les mois à venir avec le lancement des R5/R3, des APU puis de Naples

  • Introduction
  • La gestion des cœurs Ryzen dans Windows 10 pose question
  • Meilleure gestion des P-States ou désactivation du Core Parking ?
  • Un lancement compliqué, AMD s'est-elle trop précipitée ?
S'abonner à partir de 3,75 €

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact