Les Mini PC se musclent, les LED se montrent, la VR continue de tenter les constructeurs

Mixez tout ça, vous avez un sac à dos
Les Mini PC se musclent, les LED se montrent, la VR continue de tenter les constructeurs
Crédits : Sergey Nivens/iStock/Thinkstock

Si l'IFA a évolué ces dernières années pour être plus qu'un salon dédié à l'électroménager, on y retrouve désormais tous les acteurs du secteur des nouvelles technologies. Ainsi, les Mini PC, LED et autres casques de VR y ont tout à fait leur place.

L'IFA n'est pas seulement le lieu de rendez-vous de la mobilité dans le domaine des nouvelles technologies, c'est également l'occasion pour les fabricants de composants pour ordinateurs de montrer leurs dernières nouveautés. Les annonces sont par contre bien moins nombreuses qu'au Computex, qui reste le lieu fétiche de ces constructeurs qui jouent bien souvent à domicile.

Plusieurs nouveaux mini-PC sont tout de même de la partie alors que du côté des écrans, des souris, des claviers et des tapis, ce sont bien souvent les joueurs qui sont visés. Pour ce qui est des NAS, Netgear emboite le pas de ses concurrents avec des ReadyNas disposant de sorties à 10 Gb/s. Mais l'on continue de voir une tendance pousser : celle de la VR, bien que l'on attende encore d'être convaincu par les usages possibles sur le marché grand public.

Notre dossier sur l'IFA 2016 de Berlin : 

Un Mini-PC Revo Base chez Acer et un Elite Slice modulaire chez HP

Cette année, Acer présente encore un nouveau mini-PC à l'IFA : le Revo Base. Il se veut plus simple que les Revo One et Build, tout en proposant une importante puissance de calcul si besoin puisque l'on peut grimper jusqu'au Core i7, mais ave 8 Go de mémoire vive maximum. Ses dimensions sont de 14x14x5,3 cm avec une connectique comprenant deux sorties vidéo HDMI et DisplayPort, quatre ports USB 3.1 Gen 1 et un lecteur de cartes microSD. On retrouve aussi du Wi-Fi 802.11ac.

Pour le stockage, un emplacement de 2,5 pouces est disponible et un SSD ou un HDD est livré par défaut suivant les configurations. Côté tarif, il est question de 429 euros minimum, mais sans précision sur la configuration matérielle proposée à ce prix. La disponibilité est annoncée pour début 2017.

HP présente son Elite Slice, un mini ordinateur de bureau de 16,5 x 16,5 x 3,5 cm. Il intègre un processeur Intel Core i5-6500T avec 8 Go de mémoire vive (un second emplacement SO-DIMM est disponible) et un SSD de 256 Go (puces TLC). La connectique comprend deux USB 3.1 Type-C, deux USB 3.1, deux sorties vidéo (HDMI et DisplayPort), un connecteur réseau et une prise jack. Deux connecteurs M.2 sont de la partie, mais ils sont occupés par le SSD et la carte d'extension Wi-Fi 802.11ac.

Comme le Revo Built (et d'autres avant lui), l'Elite Slice dispose d'une conception modulaire permettant d'ajouter des composants qui viennent s'imbriquer sous le boîtier principal. On peut ainsi ajouter un module audio HP Audio Boost signé Bang & Olufsen. La connexion se réalise via un connecteur HP Slice Connector qui est de l'USB Type-C (norme non précisée, mais certainement en 3.1). Il ne peut cependant être employé que pour relier des modules HP Elite Slice.

HP Elite Spice

HP Pavilion Wave en forme d'enceinte, Zotac Magnus avec GeForce GTX 1060/1070

Dans un registre différent, le HP Pavilion Wave est un PC qui se cache dans une enceinte B&O fonctionnelle et capable de délivrer du son à 360°. À l'intérieur, on retrouve un processeur Intel Core de 6e génération, jusqu'à 16 Go de mémoire vive et Windows10. La connectique comprend trois USB 3.0, un USB 3.1 Type-C et deux sorties vidéo HDMI et DisplayPort. Tarif de cette machine : 549,99 euros minimum (et plus suivant les configurations).

Chez Zotac, il est question des Magnus EN1060 et 1070. Il s'agit de mini-PC pour joueurs équipés d'une GeForce GTX 1060 ou 1070 suivant les cas avec un CPU Intel Core i5-6400T aux commandes. Côté tarif, comptez 959 euros pour le premier et 1279 euros pour le second... tout de même

Un écran USB Type-C chez ASUS

Du côté des écrans, ASUS a dévoilé un modèle assez étonnant le Zenscreen. Il s'agit d'un écran portable devant faire office de second périphérique d'affichage pour les utilisateurs d'Ultrabook. D'une diagonale de 15,6 pouces, il est doté d'une dalle Full HD, ne mesure que 8 mm d'épaisseur et ne pèse que 800 grammes.

Cerise sur le gâteau il se relie au PC via un simple câble USB Type-C, se chargeant d'alimenter l'appareil et de transmettre les images. Il n'est donc pas sans rappeler le MX27UC de 27 pouces (4K UHD) qui exploite également une connectique similaire et qui avait été exposé au Computex. Comptez 269 euros pour le Zenscreen qui sera « prochainement disponible » dans nos contrées.

ASUS ZenScreen

Le fabricant taiwanais a également battu le rappel sur son ROG Swift PG258Q de 24,5 pouces, capable d'afficher 240 images Full HD par seconde et compatible G-Sync. Déjà présentée au Computex, la bête ne s'est toujours pas montrée dans les rayons des revendeurs français.

LG et Samsung visent les joueurs avec des modèles de 27 à 38 pouces

Chez LG, le format 21:9 était à l'honneur avec deux modèles de 34 et 38 pouces, les 34UC79G et 38UC99. le premier cible les joueurs avec sa dalle IPS affichant 2560 x 1080 pixels à 144 Hz et sa compatibilité FreeSync. Bien pensé, un petit crochet permet de guider le fil de la souris près du pied. Le tarif a par contre de quoi refroidir un peu : 700 dollars avec une disponibilité en octobre. 

Le 38UC99 cherche quant à lui à obtenir les suffrages des graphistes avec sa dalle IPS incurvée de 3840 x 1600 pixels et prenant en charge 99 % de la palette sRGB. Il est notamment équipé d'un connecteur USB Type-C et livré avec des enceintes Bluetooth de 10 watts. Disponibilité prévue pour septembre, à environ 1 500 dollars.

Pour Samsung, ce sont les joueurs qui sont les premiers ciblés par ses nouveaux écrans. Après son C24FG70 présenté à la Gamescom, c'était au tour des CF27FG70 et CF34791 de faire leur entrée lors de l'IFA. Le premier arbore une dalle SVA 16:9 incurvée (1800R) de 27 pouces affichant 1920 x 1080 pixels et est compatible avec la technologie FreeSync d'AMD (de 48 à 144 Hz) et intègre les fameux « Quantum Dot » si chers à la marque.

Le second pousse la diagonale jusqu'à 34 pouces, montre une courbure plus importante (1500R), dispose toujours des « Quantum Dot », mais surtout il passe au format 21:9 avec une définition de 3440 x 1440 pixels. En contrepartie, le temps de réponse passe de 1 ms à 4 ms et le taux de rafraichissement maximum à 100 Hz. FreeSync reste par contre de la partie. Côté tarif, comptez 499 dollars pour le modèle 27 pouces et 999 dollars pour la variante 34 pouces.

Clavier, souris et tapis pour joueurs : les LED RGB sont de sortie

Du côté des périphériques, la moisson n'était par contre pas excessivement riche cette année. ASUS a ressorti son clavier ROG Claymore RGB dévoilé lors du CES en janvier dernier. Il est équipé d'interrupteurs Cherry MX RGB, avec une gestion de la couleur touche par touche, mais surtout d'un pavé numérique détachable. Toujours pas de tarif ni de disponibilité pour l'Europe, mais il est déjà référencé en Chine pour l'équivalent de 190 euros tout de même. 

Chez Razer, le seul produit présenté sur le salon allemand était... un tapis de souris : le Firefly, déjà annoncé en mai dernier, mais qui se dote aujourd'hui d'une surface en tissu. Signe particulier : il est entouré d'un arceau lumineux. Pas de tarif pour ce nouveau modèle, mais la version rigide micro-texturée se négocie déjà autour de 63 euros

Tapis Razer IFA

Toujours côté gaming, Logitech a profité du salon pour présenter sa nouvelle gamme de produits dédiés aux joueurs. Baptisée Prodigy elle regroupe une souris, un clavier et un casque. La souris G403 Prodigy est dotée d'un capteur optique 12 000 dpi, de six boutons et d'un éclairage RGB. Le clavier G213 Prodigy est quant à lui un modèle assez standard, avec des touches à domes rétroéclairées sur 16,8 millions de couleurs, de l'anti-ghosting et un repose-poignet. Il se paye néanmoins le luxe d'être résistant aux éclaboussures.

Le casque G231 Prodigy ne propose quant à lui rien de très notable, si ce n'est qu'il est compatible avec la PS4 et la Xbox One, en plus d'avoir des protège-oreilles détachables. Côté tarif, comptez 70 euros pour la souris filaire, 120 euros pour sa variante sans-fil, 80 euros pour le clavier et 60 euros pour le casque avec une disponibilité immédiate.

À un tarif plus raisonnable, Logitech a fait le déplacement à Berlin avec une idée en tête : abolir le cliquetis des souris. Deux modèles silencieux et sans fil ont été présentés : la M220 Silent, pensée pour la mobilité et annoncée à moins de 25 euros et la M330 Silent Plus, plus imposante et vendue à moins de 40 euros. On regrettera seulement l'absence de tout comparatif chiffré sur le niveau de bruit généré par ces modèles par rapport à la concurrence.

Dernier atout dans la manche de la marque suisse, la M720 Triathlon, une souris sans-fil ayant la faculté de s'appairer avec 3 appareils différents et de basculer de l'un à l'autre en appuyant sur un bouton. Comptez 70 euros sur la boutique en ligne de Logitech pour vous l'offrir, avec une disponibilité immédiate.

Netgear vise les pros avec de nouveaux NAS, certains en 10 Gb/s

Du côté des NAS, Netgear a profité du salon pour présenter deux nouvelles gammes de NAS destinés aux professionnels. La première se compose de deux modèles, les ReadyNAS 526X et 626X. Tous deux sont équipés de deux ports Ethernet 10G, disposent de six baies et sont fournis avec le nouveau système d'exploitation maison ReadyNAS OS 6. Côté processeur on retrouve un Pentium D1508 double cœur dans le premier et un Xeon D-1521 quad cœur dans le second. Côté tarif, comptez respectivement 1400 et 1800 dollars, sans disque dur et avec une disponibilité immédiate

Si ces deux modèles ne vous suffisent toujours pas, il y a également du nouveau du côté des NAS rackables de la marque avec trois nouvelles références, les ReadyNAS 3312, 4312S et 4312X. Tous les trois proposent 12 baies compatibles avec des disques durs de 2,5 ou 3,5 pouces, mais seuls les deux derniers proposent une connectivité réseau à 10 Gb/s avec un lien optique pour le 4312S et un lien Ethernet pour 4312X. Côté processeur, on retrouvera selon les modèles un Xeon E3-1225 v5 ou un Xeon E3-1245v5, de génération Skylake. Les tarifs s'échelonnent entre 3000 et 4400 dollars.

Tout le monde veut son casque de VR

La réalité virtuelle a toujours autant le vent en poupe et attire de nombreux acteurs, comme Intel récemment. Parmi les grands noms à se lancer cette année, on peut citer Alcatel, Qualcomm et Acer. Les deux premiers misent sur un produit tout-en-un, qui ne nécessite donc pas d'être relié à un smartphone ou un ordinateur. Acer vise un public différent avec un casque qui propose un champ de vision largement plus grand que la concurrence et écran « 5K ». 

Alcatel a donc dévoilé son Vision, un casque « autonome » intégrant deux écrans AMOLED de 1080 x 1200 pixels offrant un champ de vision de 120 degrés de large. C'est surtout le reste de ses entrailles qui surprend. On retrouve en effet tout ce que l'on pourrait attendre sur un smartphone. Processeur Exynos 7420, du Wi-Fi 802.11ac et Android 6.0.

L'appareil n'a donc pas vocation à se relier à votre console ou à votre PC, mais se présente plutôt comme un assemblage d'un smartphone et d'un casque façon Gear VR. Détail agaçant : le Vision est refroidi grâce à un petit ventilateur. Son lancement est prévu pour le premier trimestre 2017, à un tarif compris entre 500 et 600 euros.

Alcatel Vision

Qualcomm a également présenté un casque : le Snapdragon VR 820. Celui-ci n'a pas vocation à être commercialisé directement, mais fait plutôt office d'exemple à destination de ses partenaires. Le principe est le même que le Vision d'Alcatel, mais cette fois-ci avec un seul écran AMOLED de 2880 x 1440 pixels, proposant un taux de rafraîchissement un peu faiblard pour ce type de produit : 70 Hz.

Le Snapdragon VR 820 est comme son nom le laisse entendre, animé par un SoC Snapdragon 820. Dernier raffinement : il est équipé de deux caméras en façade, permettant de visualiser l'environnement extérieur, un peu à la façon du Project Alloy d'Intel. Pas de tarif, mais les premiers modèles dérivés devraient arriver dans le courant de l'année.

Qualcomm VR820

Enfin, Acer veut également sa part du gâteau, mais vise un public très différent. Via une joint-venture montée avec Starbreeze, le constructeur veut proposer le Star VR, un casque plutôt haut de gamme qui se destine plutôt à équiper les salles de cinéma IMAX ou les parcs d'attractions. 

Et pour cause, ses deux lentilles lui permettent de revendiquer un champ de vision de 210 degrés. Quant à l'affichage, il est confié à un écran « 5K ». Pour ce qui est du tarif, Acer se contente d'expliquer que son Star VR vaut à peu près cinq fois le prix d'un casque traditionnel. Autant dire qu'il n'est pas près de faire son entrée dans nos salons.

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

27 commentaires
Avatar de KP2 Abonné
Avatar de KP2KP2- 09/09/16 à 17:51:23

Putain, le tapis de souris ! On dirait un vieux tuning dégueulasse d'un mec du Pas de Calais...

Avatar de Ami-Kuns Abonné
Avatar de Ami-KunsAmi-Kuns- 09/09/16 à 17:59:04

Le Zenscreen, il tiens grâce à un stylo?
Si c'est vrai, c'est chaud si le stylo pète.

Édité par Ami-Kuns le 09/09/2016 à 17:59
Avatar de Tirnon Abonné
Avatar de TirnonTirnon- 09/09/16 à 20:08:33

Zenscreen enfin une bonne idée, mais pas pour un pc portable mais devant un pc fixe ça vas être un bon complément, avec juste une batterie et du sans filet on s’approchera de la vérité.

Vivement qu'il soit disponible.

Avatar de loser Abonné
Avatar de loserloser- 09/09/16 à 20:23:27

Je ne comprends pas bien l'intérêt des casques VR avec des entrailles de smartphone. Quel est le public visé? Pour quel type d'applications?

Avatar de Charly32 Abonné
Avatar de Charly32Charly32- 09/09/16 à 20:37:25

 

KP2 a écrit :

Putain, le tapis de souris ! On dirait un vieux tuning dégueulasse d'un mec du Pas de Calais...

 Je trouve cette mode des leds (laides?) va trop loin. Claviers, Souris, et même le tapis, sans oublier les cartes mères...

Avatar de Vachalay Abonné
Avatar de VachalayVachalay- 09/09/16 à 20:53:12

Charly32 a écrit :

 

 Je trouve cette mode des leds (laides?) va trop loin. Claviers, Souris, et même le tapis, sans oublier les cartes mères...

Je pense comme toi mais il en faut pour tous les gouts. On ne peut pas dire que le choix manque en composants/périphériques sobres et performants.

Avatar de ForceRouge Abonné
Avatar de ForceRougeForceRouge- 09/09/16 à 21:02:59

loser a écrit :

Je ne comprends pas bien l'intérêt des casques VR avec des entrailles de smartphone. Quel est le public visé? Pour quel type d'applications?

Surtout que pour que l’expérience soit agréable et file pas la gerbe, il faut 2 x 90 images/seconde sans perte de frame, sans ralentissement et surtout sans aucune latence avec le mouvement de la tete.

Le minimum syndicale aujourd'hui est une gtx970 qui consomme allègrement 150W.

Les casque avec CPU/GPU à base de smartphone, je vois pas l'interet pour l'instant du coup. Si c'est pour avoir un rendu degeu sur une pauvre image à base de 10 polygones qui se battent en duel...

Édité par ForceRouge le 09/09/2016 à 21:03
Avatar de Charly32 Abonné
Avatar de Charly32Charly32- 09/09/16 à 21:30:10

loser a écrit :

Je ne comprends pas bien l'intérêt des casques VR avec des entrailles de smartphone. Quel est le public visé? Pour quel type d'applications?

ForceRouge a écrit :

Surtout que pour que l’expérience soit agréable et file pas la gerbe, il faut 2 x 90 images/seconde sans perte de frame, sans ralentissement et surtout sans aucune latence avec le mouvement de la tete.

Le minimum syndicale aujourd'hui est une gtx970 qui consomme allègrement 150W.

Les casque avec CPU/GPU à base de smartphone, je vois pas l'interet pour l'instant du coup. Si c'est pour avoir un rendu degeu sur une pauvre image à base de 10 polygones qui se battent en duel...

C'est pour les vidéos 3D, non?
Et sinon pas besoin de beaucoup de polygones pour faire un truc sympa...regardez ce bon vieux starwings

Avatar de ForceRouge Abonné
Avatar de ForceRougeForceRouge- 09/09/16 à 21:41:28

Charly32 a écrit :

C'est pour les vidéos 3D, non?
Et sinon pas besoin de beaucoup de polygones pour faire un truc sympa...regardez ce bon vieux starwings

Du coup ça limite quand même beaucoup la finalité d'un casque VR.

Ce bon vieux starwings, je crois que c'est le jeu qui m'a fait acheter la SNES. Mais bon en 2016, je pense pas que j'y jouerais plus de 30 secondes :)

Avatar de Loeff Abonné
Avatar de LoeffLoeff- 09/09/16 à 22:11:22

Intéressant ces mini-PC modulaires, mais il faudrait vraiment qu'une connectique arrive pour y connecter un boîtier externe avec carte graphique qui poutre.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact