Revue de presse : SSD Trion 100 d'OCZ, les performances en écritures pointées du doigt

Pas de Trionphalisme
Revue de presse : SSD Trion 100 d'OCZ, les performances en écritures pointées du doigt

Les nouveaux SSD Trion 100 d'OCZ viennent de passer l'épreuve du feu chez plusieurs de nos confrères, et les résultats ne sont pas spécialement bons. Leur tarif agressif suffira-t-il à compenser cela ? Pas sûr.

Quelques jours avant l'ouverture du Computex à Taipei, OCZ dévoilait ses Trion 100, des SSD qui visent l'entrée de gamme. Pour rappel, ils exploitent des puces de NAND Flash TLC (trois bits par cellule) « A19 » de chez Toshiba avec un contrôleur maison Alishan (ou TC58) dont on ne sait pas grand-chose. Les premiers tests publiés par nos confrères sont l'occasion d'en apprendre un peu plus sur ce dernier, ainsi que sur les performances générales des SSD.

Des performances en berne en écriture

Si en lecture séquentielle les Trion 100 ne s'en sortent pas trop mal dans l'ensemble, la situation est bien différente avec des accès aléatoires. La situation est encore pire sur les tests en écriture, qui sont largement en retrait par rapport aux autres SSD d'entrée de gamme (850 Evo, BX100, Arc 100, Ultra II, etc.). De plus, selon plusieurs de nos confrères américains qui ont testé des versions de 240, 480 et 960 Go, plus la capacité augmente, plus les performances sont en baisse. On notera au passage que la version de 120 Go brille par son absence dans les tests, ce qui ne laisse pas forcément présager de bonnes performances.

Trion 100

Au-delà des débits, il reste toujours la question de la fiabilité, ce qui était longtemps la bête noire d'OCZ. Sur ce point, Toshiba (qui a racheté OCZ il y a plusieurs mois) se veut rassurant auprès d'AnandTech. Selon nos confrères, qui ont récemment visité leur usine de fabrication, « OCZ n'a pas été impliqué dans le développement du Trion 100 », y compris au niveau du firmware. OCZ est simplement intervenu en phase de validation afin d'apporter des « commentaires et des suggestions », rien de plus, annonce Toshiba.

Des prix agressifs, mais la concurrence est rude

Quoi qu'il en soit, les tarifs des Trion 100 sont relativement agressifs puisqu'il est question de 55, 85, 175 et 310 euros pour les versions de 120, 240, 480 et 960 Go respectivement. Des prix qui les mettent en face des BX 100/M500 de Crucial, ainsi que des Ultra II de SanDisk. Ces derniers ont par contre l'avantage de ne pas s'effondrer lors des tests en écriture.

En France, aucun revendeur ne semble les proposer pour le moment, mais ils sont d'ores et déjà en stock sur certaines boutiques outre-Atlantique. Cela ne devrait donc plus tarder. En attendant, voici quelques tests afin de se faire une idée plus précise de leurs performances.

En français :

En anglais :

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0326 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact