Avec son routeur OnHub, Google veut être au centre de votre réseau local

Pour aller plus haut, et se rapprocher de l'avenir !
Réseau 3 min
Avec son routeur OnHub, Google veut être au centre de votre réseau local

Google vient d'annoncer un nouveau produit, sous la forme d'un routeur Wi-Fi 802.11 ac : OnHub. Celui-ci se veut simple et complet. Reste à voir si, pour un peu moins de 200 dollars, beaucoup accepteront de faire rentrer un peu plus la société dans leur quotidien.

Si Google propose un nombre croissant de type de produits, des smartphones à la Chromecast en passant par ses objets connectés sous la marque Nest, la société a décidé de faire son entrée dans un secteur un peu plus sensible pour notre vie numérique, celui des routeurs Wi-Fi.

Ainsi, OnHub vient d'être lancé. Derrière ce produit se cache la volonté pour la marque de simplifier la vie des utilisateurs pour ce qui est de diffuser une connexion internet en Wi-Fi (802.11ac, 3x3) et d'en partager l'accès. Le produit, conçu en partenariat avec TP-Link et fonctionnant sous un OS basé sur Gentoo, se veut donc beau mais surtout facile à prendre en main. 

Google se la joue Apple

« Nombre d'entre nous placent leur routeur par terre ou dans un endroit où il ne peut pas être vu, là où il ne fonctionne pas très bien. Nous avons donc remplacé câbles et diodes qui clignotent par des antennes internes et un éclairage aussi utile que subtil » précise l'équipe, qui veut ainsi inciter ses clients à placer leur routeur bien en évidence, là où il pourra exprimer son potentiel.

Du côté des fonctionnalités mises en avant, il est question d'une application de gestion disponible pour Android et iOS permettant de savoir quels appareils consomment de la bande passante, de partager simplement le code de votre Wi-Fi, de proposer une assistance via un système de suggestions et un assistant en cas de problème. Le contrôle peut se faire de manière locale, ou à distance. Les mises à jour sont automatiques, sans interrompre la connexion.

Choisissez les appareils dont le flux est prioritaire

Mais on notera surtout que vous pouvez choisir de placer un appareil comme prioritaire sur le réseau, ce qui est plutôt pratique pour les adeptes de l'OTT. En effet, cela vous permet par exemple d'indiquer qu'une clef Chromecast, un Cube S de Canal ou un appareil sous Android TV doit voir son flux passer avant tout le reste.

Pratique pour éviter que l'utilisation de YouTube sur une machine ne fasse ramer votre TV si vous n'avez pas la chance de disposer du très haut débit. Une fonctionnalité encore rare, mais qui devrait rapidement devenir indispensable avec l'explosion des usages et de services qui ne passent pas forcément par la box du FAI.

Un appareil complet qui signe le début d'une nouvelle gamme

OnHub exploite une puce IPQ8064 à deux cœurs (1,4 GHz) avec 8 Go d'eMMC et 1 Go de mémoire. Il dispose d'un port USB 3.0, d'un port Gigabit (Qualcomm QCA8337), d'un haut parleur de 3 watts et d'une diode à six couleurs. Il est compatible ZigBee, Weave et avec le protocole Thread (802.15.4), gère le Bluetooth 4.0, et affiche des dimensions de 19,05 x 11,68 cm pour un poids de 862 grammes.

Côté tarif, il est pour le moment question de 199 dollars, OnHub n'étant proposé qu'aux États-Unis et au Canada. Il sera d'ailleurs intéressant de voir comment un tel produit pourrait éventuellement percer en France, alors que le marché des routeurs Wi-Fi est rendu complexe par la forte présence des FAI et de leurs box au sein de l'infrastructure réseau des particuliers. 

Reste que cette incursion dans le domaine des produits dédiés au réseau n'est qu'un début, et ne manquera sans doute pas de soulever les craintes de certains concernant la présence de Google dans un nombre croissant de produits « critiques ». Un partenariat est ainsi déjà signé avec ASUS pour proposer d'autres produits OnHub plus tard dans l'année, reste à voir s'il sera aussi question de routeurs ou si les deux associés tenteront d'aller encore un peu plus loin.

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

170 commentaires
Avatar de atomusk INpactien
Avatar de atomuskatomusk- 19/08/15 à 09:25:58

Marrant qu'ils le market comme "Google" est pas dans le groupe "Nest" où il aurait plus sa place (surtout avec le passage à Alphabet)  
 
 Sans doute parce que ce n'est pas un produit produit par "Nest" mais par "TP-LINK".
 
 A noter aussi que c'est le 1er produit "compatible Brillo" (plateforme IOT de Google) et avec sa compatibilité ZigBee, Weave, Thread et Bluetooth 4.0, ça pourrait être le produit "hub" de Brillo.
 
 Wait & see ... mais ça m'interesse vraiment pas comme produit 

Édité par atomusk le 19/08/2015 à 09:28
Avatar de Lyaume Abonné
Avatar de LyaumeLyaume- 19/08/15 à 09:29:53

Maintenant on comprend mieux pourquoi Google est désormais chapeauté par "Alphabet".
 
Ils veulent vraiment se trouver dans la vie des gens de A à Z (et éventuellement connaitre leur vie de A à Z?)!
Et de même ce genre de produit ne m'intéresse pas du tout, mon routeur fait très bien l'affaire pour le moment et je n'ai pas rencontré toutes ces situations rocambolesques de la vidéo (marketing toussa).

Avatar de Ami-Kuns Abonné
Avatar de Ami-KunsAmi-Kuns- 19/08/15 à 09:29:56

"Nest" C'est plus accès sur des produits de sécurité si me souvient bien, ici c'est un appareil centré sur le multimédia.

Avatar de atomusk INpactien
Avatar de atomuskatomusk- 19/08/15 à 09:33:26

Mouais, peut être ... mais justement Nest a le potentiel d'être la branche "produit physique pour la maison" de "Alphabet", ce que "Google" n'a pas franchement vocation à être ... 
 
 Mais bon, déjà que Android est dans "Google" avec ses Nexus & co (en particulier Android TV), ou mettre la frontière ....

Avatar de GL-Jarod Abonné
Avatar de GL-JarodGL-Jarod- 19/08/15 à 09:35:53

Donc, ils le vendent principalement comme un routeur WiFi, alors que l'usage potentiel est tout autre, ça permettrait de piloter entièrement les équipements domotique.
 C'est clair que ça percera difficilement en France avec cette approche, puisque nos *box sont déjà des routeurs WiFi suffisant pour 99% des usages.

Avatar de Bball INpactien
Avatar de BballBball- 19/08/15 à 09:37:13

Sur notre territoire, c'est clair que ce produit ne pourra pas marcher. Nos modes de consommation par rapport aux usa est vraiment différent.
Si je me rappelle bien, les usa en gros ont un routeur (et seulement un routeur) et c'est tout. Nos box à nous, font routeur, mais aussi stockage,  téléphonie, tv, lecteur dvd....
 
 Meme si les fonctions proposées sont intéressantes, je suis pas pret de vouloir lacher tout le reste.
 
 Mais... si free s'associe à ce projet, peut etre... :3

Avatar de Ricard INpactien
Avatar de RicardRicard- 19/08/15 à 09:39:02

HO - MON - DIEU....

Avatar de chris.tophe INpactien
Avatar de chris.tophechris.tophe- 19/08/15 à 09:42:29

...commence a en avoir marre de Google et des GAFA en général, ils sont partout, et bientot même dans notre c...l

Avatar de Cocquecigrues Abonné
Avatar de CocquecigruesCocquecigrues- 19/08/15 à 09:45:33

C'est pas libre. U_U

Avatar de Tornado_OLO INpactien
Avatar de Tornado_OLOTornado_OLO- 19/08/15 à 09:46:14

Plus besoin pour la NSA de s'embêter à installer un backdoor sur les devices des gens, il suffit de placer le backdoor au centre de leur maison.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 17

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact