Adaptive-Sync : Intel devrait le supporter dans ses produits à l'avenir

NVIDIA pourra-t-il résister ?
Adaptive-Sync : Intel devrait le supporter dans ses produits à l'avenir

AMD a poussé le standard Adaptive-Sync afin de l'exploiter avec ses cartes sous la dénomination FreeSync. De quoi assurer une gestion variable de la fréquence d'affichage, face au G-Sync de NVIDIA. Dans cette bataille, la marque pourrait finalement avoir le soutien d'Intel.

Alors qu'AMD et NVIDIA continuent de se battre autour de la gestion variable de la fréquence des écrans, Intel pourrait à son tour entrer dans la danse. Pour rappel, si NVIDIA est arrivé assez tôt avec son G-Sync, exploitant une solution propriétaire, AMD a pour sa part poussé et exploité un standard VESA pour sa technologie FreeSync.

Mal gérée au niveau de la communication, avec une annonce précipitée et un lancement problématique, son usage reste limité aux cartes AMD, mais elle fonctionne avec des écrans plus accessibles. Ainsi, on trouve désormais des modèles 27" avec une définition de 2560 x 1440 pixels pour 460 euros environ, contre un peu plus de 500 euros pour un modèle G-Sync de même taille, mais en 1080p (compatible 3D Vision 2). 

Si NVIDIA n'a toujours pas revu sa position, et annoncé qu'il assurerait une compatibilité avec ce standard, cela sera le cas d'Intel. En effet, si l'on en croit nos confrères de Tech Report, un représentant de la société interrogé à l'occasion de l'IDF de San Francisco leur a indiqué que cela serait bien le cas.

Pour autant, aucun délai ni aucune liste de produits concernés n'a été évoquée pour le moment. Mais les produits d'Intel sont sans doute les plus à même d'être concernés. En effet, la synchronisation de la fréquence d'affichage avec ce qu'est capable de fournir une puce graphique est encore plus important lorsque les performances sont limitées.

Avec des IGP toujours plus efficaces, sans atteindre des sommets de puissance, cela pourrait donc avoir du sens. Ne reste plus qu'à voir arriver la chose dans la pratique et à comparer les expériences.

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

26 commentaires
Avatar de Mimoza Abonné
Avatar de MimozaMimoza- 20/08/15 à 09:12:35

Ça serais une bonne chose, une norme contre une techno proprio. A tous les coup c'est le prix de la licence qui a déterminé le choix d'Intel

Avatar de ErGo_404 Abonné
Avatar de ErGo_404ErGo_404- 20/08/15 à 09:43:31

Est-ce que ces technos sont utilisées par l'OS, ou uniquement dans les jeux ?
 
Et pour ceux qui ont pu la tester, est-ce que le gain en confort est vraiment significatif, du même ordre que le passage du CRT 60Hz à l'écran plat ?

Avatar de Keizo Abonné
Avatar de KeizoKeizo- 20/08/15 à 09:57:38

Alors pour G Sync j'ai pu avoir vécu l'expérience grâce à assassin creed unity
Et franchement. On ne le remarque pas tant que l'on n'a pas le compteur de fps affiché et c'est franchement bluffant.
Plus aucune sensation de ralentissement dans les actions, plus aucune sensation de rammage/lag.
Donc j'aimerais vraiment que cette technologie se démocratise sur tout les écran. que ce soit écran de pc ou écran de télé avec les consoles qui peinent a dépasser les 30 fps et 1080p...

Avatar de guhke Abonné
Avatar de guhkeguhke- 20/08/15 à 10:08:07

"Si NVIDIA n'a toujours pas revu sa position, et annoncé qu'il assurerait
une compatibilité avec ce standard, cela sera aussi le cas d'Intel. En
effet, si l'on en croit nos confrères de Tech Report, un représentant de
la société interrogé à l'occasion de l'IDF de San Francisco leur a
indiqué que cela serait bien le cas."
 
 La phrase n'est pas super claire, est-ce que NVIDIA a annoncé la compatibilité avec ses produits ou non ? Je suppose que non, mais on ne sait jamais...

Avatar de IhazHedont Abonné
Avatar de IhazHedontIhazHedont- 20/08/15 à 10:40:03

Sauf que d'après les tests, il faut activer V Sync avec Freesync.
 
 Donc aucun intérêt.

Avatar de anonyme_cdb9bf0cc21e188aa2bc8cad598d294f INpactien

Sauf que c'est pareil pour g-sync et c'est normal ça fonctionne comme cela. 

Édité par mnshdw le 20/08/2015 à 10:46
Avatar de damaki Abonné
Avatar de damakidamaki- 20/08/15 à 10:54:16

Ça n'a aucun intérêt pour l'"OS". Un bureau Windows arrive toujours à afficher 60 fps, vu la faible complexité de la scène à calculer.
Pour les jeux et les émulateurs, se débarrasser en grosse partie du tearing (v-sync off) ou pire, de l'input lag (v-sync on) c'est juste fabuleux, dans le principe. N'ayant pas encore débloqué le budget pour acheter une carte Nvidia récente et l'écran qui va bien, la pratique n'est pas pour tout de suite.

Avatar de anonyme_cdb9bf0cc21e188aa2bc8cad598d294f INpactien

Je viens de voir que NVidia avait ajouté une option pour désactiver le vsync si le fps d'un jeu dépasse le taux de rafraichissement de l'écran, se rapprochant du fonctionnement de freesync. On peut donc effectivement désactiver le vsync pour avoir du tearing à la place de l'input lag
 
Mais tout de même vivement que cette norme devienne un standard et pas un surcoût sur les écrans.

Édité par mnshdw le 20/08/2015 à 11:04
Avatar de Pas de Bol INpactien
Avatar de Pas de BolPas de Bol- 20/08/15 à 11:25:21

Au contraire, cela pourrait faire encore baisser la consommation des GPU, qu'ils soient intégré ou dédiés.
C'est justement sur des applications bureatiques qu'il y a le moins de modifications de l'image.
 La partie graphique pourrait dès lors envoyer moins d'images s'il n'y a aucun changement.

Avatar de Chocolat-du-mendiant Abonné
Avatar de Chocolat-du-mendiantChocolat-du-mendiant- 20/08/15 à 12:03:29

Il me semblait que le but premier d'adaptive-sync était l'économie d'énergie justement. Est-ce que Intel le supportera uniquement dans ce sens, ou permettra aussi de l'utiliser pour les jeux ? Avec des réglages adaptés aux jeux.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact