Cortex-A73 et Mali-G71 (Bifrost) : ARM veut « redéfinir l'expérience de la VR » sur mobile

Heimdall pour la couche de sécurité ?
Cortex-A73 et Mali-G71 (Bifrost) : ARM veut « redéfinir l'expérience de la VR » sur mobile

ARM profite du Computex pour dévoiler ses nouveautés : ses nouveaux Cortex-A73 et Mali-G71. Les performances sont évidemment en hausses, tout comme l'efficacité énergétique.

ARM profite du Computex de Taipei afin de dévoiler deux nouveautés : les Cortex-A73 et Mali-G71. Afin de coller à la tendance du moment, la société explique qu'elle veut « redéfinir l'expérience de la réalité virtuelle (VR) et la réalité augmentée (AR) sur les appareils mobiles phares de 2017 »... une promesse que l'on retrouve chez de nombreux constructeurs ces derniers temps. Mais qu'est ce qui se cache concrètement derrière ce discours ?

Cortex-A73 : jusqu'à 2,8 GHz et une gravure en 10 nm FinFet

Le Cortex-A73 est le cœur le plus puissant actuellement proposé par ARM, et il vient donc se placer au-dessus de l'actuel Cortex-A72. Le constructeur explique qu'il peut grimper jusqu'à 2,8 GHz et qu'il est optimisé pour une gravure en 10 nm FinFet. Dans ce cas, la superficie occupée par un seul cœur est de moins de 0,65 mm².

Nos confrères d'AnandTech ont décortiqué en détail cette nouvelle architecture et précisent que les partenaires d'ARM pourront toujours utiliser des procédés plus anciens s'ils le souhaitent (28 nm par exemple). À finesse de gravure équivalente, le Cortex-A73 occupe 25 % de place en moins que la génération précédente. Dans le même temps, les performances grimpent de 30 %, tout comme l'efficacité énergétique, selon ARM.

Cortex-A73 ARMMali-G71 ARM

Mali-G71 : 32 shaders pour le nouveau GPU d'ARM

Pour ce qui est de la partie graphique, la société dévoile son Mali-G71. Il intègre jusqu'à 32 shaders, soit deux fois plus que la génération précédente (Mali-T880). Le constructeur annonce des gains de 50 % en performances, de 20 % sur l'efficacité énergétique et de 40 % sur le rapport performances par mm².  

Pour arriver à ce résultat, le GPU exploite une nouvelle architecture, la troisième après Utgard et Midgard. Elle est baptisée Bifrost et optimisée pour Vulkan. De nombreux détails techniques ont là encore été publiés par nos confrères d'AnandTech. Selon le fabricant, cela permet au Mali-G71 de « dépasser les performances de nombreuses cartes graphiques que l'on trouve dans des ordinateurs portables de milieu de gamme ».

De belles promesses qui restent néanmoins un peu floues. On attendra donc de pouvoir en vérifier la véracité lorsque les premiers tests seront en ligne. Dans tous les cas, plusieurs partenaires sont intéressés et ont d'ores et déjà souscrit des licences auprès d'ARM : HiSilicon, MediaTek et Samsung Electronics par exemple.

ARM annonce enfin que les premiers smartphones exploitant des cœurs Cortex-A73 et un GPU Mali-G71 arriveront dès l'année prochaine sur le haut de gamme. Le CES de Las Vegas et/ou le MWC de Barcelone seront probablement l'occasion d'en apprendre davantage.

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact