Pièces détachées : le triste constat de l'UFC-Que Choisir sur l'information aux clients

Pourtant bien utile comme information
Pièces détachées : le triste constat de l'UFC-Que Choisir sur l'information aux clients
Crédits : TimMcClean/iStock

Un an après l'entrée en vigueur de la loi Hamon sur l'information aux clients de la durée de disponibilité des pièces détachées, l'UFC-Que Choisir enquête et monte au créneau. L'association explique que cette donnée n'est pas assez mise en avant et qu'elle est encore bien trop souvent absente.

La loi Hamon du 17 mars 2014 apporte de nombreuses nouveautés pour les consommateurs. Comme nous l'avions détaillé, les dates d'application sont différentes suivant les cas. Ainsi, depuis le 1er mars 2015, « les consommateurs sont censés être mieux informés de la durée de disponibilité des pièces détachées ».

Un an plus tard, l'UFC-Que Choisir fait le point sur cette obligation auprès de 18 revendeurs : 7 physiques dans la région parisienne (Carrefour, E. Leclerc, Auchan, Conforama, Boulanger, Darty et Expert) et 11 en ligne (3 Suisses, Auchan, Boulanger, But, Cdiscount, Conforama, Darty, Expert, Fnac, Pulsat et Ubaldi). 

Seulement 4 enseignes sur 18 dans les clous selon l'UFC-Que Choisir

Selon l'association de consommateurs, le constat est peu glorieux : « seulement 4 enseignes sur les 18 enquêtées affichent systématiquement l’information sur la durée de disponibilité des pièces détachées » sur des lave-linge, lave-vaisselle, réfrigérateurs et téléviseurs. Une analyse qui corrobore celle de 60 millions de consommateurs qui expliquait il y a quelques jours que 60 % des revendeurs n'affichaient toujours pas cette information.

Les magasins physiques font office de mauvais élèves et seul Boulanger réalise un sans-faute. Nos confrères notent qu'Auchan, Carrefour, Conforama et E. Leclerc n'affichent tout simplement aucune information. Pour Darty et Expert cela dépend donc des produits.

Du côté des boutiques en ligne, ils ne sont que 3 sur 11 à afficher clairement la durée de disponibilité des pièces détachées : 3 Suisses, Boulanger et But. « Plus étonnant, Darty et Expert, aussi bien dans les magasins physiques qu’en ligne, pratiquent un affichage à la carte avec une absence systématique de l’information sur certains équipements comme les téléviseurs » indique l'UFC-Que Choisir.

Une information trop souvent passée sous silence

Et même lorsque la durée de disponibilité des pièces détachées est bien présente, nos confrères regrettent que cette information ne soit que « rarement mise en avant par les distributeurs lors du conseil au consommateur ». De plus, « 80% des distributeurs affichant l’information sur la durée de disponibilité des pièces détachées l’ont noyée au milieu des caractéristiques du produit » ; pas toujours facile de la trouver et de la comparer avec d'autres marques par exemple.

C'est pourtant un point important à l'heure où l'obsolescence programmée fait couler beaucoup d'encre, d'autant que la durée peut varier énormément d'une marque à l'autre : de 2 ans chez LG par exemple, la disponibilité passe à 11 ans chez Miele selon nos confrères. Autre problème : quand aucune durée n'est précisée, le client « n'est pas en mesure de savoir si le fabricant viole son obligation ou si les pièces ne sont pas disponibles ».

Comme le rappelle le site de l'administration française, « lorsque le distributeur est informé par le fabricant ou l’importateur de la durée de disponibilité des pièces, le consommateur doit également en être informé, préalablement à la vente, de manière visible et lisible sur tout document commercial ». Ce n'est pas suffisant pour l'UFC-Que Choisir qui veut que le ministère chargé de la consommation aille plus loin et « modifie le décret en élargissant l’obligation d’information à l’ensemble des fabricants, y compris ceux qui ne proposent pas de pièces détachées, et d’harmoniser la présentation de l’information aux consommateurs ».

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

45 commentaires
Avatar de damaki Abonné
Avatar de damakidamaki- 29/02/16 à 14:27:39

C'est une information importante, même à très court terme. Cas concret : ma copine achète un tel, un HTC (donc pas une marque noname chinoise) 2 mois après l'achat elle a cassé l'écran, mais a rendu le tel inutilisable par la même occasion. Elle contacte le SAV, et là réponse épique : "l'usine qui fabriquait la dalle a fermé, écran non changeable".
La conclusion : regardez cette information, les gens. Votre téléphone pourrait même devenir un presse-papier avant la fin de sa garantie.

Édité par damaki le 29/02/2016 à 14:28
Avatar de Jarodd Abonné
Avatar de JaroddJarodd- 29/02/16 à 14:40:12

Ce n'est pas suffisant pour l'UFC-Que Choisir qui veut que le ministère chargé de la consommation aille plus loin

Y a-t-il quelqu'un qui s'occupe encore de ce dossier ? La pièce détachée Hamon n'est plus disponible pour le produit Gouvernement depuis de nombreux mois...

Avatar de fichtre85 INpactien
Avatar de fichtre85fichtre85- 29/02/16 à 14:50:35

@damaki, quel est le modèle du HTC? Sur Aliexpress tu dois pouvoir trouver la pièce. Pour moi c'est du f*** de gueule de la part du sav.

Avatar de TaigaIV Abonné
Avatar de TaigaIVTaigaIV- 29/02/16 à 14:51:07

Hé ho, ça va les communistes ? On a une économie à relancer.

Avatar de sebtx INpactien
Avatar de sebtxsebtx- 29/02/16 à 14:51:44

Un petit tour sur ebay, tu trouveras ton bonheur.

Sinon c'est à peine étonnant ce rapport. Pourtant c'est un réel critère d'achat, surtout dans une période où on demande à tout le monde de faire des efforts pour réduire les déchets.

Avatar de numerid Abonné
Avatar de numeridnumerid- 29/02/16 à 14:57:20

Oui mais les Darty (la marque qui vendait son contrat de confiance soit dit en passant) et compagnie ont plus d'intérêt (et moins de tracas) à vendre du produit que du service après-vente et les vendeurs ne connaissent pas forcément (et de moins en moins) les produits qu'ils vendent, leur objectif étant de faire du chiffre à tout prix.

Avatar de Magyar Abonné
Avatar de MagyarMagyar- 29/02/16 à 15:01:58

Perso, c'est à boulanger que j'ai trouvé les meilleurs conseils techniques. A darty, ya pas un mec qui s'y connait en quoi que se soit et raconte bien souvent des connerie plus grosse qu'eux !

Avatar de Stel Abonné
Avatar de StelStel- 29/02/16 à 15:06:55

Bof.... t es surtout tombé sur le seul gars compétent.
Le boulanger du coin les vendeur lise la fiche du produit pour te repondre, genre on sais pas lire.
Et la fnac c est pas mieux, en fait ils sont tous naze, juste du commerciaux de base qui ne connait pas grand chose.

Avatar de damaki Abonné
Avatar de damakidamaki- 29/02/16 à 15:09:26

Je ne peux plus éditer mon message mais voici la fin de l'histoire : j'ai eu aussi aujourd'hui l'idée de chercher la pièce en question moi même sur le net, et je l'ai effectivement trouvée. Au final, ma copine m'a dit que c'était pas le fabricant qu'elle avait contacté l'année dernière mais un petit réparateur indépendant.
C'est donc une authentique méprise, HTC n'est pas ici fautif.

Avatar de picatrix INpactien
Avatar de picatrixpicatrix- 29/02/16 à 15:10:32

damaki a écrit :

C'est une information importante, même à très court terme. Cas concret : ma copine achète un tel, un HTC (donc pas une marque noname chinoise) 2 mois après l'achat elle a cassé l'écran, mais a rendu le tel inutilisable par la même occasion. Elle contacte le SAV, et là réponse épique : "l'usine qui fabriquait la dalle a fermé, écran non changeable".

 Ce n'est pas le téléphone qu'il faut renvoyer au SAV : c'est la copine maladroite.
Tu devrais l'échanger contre une neuve si elle était encore sous garantie.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 5

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact