Netgear Orbi Pro avec design spécifique et Wi-Fi multiples : quelles différences en pratique ?

C'est plus mieux !
Netgear Orbi Pro avec design spécifique et Wi-Fi multiples : quelles différences en pratique ?

Netgear dévoilait en septembre un nouvel entrant dans sa gamme de solutions Orbi, dédiée au Wi-Fi unifié. Destiné aux professionnels, Orbi Pro propose un montage mural et des fonctionnalités adaptées. Nous nous sommes penchés sur le produit.

C'est à l'IFA de Berlin que nous avons entendu parler de la solution Orbi Pro de Netgear. La société annonçait alors un kit à pas moins de 529,90 euros pour deux bornes (routeur et satellite), qui se destinait avant tout à de petites entreprises, ouvertes au public, qui ont besoin de proposer du Wi-Fi tant à leurs employés qu'à leurs clients. 

La marque n'a pas cherché à réinventer la roue et s'est basée sur sa solution grand public haut de gamme : le RBK50. La promesse de performances était la même : couvrir jusqu'à 350 m² avec un réseau à 3 Gb/s (1 733 + 866 + 400 Mbit/s) et la technologie Fastlane 3.

En pratique, on le trouve pour un peu moins de 500 euros. On regrettera de ne pas encore pouvoir acheter un satellite seul pour ceux qui auraient besoin de constituer un réseau à plus de deux éléments.

Netgear OrbiNetgear Orbi Streams

 

Pour rappel, Netgear se distingue de ses concurrents par des flux dédiés entre les éléments d'un même réseau Orbi et par les périphériques pour assurer de bonnes performances. Nous avions détaillé ce point lors d'un précédent dossier, nous n'y reviendrons donc pas. Les performances du kit Orbi Pro (SRK60) sont ainsi identiques à celles de son « cousin ».

Nous nous attardons plutôt sur ce qui change, tant au niveau physique que logiciel.

Kit mural, design et autres petits détails

Comme pour les performances, Orbi Pro reprend les fonctionnalités d'un kit Orbi grand public. Et notamment ses évolutions récentes, à quelques détails près. Pas de contrôle parental « Circle with Disney » par exemple. On a par contre bien droit au daisy chaining, permettant à différents satellites de se connecter entre eux pour constituer un maillage plus direct (nos tests sont menés avec le firmware 2.1.3.2).

L'Ethernet Backhaul (pour relier deux bornes par câble lorsque nécessaire) est présent, tout comme des éléments plus classiques comme le beamforming, le MU-MIMO et le fast roaming, qui facilite le passage d'un terminal d'un élément du réseau à un autre de manière transparente.

Attention néanmoins, pour une raison qui nous échappe, ces technologies sont encore désactivées par défaut par Netgear (comme sur l'offre grand public) :

Orbi Pro Wi-Fi Avancé

Pour rappel, Orbi est une solution de Wi-Fi dit unifié, à savoir qu'un seul SSID est partagé entre différentes bornes. Y compris sur une surface importante, en maintenant de bonnes performances en toutes circonstances.

Il existe deux types de bornes : le routeur à relier à Internet, et les satellites qui font office de relais. Ils se distinguent par la couleur de leur module supérieur. Une LED qui indique le statut du réseau, avec quatre possibilités : 

  • Blanc : en phase d'allumage ou de synchronisation
  • Bleu : la connexion est bonne
  • Orange : la connexion est correcte mais pas parfaite
  • Mauve : un souci de connexion entre les bornes est détecté

Nous avons préféré le design de cette version Pro à celle fournie au grand public. Moins dans les rondeurs, avec des éléments d'identification plus clairs et plus visibles. Sans doute parce qu'une installation murale est proposée.

Autre différence : pas de port USB, donc de partage d'imprimante par exemple. Un choix étrange pour une solution destinée aux entreprises (qui opteront sûrement plus pour des imprimantes réseau). On trouve néanmoins quatre ports RJ45 Gigabit à l'arrière. Le PoE (Power over Ethernet), prévu un temps, n'est pas présent pour le moment.

Orbi Pro IllustrationsOrbi Pro Illustrations
Le routeur Orbi Pro (SRK60) et le schéma du mode Daisy chaining

L'autre grande différence vient du bundle. On y retrouve à peu près les mêmes éléments que dans la version grand public, avec un rangement assez différent, plus organisé dans des cartons bruns plus classiques. On a également droit à un seul câble réseau plutôt que deux. Moins d'efforts de présentation donc pour les entreprises.

Le kit d'installation mural est complet, composé d'une multitude de petits éléments. L'ensemble est assez simple à installer, avec possibilité d'une fixation au plafond. Le tout est détaillé dans un petit livret distribué par Netgear et disponible sur son site (pour ceux qui auraient la mauvaise idée de le jeter).

Orbi Pro Illustrations

Trois SSID différents, dont un pour les clients

Ensuite, les différences se situent surtout au niveau logiciel. Là encore, Netgear réutilise la base classique de son offre, mais avec des spécificités propres à Orbi et sa version Pro. On appréciera d'ailleurs que dans les différents éléments de l'interface, le visuel et les logos soient systématiquement adaptés à la gamme.

La première grande fonctionnalité est la séparation de trafic. Pour faire simple, jusqu'à trois SSID sont proposés. Dans l'offre grand public, on peut ainsi isoler le réseau principal de celui fourni aux invités. Les professionnels peuvent, eux, monter deux réseaux internes séparés et un ouvert à des tiers, comme des clients.

Orbi Pro Illustrations

Deux éléments d'interface sont liés. Le premier pour régler les réseaux Wi-Fi 1 et 2, chacun avec son nom, son mot de passe et ses paramètres de sécurité. Le second pour gérer le réseau invité, forcément ouvert, où vous pouvez utiliser votre logo et un texte de conditions générales spécifiques à afficher, via un portail. Celui-ci peut exploiter un mot de passe à taper par l'utilisateur, qu'il sera possible de faire expirer au bout de 2 à 24 heures.

Une fois le tout entré par l'utilisateur, vous pourrez le rediriger vers une URL spécifique. Une offre intéressante pour un petit bar ou restaurant par exemple, qui souhaite une solution simple.

  • Orbi Pro Invité
  • Orbi Pro Invité
  • Orbi Pro Wi-Fi Duo
  • Orbi Pro Wi-Fi Duo

Une installation relativement simple, avec quelques défauts

La mise en place d'une solution Orbi ne demande pas un grand savoir-faire technique. Elle reprend là aussi la procédure du grand public, avec ses avantages et ses défauts.

Il suffit de placer et de brancher le routeur et le satellite, puis se de rendre dans l'interface de gestion. Par défaut le réseau Wi-Fi est actif avec un SSID et un mot de passe affichés sur un cercle en plastique amovible placé sur le routeur. Plus simplement, vous pouvez utiliser le bouton WPS permettant une connexion en un clic, notamment depuis Windows.

Une redirection automatique renvoie sur l'interface de configuration. Mais, comme toujours chez Netgear, une URL vous permettra un accès sans avoir à connaître l'IP du routeur : 

Une fois les conditions d'utilisation acceptées, le bon fonctionnement de la connexion internet sera vérifié. Vous devrez alors choisir entre mode routeur et point d'accès. Netgear détaille plutôt bien les différences entre les deux, même pour un utilisateur néophyte, schémas à l'appui.

Une fois cette phase terminée, il faut assurer la connexion des satellites, via un appui sur le bouton WPS pour assurer la synchronisation avec le routeur. La procédure est là aussi simple et détaillée. Le premier problème ne survient qu'après.

Netgear continue en effet d'utiliser une ancienne solution d'accès à son interface. L'utilisateur est forcément « admin », on ne peut pas utiliser plusieurs comptes, le mot de passe doit être complété par deux questions secrètes parmi une liste prédéfinie, etc. Bref, c'est largement perfectible. 

La suite se veut également simple et adaptée à un public pas forcément très attentif. Ainsi, les mots de passe du réseau Wi-Fi et du compte de connexion sont affichés et peuvent être imprimés. De quoi donner quelques sueurs froides à qui a déjà eu à gérer des politiques de sécurité en entreprise. Là encore, on attend mieux de Netgear, la simplification ne pouvant pas mener à toutes les facilités.

Une fois la procédure finalisée, une vérification des mises à jour disponible est lancée. L'interface est adaptée à votre langue et affiche un récapitulatif des paramètres du routeur.

  • Orbi Pro Setup
  • Orbi Pro Setup
  • Orbi Pro Setup
  • Orbi Pro Setup
  • Orbi Pro Setup
  • Orbi Pro Setup
  • Orbi Pro Setup
  • Orbi Pro Setup
  • Orbi Pro Setup
  • Orbi Pro Setup
  • Orbi Pro Setup
  • Orbi Pro Setup
  • Orbi Pro Setup
  • Orbi Pro Setup
  • Orbi Pro Setup
  • Orbi Pro Setup

Applications mobiles et service Insight

Outre cette interface web, Netgear propose des applications mobiles pour Android et iOS. Elles sont identiques à celles de l'offre grand public et permettent de configurer ou de gérer les fonctionnalités principales du kit Orbi Pro. Une traduction française est fournie depuis peu.

Une offre plus spécifique au marché professionnel est tout de même proposée par le constructeur : Insight. Il s'agit d'une solution par abonnement avec des fonctionnalités d'administration et de monitoring, pour des réseaux plus complets. Une logique qui prend de plus en plus d'importance chez Netgear.

Des fonctionnalités classiques mais complètes

Pour le reste, l'interface et les fonctionnalités d'un produit Orbi Pro sont identiques à ce que l'on trouve chez un routeur grand public de la marque. C'est donc complet, avec un mode simplifié pour ceux qui ne veulent que les fonctionnalités principales et autres outils de mesure de débit.

Des éléments bien plus avancés sont présents : contrôle d'accès des périphériques, liste des appareils connectés à chaque borne, blocage de site ou de services, gestion des horaires, notification par email, service de VPN ou de DNS dynamique, mesure de trafic, etc. 

Chacun peut donc y trouver son bonheur, même si on aimerait bien que cela ne nous donne pas tant l'impression que Netgear se repose sur son héritage de géant du réseau, travaillant sur des interfaces parfois plus claires ou plus visuelles, mais assez complètes. Ce n'est pas forcément un souci sur un produit pour professionnels, mais cette interface est aussi proposée au grand public... 

Surtout que la marque a montré qu'elle savait s'adapter sur le fond à certains marchés, par exemple par l'utilisation de DumaOS au sein de ses solutions « gaming ». 

  • Orbi Pro Config
  • Orbi Pro Config
  • Orbi Pro Config
  • Orbi Pro Config
  • Orbi Pro Config
  • Orbi Pro Config
  • Orbi Pro Config
  • Orbi Pro Config
  • Orbi Pro Config
  • Orbi Pro Config
  • Orbi Pro Config
  • Orbi Pro Config
  • Orbi Pro Config
  • Orbi Pro Config
  • Orbi Pro Config
  • Orbi Pro Config
  • Orbi Pro Config
  • Orbi Pro Config
  • Orbi Pro Config

Orbi Pro touche sa cible, mais peut encore progresser

Finalement, cette solution Orbi Pro de Netgear est intéressante. Elle bénéficie du savoir-faire de la marque dans le domaine du Wi-Fi unifié et offrira donc de très bonnes performances, même dans des bâtiments aux compositions complexes. Son tarif élevé sera moins un problème pour cette cible, même si l'on aimerait pouvoir trouver plus facilement des satellites vendus seuls.

Le kit de montage mural ou les fonctionnalités dédiées ont un véritable intérêt pour le public visé. En complément de solutions comme Insight et une interface de gestion déjà complète, cela en fait un produit aux grandes possibilités, qui reste simple à utiliser pour un utilisateur débutant.

Tout n'est pas parfait pour autant. L'interface web de Netgear reste datée, tant sur son design que sur certaines de ses pratiques, comme la gestion du compte de connexion ou les mots de passe affichés en clair. Face à une nouvelle concurrence comme celle de Google Wi-Fi, on espère une réaction.

Pourtant, il ne s'agit ici que d'évolutions logicielles. Orbi est robuste sur l'essentiel : le matériel. Espérons donc que Netgear finira par prendre en compte ces quelques remarques, et pourquoi pas proposer une solution plus accessible pour les boutiques ou sociétés n'ayant pas besoin de 350 m² de couverture, comme avec le nouvel Orbi Micro.

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

10 commentaires
Avatar de KP2 Abonné
Avatar de KP2KP2- 14/03/18 à 10:20:51

C'est cool le wifi mesh mais j'appelle pas encore ça des produits "pro"...

Effectivement, comme dit dans l'article, pas de PoE déjà. C'est la lose. Et il n'y a que 2 réseaux sans fil possibles (+1 avec portail), c'est bof aussi. Et apparemment, il n'y a pas de gestion des VLANs (au vu des screenshots).
C'est du produit "SOHO" (Small Office, Home Office), on dira...

J'espere que les vrais produits "pro" arriveront dans l'année...

Avatar de eres Abonné
Avatar de ereseres- 14/03/18 à 10:55:01

Quand on peut trouver d'occasion des Ruckus ZoneDirector 1100 entre 150 et 250 € avec des bornes AP entre 30 et 100 € sur eBay, j'avoue qu'ici, à part le coté package, je ne vois pas l’intérêt pour des Pro même PME.
Et les produits Ruckus "jouent" dans une toute autre catégorie

Avatar de Commentaire_supprime Abonné
Avatar de Commentaire_supprimeCommentaire_supprime- 14/03/18 à 11:40:09

KP2 a écrit :

C'est cool le wifi mesh mais j'appelle pas encore ça des produits "pro"...

Effectivement, comme dit dans l'article, pas de PoE déjà. C'est la lose. Et il n'y a que 2 réseaux sans fil possibles (+1 avec portail), c'est bof aussi. Et apparemment, il n'y a pas de gestion des VLANs (au vu des screenshots).
C'est du produit "SOHO" (Small Office, Home Office), on dira...

J'espere que les vrais produits "pro" arriveront dans l'année...

eres a écrit :

Quand on peut trouver d'occasion des Ruckus ZoneDirector 1100 entre 150 et 250 € avec des bornes AP entre 30 et 100 € sur eBay, j'avoue qu'ici, à part le coté package, je ne vois pas l’intérêt pour des Pro même PME.
Et les produits Ruckus "jouent" dans une toute autre catégorie

+1.

Pour des pros, c'est un peu léger, et c'est trop cher pour des particulier. A revoir...

Avatar de KP2 Abonné
Avatar de KP2KP2- 14/03/18 à 11:45:37

Commentaire_supprime a écrit :

Pour des pros, c'est un peu léger, et c'est trop cher pour des particulier. A revoir...

Bah, c'est toujours la même rengaine... pour qu'une techno se democratise, il faut toujours 2 ou 3 generations. C'est seulement à partir de là que les prix deviennent raisonnables, que les bugs sont stabilisés et les caractéristiques produits deviennent potables.

Donc là, on a la 1ere generation. Encore 2.
Reste que le wifi mesh semble prometteur

Avatar de Commentaire_supprime Abonné
Avatar de Commentaire_supprimeCommentaire_supprime- 14/03/18 à 11:51:45

KP2 a écrit :

Bah, c'est toujours la même rengaine... pour qu'une techno se democratise, il faut toujours 2 ou 3 generations. C'est seulement à partir de là que les prix deviennent raisonnables, que les bugs sont stabilisés et les caractéristiques produits deviennent potables.

Donc là, on a la 1ere generation. Encore 2.
Reste que le wifi mesh semble prometteur

Entièrement d'accord pour le mesh, j'ai des amis qui sont partant pour l'avoir chez eux (vaste maison).

Là, les tarifs de l'engin sont clairement pro, mais il y a des détails qui collent pas : pas la possibilité d'acheter une borne à l'unité, et une interface à revoir par exemple.

Avatar de eres Abonné
Avatar de ereseres- 14/03/18 à 12:04:40

Le meshing Wi-Fi ca existe depuis plus de 10 ans donc rien de nouveau techniquement sur ce produit (même le fait d'utiliser des plages de fréquences différentes entre les liaisons AP <> AP et AP <> Clients)
C'est ici essentiellement le fait que des marques plus "mass market" attaquent ce marché qui est nouveau.

Avatar de KP2 Abonné
Avatar de KP2KP2- 14/03/18 à 12:18:42

eres a écrit :

Le meshing Wi-Fi ca existe depuis plus de 10 ans donc rien de nouveau techniquement sur ce produit (même le fait d'utiliser des plages de fréquences différentes entre les liaisons AP <> AP et AP <> Clients)
C'est ici essentiellement le fait que des marques plus "mass market" attaquent ce marché qui est nouveau.

Non, ce qui existe depuis >10 ans, ce sont des controleurs Wifi qui pilotent un groupe d'AP comme un seul. On a vu aussi apparaitre depuis qq années, des AP/Routeurs wifi capables de se connecter les uns avec les autres pour définir un master en charge de réguler un peu les interférences et les puissances (comme un controleur ultra basique) mais ca reste propriétaire à une marque généralement.

Le mesh est une techno différente qui repose sur une norme plus récente 802.11s https://en.wikipedia.org/wiki/IEEE_802.11s)) et qq autres protocoles spécifiques.
Ca suppose que les noeuds causent en eux sur un pied d'égalité. Ce qui n'etait pas vraiment le cas avant.
Et surtout, ils causent en eux via le wifi et pas forcément par le cable ethernet auxquels ils sont raccordés.

Avatar de darkbeast Abonné
Avatar de darkbeastdarkbeast- 14/03/18 à 14:07:04

c'est sympa le schémas où l'escalier est mieux couvert que la partie droite du bureau du 2ème

Avatar de tifounon Abonné
Avatar de tifounontifounon- 14/03/18 à 19:09:34

Ruckus connait pas, je connais AeroHive, Aruba (un peu) et Cisco Meraki (vraiment très peu), ca vaut quoi ?

@Nxi : est-ce qu'Ubiquity serait un challenger de taille contre les Orbi ? J'ai bien envie d'équiper la maison de campagne mais j'ai de trop mauvais souvnirs avec les équipements Netgear...

Avatar de ToMMyBoaY Abonné
Avatar de ToMMyBoaYToMMyBoaY- 15/03/18 à 11:32:43

Pour avoir acheté Orbi suite au test sur Nxi, je suis moins optimiste que l'auteur de l'article:
 - C'est mal packagé pour des déploiements sur de grandes surfaces.
 - L'interface est juste ignoble et zappe complètement l'aide à la résolution des problèmes.
 - Le produit est assez instable dès qu'on active des options intéressantes comme le fast roaming.
 - Le pricing final devient peu intéressant si on considère des solutions packagés chez les pros

Le jour où Orbi aura une interface du niveau des Synology avec un vrai log pour piger ce qu'il se passe quand t'as la moitié de tes clients qui n'arrivent pas à renouveler leur lease DHCP... Pour le moment, je dirais que la performance, quand tout va bien, est vraiment le seul avantage du produit en fait.

Ps: Je possède un RBK40 en dernière version.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact