Gigabyte MX33-BS0 : analyse d'une carte mère pour Xeon E-2300 avec gestion distante

Envie d'hyperconvergence 1S?
Gigabyte MX33-BS0 : analyse d'une carte mère pour Xeon E-2300 avec gestion distante

Début septembre, Intel officialisait ses Xeon E-2300, la version pour serveurs de ses Core de 11e génération (Rocket Lake-S). Dans la foulée, tous les grands constructeurs de cartes mères annonçaient leur modèle. Nous avons pu tester la MX33-BS0 de Gigabyte avec un Xeon E-2388G.

Même s'il n'est pas connu pour ça de la part du grand public, Gigabyte est une référence dans le domaine des serveurs. En France, il équipe notamment les grands hébergeurs et quelques grands noms du monde des télécoms.

Surtout, le Taiwanais innove, n'hésitant pas à proposer des modèles intégrant les solutions de GRAID dans le stockage, misant depuis de longues années sur ARM et dernièrement sur Ampere Computing. Ainsi, lorsque NVIDIA cherche un partenaire pour son HPC SDK, c'est un serveur Gigabyte qu'il distribue à ses partenaires.

L'entreprise propose également des produits plus classiques, sur base de processeurs AMD ou Intel, qu'il s'agisse de machines rackables, au format tour ou même de simples cartes mères. Ainsi, suite à l'annonce des Xeon E-2300 (LGA 1200) par Intel, nous avons demandé au géant américain de nous prêter un E-2388G afin de tester la MX33-BS0

Voici ce qu'il faut en retenir.

Un modèle classique mais complet

  • Introduction
  • Un modèle classique mais complet
  • BIOS, BMC et GSM
  • MX33-BS0 : parée pour les NAS/SAN (entre autres)
S'abonner à partir de 3,75 €

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0326 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact