3DMark intègre désormais un test de vos périphériques de stockage, nos premiers scores

7 143 points, qui dit mieux ?
3DMark intègre désormais un test de vos périphériques de stockage, nos premiers scores

Avec l'arrivée de DirectX Storage, permettant un échange direct avec le GPU sans passer par le CPU, les performances du stockage vont être de plus en plus importantes pour les joueurs. UL Benchmarks s'y prépare avec une mise à jour de 3DMark qui n'exploite pas (encore) la nouvelle API, mais propose déjà de faire le point.

3DMark est historiquement un test de performances graphiques et donc de cartes d'accélération 3D. Mais d'autres composants ont de plus en plus leur rôle à jouer, l'outil évolue donc dans le même sens.

CPU, stockage : 3DMark devient le PCMark des joueurs

Fin juin, il intégrait un nouveau test spécifiquement pensé pour l'analyse des performances du processeur central (CPU) selon le nombre de threads actifs. Aujourd'hui, il s'attaque au domaine du stockage et de son influence dans la vie des joueurs. Pour cela, il reproduit différents scénarios où il a toute son importance.

Cela commence par le temps de lancement de différents titres comme Battlefield V, CoD : Black Ops 4 ou Overwatch. Mais aussi l'installation de The outer Worlds depuis l'Epic Games Launcher, la sauvegarde d'une partie dans ce même titre, la copie du dossier Steam contenant CS : GO depuis un périphérique externe, un enregistrement 1080p via OBS.

Ces actions ne sont pas effectuées en tant que telles, et ne nécessitent donc aucun de ces jeux ou applications. Ce sont simplement les « traces » qui sont reproduites et donc leurs requêtes sur les périphériques de stockage. Il en ressort deux scores : un en termes de débit, l'autre de bande passante. Et un score calculé comme suit :

3DMark Storage score = geometric mean (bandwidth, 1 / average access time)

Des scores trop globaux, nos premiers résultats

Malheureusement, les scores ne sont pas détaillés et on doit donc se contenter de chiffres assez généraux. Le test est d'ailleurs assez long et ne sera donc pas à utiliser pour avoir une indication rapide de performances comme un CrystalDiskMark par exemple. Il n'est pas non plus représentatif des performances maximales.

Son fonctionnement est assez basique : on sélectionne le lecteur à tester et c'est tout. Aucune option n'est proposée. Notez au passage que nous avons rencontré quelques soucis avec des SSD NVMe sur une plateforme Alder Lake-S qui ne semble pas encore pleinement gérée. Nous avons donc effectué nos tests avec un Ryzen 5 5600X d'AMD.

  • 3DMark Storage Intel Optane P5800X RAID 0
  • 3DMark Storage Intel Optane P5800X
  • 3DMark Storage Intel Optane 900p
  • 3DMark Storage WD Red SN700

Ainsi, avec un SSD Red SN700 de WD, nous avons obtenu 361,1 Mo/s et 87 µs pour un score de 2 086 points. Un SSD Optane 900p nous a pour sa part permis d'atteindre 4 723 points avec 808,48 Mo/s et 38 µs. Mais comme on pouvait s'y attendre, le P5800X, pensé pour les datacenters s'en tire bon premier avec 6 273 points, 1 050,9 Mo/s et 28 µs.

Par curiosité, nous avons monté deux de ces SSD en RAID 0 (stripping) pour voir quel serait l'impact. Nous avons bien noté une hausse des résultats, mais ils sont loin d'être doublés : 7 143 points, 1 167 Mo/s et 24 µs. N'hésitez pas à nous partager vos propres scores, bande passante et latence au sein de nos commentaires.

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0326 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact