Ce que prépare Intel pour début 2022

En attendant qu'AMD se lâche un peu
Ce que prépare Intel pour début 2022

Vous pensiez qu'avec une conférence de deux jours et un lancement de processeurs, Intel vous avait dévoilé l'essentiel de son plan de « reconquête » ? Il ne s'agissait que de l'apéritif. On vous présente l'entrée.

Intel vient de lancer ses processeurs Core de 12e génération. Ils seront disponibles en France à partir de la semaine prochaine, tout comme les cartes mères Z690 et la (coûteuse) DDR5. Mais ce lancement n'était que le premier épisode d'une série dont la suite est attendue en 2022, avec une étape importante : le CES de Las Vegas.

Alors que la conférence Intel on se termine aujourd'hui, nous avons fait le point avec plusieurs constructeurs pour tenter de comprendre ce qui nous attend dans les mois à venir, tant du côté des CPU que des GPU. Avec en ligne de mire le besoin pour le géant de Santa Clara d'encaisser les coups qui continueront de pleuvoir, tant de la part d'AMD que de NVIDIA. Mais aussi de l'écosystème Arm dans son ensemble.

Vous vous demandez quand vous pourrez vous payer une carte H610 ou en savoir plus Alchemist ? On vous dit tout.

Le CES de Las Vegas comme point de départ

2022 sera une année cruciale pour Intel. Celle où la société devra tenir ses promesses de ces dernières années : faire d'Alder Lake un succès, en remettre une couche avec Raptor Lake, revenir en force dans le monde des serveurs avec Sapphire Rapids, le tout saupoudré de solutions graphiques Xe à tous les niveaux.

Si beaucoup a déjà été dit d'un point de vue technique, on rentre désormais dans le dur : les lancements avec annonces, tests et mises sur le marché de l'ensemble des produits. La gamme « K » d'Alder Lake-S n'était qu'un galop d'essai, la première semaine de janvier sera très chargée, le CES se tenant du mercredi 5 au samedi 8.

« C'est déjà demain », nous confie un observateur du secteur. Et effectivement, pour beaucoup, tout est déjà calé ou presque. Gary Shapiro est d'ailleurs venu faire sa tournée en France pour le CES Unveiled, la French Tech étant un gros « client » du salon. Au point que le patron ait reçu la Légion d'honneur des mains du président de la République.

Chez Intel, la liste des annonces est presque finalisée : le reste de la gamme Alder Lake-S sera lancée dès l'ouverture du CES, avec une commercialisation dans la foulée. Il s'agira des deux plus gros modèles actuels en « non-K », les Core i9-12900 et Core i7-12700 dont les fréquences sont revues à la baisse pour s'adapter des puissances plus basses : 65 watts de Processor Base Power (PBP) et 80/202 watts de Max Turbo Power (MTP).

Intel Alder Lake-S Core 12e génération La gamme Alder Lake-S dévoilée hier

Mais aussi de tous les autres, qui seront sans cœurs « Efficient », dont l'i5-12600. C'est celui qui perd le plus en ayant son « K » retiré, sans que l'on comprenne pourquoi. Espérons que la différence de prix suivra :

  • Core i5-12600 : 6C/12T (6+0), 18 Mo L3, 7,5 Mo L2, de 3,3 à 4,8 GHz, 65 watts (PBP), 117 watts (MTP), vPro
  • Core i5-12500 : 6C/12T (6+0), 18 Mo L3, 7,5 Mo L2, de 3,0 à 4,6 GHz, 65 watts (PBP), 117 watts (MTP), vPro
  • Core i5-12400 : 6C/12T (6+0), 18 Mo L3, 7,5 Mo L2, de 2,5 à 4,4 GHz, 65 watts (PBP), 117 watts (MTP)
  • Core i3-12300 : 4C/8T (4+0), 12 Mo L3, 5 Mo L2, de 3,5 à 4,4 GHz, 60 watts (PBP), 89 watts (MTP)
  • Core i3-12100 : 4C/8T (4+0), 12 Mo L3, 5 Mo L2, de 3,3 à 4,3 GHz, 60 watts (PBP), 89 watts (MTP)

Ils bénéficieront ainsi des performances améliorées de l'architecture Golden Cove (+19 % d'IPC), mais pas de l'hybridation ou du Thread Director réservés aux modèles supérieurs.

Certains seront proposés sans partie graphique (i5-12400F, i3-12100F), tous auront une déclinaison basse consommation (T), avec un PBP limité à 35 watts et un MTP de 69 ou 74 watts selon les modèles. Comme nous l'avions déjà évoqué, des Pentium et Celeron sont aussi prévus. Nous avons pu en apprendre plus : 

  • Pentium Gold G7400 : 2C/4T (2+0), 6 Mo L3, 2,5 Mo L2, 3,7 GHz, 46 watts (PBP)
  • Pentium Gold G7400T : 2C/4T (2+0), 6 Mo L3, 2,5 Mo L2, 3,1 GHz, 35 watts (PBP)
  • Celeron G6900 : 2C/2T (2+0), 4 Mo L3, 2,5 Mo L2, 3,4 GHz, 46 watts (PBP)
  • Celeron G6900T : 2C/2T (2+0), 4 Mo L3, 2,5 Mo L2, 2,8 GHz, 35 watts (PBP)

Pour la partie graphique intégrée, nous avons encore peu de détails sur la composition exacte, mais il s'agit d'une UHD Graphics 770 pour les Core i5/i7, d'une 730 pour les Core i3 et d'une 710 pour les Pentium/Celeron.

Comme il ne s'agit plus de modèles « K », ils devront être livrés avec un ventirad. Le système de fixation ayant changé, Intel en a profité pour le retravailler : au-delà du passage à une couleur noire introduite sur les Core de 11e génération. Trois modèles sont attendus, sans plus de détails pour le moment. Nom de code : Laminar.

La société espère ainsi qu'Alder Lake représentera un quart de ses livraisons d'ici la fin de l'année, un tiers de la demande d'ici début 2022 et plus de la moitié d'ici le 3e trimestre 2022, quand il commencera à livrer Raptor Lake.

Alder Lake Efficacité énergétiqueAlder Lake Efficacité énergétique
Efficacité énergétique d'Alder Lake, PBP et MTP

Les Pro et une partie de l'offre mobile dès le CES

L'offre visant les professionnels à base de chipset Q670 (vPro) ou de W680 (Xeon) sera elle aussi dévoilée à Las Vegas, tout comme les processeurs Alder Lake-H mobiles. Pour rappel, il s'agit des processeurs pour PC portables avec un TDP de 35 à 45 watts, jusqu'à 14 cœurs et 96 unités d'exécution Xe pour la partie graphique.

Cette fois la tendance s'inversera avec systématiquement 8 E-Cores (Efficiency) et 4 ou 6 P-Cores (Performance). Les premiers sont cadencés entre 1,7 et 3,8 GHz, les seconds entre 2,3 et 5 GHz. Pour l'ensemble de la gamme, Intel indique 45 watts de PBP et 115 watts de MTP. Ils arriveront quelques semaines plus tard chez les revendeurs, normalement dans le milieu du second trimestre (mais cela peut encore changer). 

Les gammes P/U (9 à 28 watts) seront évoquées au CES, mais lancées dans un second temps, avec une disponibilité prévue plutôt dans le courant du second trimestre. La gamme HX (45/65 watts), n'arrivera que peu avant l'été.

Xe au premier trimestre (mais plutôt à la fin)

Les GPU d'Intel sont attendues de pied ferme. Voilà plusieurs années maintenant que Raja Koduri et ses équipes multiplient les annonces et teasing. Après un aperçu avec Xe LP (DG1) intégré aux processeurs Core, c'est à Alchemist (DG2) de faire le show. Cet été il a été annoncé pour le 1er trimestre.

Ne vous attendez pas à des détails au CES de Las Vegas. Le sujet sera évoqué mais de loin. Tout ce qui touche aux produits, leurs performances et caractéristiques ne sera détaillé que plus tard. Il semble en effet avoir été décidé que janvier était trop tôt pour cela. Nos contacts nous disent que rien ne devrait être dévoilé avant février au mieux.

Il n'y a pour autant pas de nouveau décalage, ce sera bien pour le premier trimestre. Et d'ici l'été pour la déclinaison destinée aux stations de travail sur laquelle nous ne savons pour le moment que peu de choses. 

Quid d'AMD ?

Et si vous vous demandez ce qu'il en est pour AMD, il faudra aussi attendre le CES pour découvrir les Ryzen avec 3D V-Cache ou les nouveaux Threadripper Pro (Chagall). Pour Zen 4, les premières informations plus détaillées que ce que l'on sait déjà seront évoquées en coulisses du salon SuperComputing 2021. Une chose est sûre pour le moment, le projet Bergamo n'est pas ce que vous pensez, même s'il sera bien question de grosse densité... 

D'ici là, rendez-vous d'ici quelques jours (ou dans Chip News) pour de nouvelles annonces croustillantes. 

  • Introduction
  • Le CES de Las Vegas comme point de départ
  • Les Pro et une partie de l'offre mobile dès le CES
  • Xe au premier trimestre (mais plutôt à la fin)
  • Quid d'AMD ?
S'abonner à partir de 3,75 €

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0326 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact