Kingston dévoile son SSD PCIe 4.0 (NVMe) KC3000 avec du graphène pour la dissipation

Plus de promesses ou de perfs ?
Kingston dévoile son SSD PCIe 4.0 (NVMe) KC3000 avec du graphène pour la dissipation

Les SSD sont de plus en plus denses et vont de plus en plus vite tout en restant assez compacts. Avec son SSD KC3000 PCIe 4.0 pouvant atteindre 7 Go/s, Kingston intègre un dissipateur ultra-fin, présenté comme efficace puisqu'à base d'aluminium... et de graphène. À quel point ? Ce n'est malheureusement pas précisé.

Dans le monde des SSD grand public, les annonces se suivent et se ressemblent. Aujourd'hui, c'est au tour de Kingston de présenter son KC3000. Un modèle PCIe 4.0 (NVMe) sur lequel on sait beaucoup de choses... mais pas tout.

Des performances élevées en apparence

Contrairement à certains de ses concurrents, le constructeur détaille en effet le contrôleur utilisé (une Phison E18) et précise qu'il s'agit de flash NAND 3D TLC. Des modèles de 512 Go, 1 To, 2 To et 4 To sont proposés. En lecture séquentielle, ils annoncent tous 7 000 Mo/s, mais en écriture séquentielle, cela dépend de la capacité :

  • 512 Go : 3 900 Mo/s
  • 1 To : 6 000 Mo/s
  • 2 To : 7 000 Mo/s
  • 4 To : 7 000 Mo/s

Kingston ne précise pas à quel point de tels débits en écriture peuvent être soutenus et s'ils dépendent d'un cache SLC ou d'un autre mécanisme similaire. Il faudra donc attendre les tests pour savoir ce qu'il en est. Le constructeur évoque également les performances en lecture/écriture aléatoire sur des blocs de 4k :

  • 512 Go : jusqu'à 450/900 kIOPS
  • 1 To : jusqu'à 900/1 000 kIOPS
  • 2 To : jusqu'à 1 000/ 1 000 kIOPS
  • 4 To : jusqu'à 1 000/ 1 000 kIOPS

Là aussi, il faudra attendre de vérifier ce qu'il en est dans les faits et avec combien de threads et quelle queue depth on atteint de tels résultats. Ce n'est pas précisé pour le moment. Côté endurance, TLC oblige, ce n'est pas fameux. Elle est constante à 800 To écrits par To, soit 0,44 écriture complète par jour (DWPD) pendant les 5 ans de garantie.

Jusqu'à 10 watts de chaleur à dégager

Kingston précise avoir intégré un dissipateur low profile à base d'aluminium et de graphène pour limiter l'échauffement. Les performances exactes de cet ensemble ne sont pas précisées. Les photos dévoilées laissent penser qu'il s'agira d'un simple film protecteur appliqué par-dessus les puces et le PCB.

Ces SSD sont au format M.2 2280, avec des puces des deux côtés du PCB pour les modèles de 2 To et 4 To. La consommation au repos est de 5 mW, en charge de 2,7 watts en lecture, entre 4,1 et 10,2 watts en écriture selon les modèles. Les tarifs ou la date de disponibilité sur le marché français n'ont pour le moment pas été précisés.

SSD Kingston KC3000 M.2SSD Kingston KC3000 M.2

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0326 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact