Dans le secteur des claviers, la guerre des switchs bat son plein

Nintendo-free
Dans le secteur des claviers, la guerre des switchs bat son plein
Crédits : Sébastien Gavois

Si Cherry occupe une place de choix dans le petit monde des switchs mécaniques pour les joueurs, Roccat et Razer ont décidé de venir jouer les troubles fêtes. Pendant ce temps, Wooting et Aimpad proposent une approche très différente avec leurs switchs mécaniques analogiques.

Au CES de Las Vegas, Cherry annonçait ses nouveaux switchs MX Red Low Profile (lire notre compte rendu) pour des claviers plus fins. Comme c'est souvent le cas en pareille situation, les premiers produits ont finalement été présentés au Computex de Taipei. Mais cette édition 2018 était également l'occasion d'autres annonces importantes pour ce secteur.

En effet, alors que les switchs Cherry sont utilisés par de très nombreux fabricants de claviers pour joueurs, et font office de référence, la concurrence veut passer à l'offensive. Razer joue la carte de l'ouverture et propose ses switchs mécaniques aux autres fabricants. Une solution qui n'est pas écartée par Roccat qui mise surtout sur ses claviers pour le moment.

Le Computex était pour nous l'occasion de faire le tour des constructeurs afin de prendre la température chez les uns et les autres. De quoi nous permettre de tirer un premier bilan de cette « guerre froide », les attaques n'étant pas encore frontale.

Titan de Roccat : un an et demi de travail et trois claviers Vulcan

Roccat nous explique que l'idée de développer ses propres switchs s'est « imposée » d'elle même lorsque la société a commencé à plancher sur un nouveau clavier pour les joueurs. Un an et demi de R&D plus tard, les Titan sont là.

Pour les fabriquer, Roccat passe par un partenaire, Trantek Electronics (TTC), et ne s'en cache d'ailleurs pas. La marque allemande travaille déjà avec le chinois puisqu'elle utilise par exemple ses switchs Brown dans le Suora. Elle ne compte pas forcément garder ses Titan pour elle seule nous précise-t-elle, mais aucune discussion particulière n'est en cours.

Le premier clavier à exploiter les switchs Titan est donc le Vulcan, disponible en trois versions : 80, 100 et 120. Les trois sont relativement proches et disposent d'une plaque en aluminium anodisée : noire pour le 80, grise pour les 100 et 120. Les touches du premier sont rétroéclairées en bleu uniquement, alors que les deux autres peuvent afficher 16,8 millions de couleurs. Les claviers sont compatibles avec le logiciel AIMO de la marque pour gérer le rétroéclairage.

Le fabricant nous explique au passage qu'il a ajouté un « genre d'intelligence artificielle » à son application AIMO. Le but étant d'ajuster automatiquement le LED RGB de vos produits Roccat en fonction de vos actions. La version finale sera présentée lors de la Gamescom. Nous aurons alors certainement l'occasion d'en apprendre davantage sur cette fonctionnalité.

Les Vulcan 100 et 120 proposent une molette en plus, permettant d'ajuster le volume ou la luminosité des touches. Le volcan 120 dispose en plus d'un repose poignet aimanté. Côté tarif, comptez 129,99 euros pour le Vulcan 80, 149,99 euros pour le 100 et enfin 159,99 euros pour le 120. Ils seront disponibles en août.

Computex 2018 Roccat VulcanComputex 2018 Roccat Vulcan
Vulcan 80, puis Vulcan 100. Le 120 dispose en plus d'un repose poignet magnétique

Razer recherche partenaires pour ses switchs

De son côté, Razer propose à ses partenaires d'acheter ses switchs, alors qu'ils étaient jusqu'à présent réservés à ses seuls claviers. Sur son stand, le fabricant n'avait cependant aucun « deal » à évoquer... ni même à nous annoncer, alors que les premiers claviers sont attendus cette année.

Pour rappel, il a également évoqué l'ouverture de son système RGB unifié, qui rencontre plus de succès puisque plusieurs fabricants font d'ores et déjà partie du programme. Lorsque nous demandons à Razer les raisons qui l'ont poussé à changer de stratégie, nous avons simplement droit à un discours un peu bateau : « nous cherchons de nouveaux marchés ».

Quant à savoir si des switchs Roccat (ou Cherry) pourraient arriver dans ses claviers, nous avons le même genre de réponse : « nous explorons toutes les pistes ». Bref, circulez il n'y a rien à voir.

Computex 2018  Razer
Crédits : Sébastien Gavois (licence: CC by SA 4.0)

Cherry : une guerre des switchs ? Quelle guerre des switchs ?

Au Computex, Cherry avait un stand avec quelques claviers, mais aucun équipé des MX Red Low Profile annoncés au CES de Las Vegas. Le fabricant nous explique qu'ils sont présentés par ses partenaires : Cooler Master avec ses SK620, SK630 et SK640, ainsi que Ducky avec le Bade. Ce dernier est équipé d'un câble USB Type-C détachable.

Cherry nous indique par contre qu'aucun ordinateur portable n'est disponible pour le moment, mais qu'ils « arrivent », sans précision sur le calendrier. Nous avons cherché à savoir si d'autres switchs Cherry allaient passer au low profile. Le fabricant dit y réfléchir, mais attend pour le moment les retours des utilisateurs. Autre point à noter : sauf changement de dernière minute, les switchs Blue devraient être les prochains à subir une cure d'amincissement.

Enfin, nous demandons à Cherry ce qu'il pense de l'arrivée de Roccat et de la volonté d'ouverture de Razer. Nous n'aurons qu'une vague réponse, le cas de Razer étant passé sous silence, que l'on pourrait résumer de la sorte : « bonne chance ». Développer un switch serait très difficile selon Cherry, qui met en avant ses années d'avance sur ce terrain. La société affiche donc sa confiance, même si on l'imagine difficilement faire autrement à un salon comme le Computex.

Point intéressant à noter : elle semble bien consciente qu'il est parfois bien difficile de s'y retrouver dans l'ensemble de ses switchs, avec des gammes Red, Brown, Black, Blue, etc. Elle prépare ainsi une plaque reprenant toute la gamme, avec des touches les unes à côté des autres, afin de pouvoir tester le toucher et le bruit.

Un outil de communication qui sera proposé aux boutiques physiques, qui pourront le mettre à disposition de leurs clients.

  • Computex 2018 Cooler Master clavier Low Profil MX
  • Computex 2018 Cherry switchs
  • Computex 2018 Cherry switchs
  • Computex 2018 Cherry switchs

L'ère du switch mécanique analogique ?

Au CES, Cooler Master annonçait un clavier mécanique MK851 un peu particulier : huit touches (Z, Q, S, D, A, E, R et F) exploitent la technologie Analog Keyboard d'Aimpad. Les touches utilisent un faisceau infrarouge et un capteur optique pour détecter le niveau de pression, contrairement à un switch mécanique traditionnel qui n'a que deux états. 

À Taipei, Cooler Master passe la seconde et annonce la signature d'un partenariat exclusif jusqu'en 2020, mais nous n'aurons pas plus de détails sur les tenants et les aboutissants de  ce contrat.

Dans les allées du salon, un autre fabricant proposait un clavier du même genre, mais avec l'intégralité des switchs mécaniques en mode analogique : Wooting. Il utilise des commutateurs Flaretch Prism‍‍‍ de chez Adomax. Les sociétés Wooting et Adomax étaient d'ailleurs présentes pour annoncer le lancement de la campagne Kickstarter du Two, le deuxième clavier du genre.

Il reprend le même principe et design que le One, mais avec un pavé numérique en plus. L'opération sur Kickstarter est déjà un succès avec plus de 100 000 euros sur les 45 000 demandés. Le Two est proposé à partir de 125 euros sur Kickstarter, avec une livraison en novembre 2018.

Pour rappel, le One avait été lancé il y a deux ans, également sur la plateforme de financement participatif, et avait récolté 135 786 euros sur les 30 000 demandés. Il est désormais disponible sur la boutique en ligne du fabricant pour 139,99 euros.

Rappelons que Roccat s'était lui aussi lancé dans l'aventure avec son clavier Isku+ Force FX équipé de six touches analogiques (à membranes). Il ne s'agit par contre pas d'un clavier mécanique, contrairement aux Wooting One et Two, et MK851 de Cooler Master.

Il faudra maintenant voir si cette technologie va prendre de l'ampleur, notamment avec l'arrivée de Cooler Master. Après un essai, le fabricant compte visiblement investir dans cette technologie pendant au moins les deux prochaines années.

  • MK851 Cooler Master
  • Wooting clavier
  • Roccart Isku+ FX Force
Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

58 commentaires
Avatar de ninjafada Abonné
Avatar de ninjafadaninjafada- 27/06/18 à 09:05:45

ça manque de clavier en 2 parties pour le placer en V , dommage

Avatar de athlon64 INpactien
Avatar de athlon64athlon64- 27/06/18 à 09:26:56

Rien sur Topre

Avatar de Mimoza Abonné
Avatar de MimozaMimoza- 27/06/18 à 09:28:27

Rien du coté de l'ergonomie (si ce n'est la finesse des clavier avec les LP) décevants
Du matriciel, en «V» inversé, en patte d'ours !!!!
Bref peut être la guerre coté switch, mais calme plat niveau disposition physique

Avatar de Charly32 Abonné
Avatar de Charly32Charly32- 27/06/18 à 09:29:17

athlon64 a écrit :

Rien sur Topre

Ni sur le buckling spring

Édité par Charly32 le 27/06/2018 à 09:32
Avatar de Glandos Abonné
Avatar de GlandosGlandos- 27/06/18 à 09:37:42

ninjafada a écrit :

ça manque de clavier en 2 parties pour le placer en V , dommage

Déjà, mais de manière plus générale :

 

Mimoza a écrit :

Rien du coté de l'ergonomie (si ce n'est la finesse des clavier avec les LP) décevants
Du matriciel, en «V» inversé, en patte d'ours !!!!
Bref peut être la guerre coté switch, mais calme plat niveau disposition physique

C'est bien le problème, en effet. C'est bien gentil de faire la promotion de supers interrupteurs, mais hein, ça sert à rien d'avoir une belle sensation dans les doigts quand c'est pour avoir une sensation horrible dans les poignets, les avant-bras, les épaules.

À moins… d'être un joueur, et de ne se servir que de 10 touches sur son clavier.

Avatar de Mimoza Abonné
Avatar de MimozaMimoza- 27/06/18 à 09:40:42

Retour dans les année 80 avec les IBM PS/2 et leur clavier « type M»

Avatar de ArchangeBlandin Abonné
Avatar de ArchangeBlandinArchangeBlandin- 27/06/18 à 09:42:09

Et des switchs silent réellement silencieux, ils y pensent ?
J'ai un corsair à la maison, un steelseries au boulot, et j'avais tripoté un razer en boutique, au final, le steelseries est vraiment confortable. Je ne sais pas par qui est fabriqué un switch steelseries QS1, mais il faut déjà des touches moins hautes, qui s'enfoncent toujours avec délicatesse et sans faire un bruit affreux. Sans oublier la luminosité de la touche qui est bien sur le haut de la touche et pas en dessous ou autour, c'est vraiment super propre niveau limitation des lumières parasites.

Au final, cherry n'a rien fait de novateur en présentant ses switchs low profile, j'ai l'impression qu'ils prennent un train de retard surtout.

Du coup steelseries n'avait rien de spécial présenté au CES ? Une recherche google me dit que leur grosse annonce était une souris, et qu'ils ont présenté des claviers ressemblant beaucoup aux concurrents...

Avatar de athlon64 INpactien
Avatar de athlon64athlon64- 27/06/18 à 09:44:16

C'est encore fabriqué ?

Avatar de Mimoza Abonné
Avatar de MimozaMimoza- 27/06/18 à 09:44:51

Quand on voie ce que fait Razer avec son Orbweave il est dommage qu'il n' y ai pas plus d'émule autour. Par contre le prix fait mal, mois d'un demi-clavier pour le prix d'un bon clavier méca complet

Avatar de Stel Abonné
Avatar de StelStel- 27/06/18 à 09:48:23

Désolé pour ma question de noob mais ca sert à quoi au quotidien tout ce cirque ?
Elle fait quoi de mieux la touche A de leur clavier par rapport au miens a 10 balles ?

Édité par Stel le 27/06/2018 à 09:49
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 6

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact