Online C14 : de l'archivage dès 0,002 € HT par Go, certifié pour des données sensibles

Docteur Gero travaillerait-il chez Iliad ?
Online C14 : de l'archivage dès 0,002 € HT par Go, certifié pour des données sensibles

Online, filiale d'Iliad, se lance dans l'archivage de données avec son offre C14. Disponible à partir de 0,002 € HT par Go, elle permet de stocker jusqu'à 40 To par archive avec « une durabilité de 99,999999999 % adaptée au stockage de données sensibles sur une période de 3 à 6 années ».

En plus des services de stockage en ligne traditionnels comme Dropbox, Amazon Drive, Google Drive, OneDrive et HubiC, il existe des solutions pensées pour de l'archivage (avec une disponibilité bien moins élevée, mais un prix plus attractif). Un nouveau concurrent se lance dans la bataille face aux mastodontes du secteur : Online.

C14 : de l'archivage avec une disponibilité de « plusieurs heures »

L'archivage, ou « cold storage » est principalement pensé pour les données qui ont besoin d'être sauvegardées pendant plusieurs années, mais sans forcément être immédiatement disponibles. Online explique ainsi que son service C14 « est conçu pour stocker longtemps d’énormes volumes de données, tels que vos archives numériques légales, la préservation du patrimoine numérique, stockage de logs informatiques, photos, vidéos, sauvegardes, PRA… ».

Suivant les besoins, vous pouvez profiter de 1 Go à 40 To d'espace de stockage par archive (avec un maximum de 4 milliards de fichiers). L'hébergeur ajoute qu'il supporte un nombre illimité d’archives, ce qui permet de stocker autant de données que nécessaire.

Il faudra en effet patienter pour récupérer ses données en cas de besoin. « Les opérations sont réalisées en fonction de l'encombrement de la plateforme et de la quantité de données à archiver » explique Online, qui ajoute que « les durées de ces opérations sont variables, et peuvent prendre plusieurs heures ». Rien de bien exceptionnel pour autant puisque, à titre de comparaison, avec Glacier d'Amazon il faut généralement attendre entre 3 et 5 heures. 

0,002 € HT par Go de stockage avec en plus 0,010 € HT par Go et par « opération »

Faible disponibilité donc, mais aussi prix attractif puisqu'il est question de 0,002 € HT par Go et par mois pour l'offre Standard. À cela, il faut ajouter une « tarification opérations » de 0,010 € HT par Go ; une opération étant « une action entre votre archive et le cloud C14 : archivage, désarchivage, destruction ou vérification ». La bande passante (vitesse non précisée) montante et descendante est comprise dans le prix.

Ainsi, pour archiver 1 Go (seuil minimum), il vous en coûtera 0,034 € HT sur une année (0,024 € HT de stockage et 0,010 € d'opération. Pour 1 To on passe à 34,82 € HT (24,576 € HT de stockage et 10,24 € HT d'opérations), contre 1 392,64 € HT par an pour 40 To (983,04 € de stockage et 409,60 € HT d'opérations).

Attention, vos données sont archivées, mais il faudra également payer pour les récupérer : ce sont là encore les fameux coûts d'opération de 0,010 € HT par Go. Ainsi, pour récupérer 40 To une fois dans l'année il faudra ajouter 409,60 € HT, 819,20 € HT pour le faire deux fois, etc. La facture peut rapidement grimper en fonction de la capacité à récupérer et de la fréquence. 

Online C14Online C14

Un prix au Go plus intéressant qu'Amazon Glacier et Google Nearline Storage

Pour rappel, Amazon Glacier facture 0,007 dollar par Go et par mois pour son datacenter en Irlande. Il faut ensuite ajouter 0,055 dollar par tranche de 1 000 demandes (Upload ou retrieval) et encore entre 0,050 et 0,090 dollar par Go de données transférées vers Internet (le premier Go est gratuit).

De son côté, Google propose une solution hybride avec Nearline Storage (voir cette actualité). Le tarif est de 0,01 dollar par Go et par mois, auxquels il faut ajouter des frais d'utilisation oscillant entre 0,08 dollar et 0,23 dollar par Go de données transférés. La disponibilité est par contre bien plus rapide puisqu'il est question de 2 à 5 secondes. 

Une offre Entreprise pour les plus exigeants, avec un service « Tapes import »

Par défaut, le niveau de service Standard propose « une durabilité de 99,999999999 % adaptée au stockage de données sensibles sur une période de 3 à 6 années », mais pour ceux qui auraient besoin de plus, il existe le niveau Entreprise qui « offre une durabilité de 99,99999999972 % sur une période de 2 à 10 années ».

Dans tous les cas, « la pérennité de vos données est couverte par un contrat et des garanties claires prévoyant une indemnisation en cas de perte des données », une mention qui sonne comme un rappel avec la récente panne subie par GLI.

Dernier point et pas des moindres avec le niveau Entreprise : le service « Tapes import ». Il permet un import des données « depuis des bandes informatiques (Format DLT IV à SDLT II, ou format LTO1 à LTO10) ou des disques durs PATA, SATA ou SAS. Le service est facturé 10 euros hors taxes par média importé » et sera disponible à compter du 4e trimestre.

Les tarifs sont par contre plus élevés puisque le Go est facturé 0,003 € HT par mois, tandis que chaque opération coûte deux fois plus cher : 0,020 € HT par Go. Chacun choisira donc en fonction de ses besoins. Il n'est pas précisé s'il est possible de passer d'une offre à une autre simplement.

Online C14

Données chiffrées, répliquées au moins 10 fois et stockées 25 mètres sous terre

Dans tous les cas, les données sont chiffrées en AES sur 256 bits et « répliquées de nombreuses fois avant d’être stockées dans notre abri anti-atomique, situé à Paris, par près de 25 mètres de profondeur, à l’abri de la totalité des risques naturels, technologiques et militaires connus à ce jour ». Il est néanmoins précisé que pour profiter d'une « disponibilité en production » sur ce datacenter, il faudra attendre le mois de septembre 2016. Dans tous les cas, la FAQ indique que « chaque archive est chiffrée, répliquée et distribuée sur un minimum de 10 à 44 périphériques indépendants ».

Online ajoute qu'il est en train de passer des certifications « par des organismes de normalisation et d’assurance, rendant éligible C14 aux données médicales, militaires et bancaires et adaptées aux Plans de Reprise d’Activité ». Pêle-mêle, il est question d'une conformité « ISO2700, Secret Défense, PCI-DSS, HDS ainsi que la quasi-totalité des certifications des organismes d'assurance du marché (APSAD R7, APSAD R13, APSAD R81, APSAD R82) ». De plus amples informations sont disponibles sur le site d'Online :

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

62 commentaires
Avatar de Melekus Abonné
Avatar de MelekusMelekus- 27/06/16 à 15:33:03

"Online" est peut-être pas très judicieux comme nom de boîte, c'est assez banal et pas très parlant sur l'activité de l'entreprise

Avatar de Cocquecigrues Abonné
Avatar de CocquecigruesCocquecigrues- 27/06/16 à 15:35:58

Ils sont implantés depuis plus de 15 ans et très bien référencés.

Avatar de Berri-UQAM INpactien
Avatar de Berri-UQAMBerri-UQAM- 27/06/16 à 15:38:54

Je me demande bien où à Paris se trouve leur abri.

Avatar de Melekus Abonné
Avatar de MelekusMelekus- 27/06/16 à 15:39:17

Au temps pour moi, j'avais pas encore entendu parler d'eux.

D'autant plus que le nom du service est C14, et l'image du carbone 14 est quand même très parlante.

Avatar de loggoi67 Abonné
Avatar de loggoi67loggoi67- 27/06/16 à 15:41:21

C'est une filiale d'Iliad pourtant bien connue .... Et à ce titre une société soeur de free et freemobile...

Avatar de Cocquecigrues Abonné
Avatar de CocquecigruesCocquecigrues- 27/06/16 à 15:44:11

L'image du carbone 14 je sais pas trop. Ça fait un peu demi-vie des données. Genre tu sauras depuis combien de temps ils gardent tes données au nombre d'octets qu'ils ont perdus.

Avatar de harlot Abonné
Avatar de harlotharlot- 27/06/16 à 15:48:31

Lors de la seconde GM, Paris possedait 2 bunkers sous-terrain. l'un allié, l'autre de l'axe. Ils ont rachetés le bunker allié avec le batiment au dessus il y à 2 ans je crois.  Ca se situe sous l'ancienne école des ponts et chaussés dans le 15eme.
juste apres le rachat, avant de "nettoyer" ce qu'il y avait dans le bunker, ils ont organisé un paint ball dans le bunker.

Édité par harlot le 27/06/2016 à 15:49
Avatar de Vekin INpactien
Avatar de VekinVekin- 27/06/16 à 15:52:12

Pas mal la page du site, avec l'animation du coffre-fort

Sinon comment se fait le transfert des données concrètement ? Client propriétaire ? FTP ? Web ?

Ils parlent également d'un chiffrement AES-256 dont nous seul avons la clé. Comment c'est mis en place ?

Avatar de apwal Abonné
Avatar de apwalapwal- 27/06/16 à 15:52:50

à l’abri de la totalité des risques naturels, technologiques et militaires connus à ce jour

Même de la grosse météorite ?

Avatar de DUNplus Abonné
Avatar de DUNplusDUNplus- 27/06/16 à 15:53:17

"nettoyer" ce qu'il y avait dans le bunker? Des zombies?

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 7

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact