Micron lance des SSD 7400 Pro/Max pour datacenters : du PCIe 4.0 (NVMe) en trois formats

Et 128 namespaces NVMe
Micron lance des SSD 7400 Pro/Max pour datacenters : du PCIe 4.0 (NVMe) en trois formats

Micron passe au PCIe 4.0 au sein de son offre de SSD pour serveurs. Le constructeur en profite pour introduire de nouveaux formats et les NVMe Namespaces réservés jusqu'à maintenant aux modèles 9x00. 

Micron est connu pour sa mémoire et son offre de SSD qui s'étend des solutions grand public aux serveurs. Les seconds se déclinent en plusieurs gammes : S-ATA (5300) et PCIe 3.0 (NVMe) avec les 7300 et 9300.

SSD 7400 Pro/Max : nouvelle interface, nouveaux formats

Ces deux derniers exploitent de la flash NAND TLC 3D avec 96 ou 64 couches et proposent des performances plus élevées dans le second cas : jusqu'à 3,5 Go/s en lecture et 3,1 Go/s en écriture pour les 9300 (U.2) contre 3 000 Mo/s et 1 900 Mo/s pour les 7300 similaires. En M.2 (22110), ils se limitent à 3 000 Mo/s en lecture et 1 550 Mo/s en écriture.

Des chiffres qui peuvent paraître faibles face aux promesses folles que l'on voit parfois dans l'offre grand public, mais qui sont le reflet d'une réalité : on ne triche pas avec les clients datacenter.

Aujourd'hui, on découvre la série 7400, qui change l'approche du constructeur à plus d'un titre. Tout d'abord, ce sont ses premiers SSD pensés pour les serveurs à être proposés en PCIe 4.0 (NVMe, x4). Cette norme est pourtant déjà présente depuis quelque temps dans ses autres gammes ou chez la concurrence.

Mais ces nouveaux modèles, annoncés comme plus rapides et plus efficaces d'un point de vue énergétique, sont également proposés dans plus de formats : M.2, E1, U.3, avec différentes longueurs et épaisseurs selon les cas, besoins et capacités. Prenez-donc une aspirine pour comprendre les références :

Micron SSD 7400 Pro Max DatacenterMicron SSD 7400 Pro Max DatacenterMicron SSD 7400 Pro Max Datacenter

Meilleurs performances et NVMe Namespaces

Micron met également en avant la gestion des namespaces NVMe (128), ce qui n'était pas le cas sur la série 7300. Ils permettent pour rappel de segmenter les usages et les accès selon les besoins. De nouvelles fonctionnalités ont été introduites en matière de sécurité, pour la gestion des accès, du chiffrement, du firmware, etc.

Il s'agit toujours de flash NAND TLC 3D sur 96 couches, avec des débits qui grimpent jusqu'à 6 600 Mo/s en lecture et 5 400 Mo/s en écriture en U.3. La capacité de ces modèles varie de 800 Go à 6,4 To. L'E1.S affiche des performances en lecture similaires, mais de 3 500 Mo/s maximum en écriture, avec une capacité maximale de 3,84 To. Le M.2 est comme d'habitude le plus lent : 4 400 Mo/s en lecture et 2 200 Mo/s en écriture, mais sa capacité varie de 480 Go à 3,84 To. 

Malgré cette hausse des performances, la consommation reste similaire : 8,25 W en M.2, 12 W en E1.S et 13,6 W en lecture U.3. Dans ce dernier cas, on passe néanmoins à 22 W en écriture, ce qui plombe le score. Le temps moyen de bon fonctionnement (MTTF) est donné pour 2 millions d'heures (228 ans). 

On a toujours droit à une segmentation entre des modèles Pro avec une endurance de 1 écriture par jour (DPWD) contre 3 pour les modèles Max. Ces derniers affichent des performances accrues lorsque l'on regarde les accès en écriture, plus ou moins doublées à capacité similaire. Côté latence, on reste sur des chiffres classiques, TLC 3D oblige : 75/85 µs en lecture et 15 µs en écriture. La garantie annoncée est de 5 ans. 

Micron SSD 7400 Pro Max DatacenterMicron SSD 7400 Pro Max Datacenter

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0326 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact