AMD vante les mérites de Windows 11, mais évoque des impacts négatifs sur les performances

Vivement Windows 11.1
AMD vante les mérites de Windows 11, mais évoque des impacts négatifs sur les performances

Si le duo Wintel fait son retour avec Windows 11, puisqu'une partie des nouveautés bénéficiera aux processeurs Core de 12e génération (Alder Lake) et leur Thread Director, AMD n'est pas en reste. La société s'est préparée à l'arrivée du système, même si quelques problèmes ont été détectés dans la dernière ligne droite.

Windows 11 est disponible depuis quelques jours. Tous les éditeurs et constructeurs annoncent ainsi leur compatiblilté avec le « nouvel » OS de Microsoft. AMD en fait partie, publiant enfin un pilote officiel sur son site pour les Radeon à partir de la série 400. Pour rappel, les gammes antérieures ne sont plus gérées depuis juin.

Dans un billet de blog, la société se contente de faire la liste des fonctionnalités disponibles. Elle avait en réalité déjà abordé le mois dernier le support des nouveautés telles qu'Auto HDR ou DirectStorage. Les développeurs ont également eu droit à un billet de blog pour revenir sur le support de DirectML via le sous-système Linux

Dans un communiqué, AMD évoque des avantages pour ses processeurs Ryzen, notamment une bonne autonomie, une meilleure qualité d'image dans les vidéos et une bonne prise en charge de ses processeurs avec ses fonctionnalités de sécurité AMD Pro. Pour rappel, cela ne concerne pas tous les modèles puisque la première génération n'est pas supportée par Windows 11, tout comme certains de la série 2000. 

Autre accroche à ce tableau idyllique, une page où AMD décrit des performances en retrait, du fait d'une mauvaise gestion du cache L3. La latence est accrue, mais l'impact peut être potentiellement élevé : 3 à 5 % dans certaines applications et jusqu'à 10 à 15 % dans des jeux. Un problème est aussi constaté pour la détection du cœur préféré via CPPC2, avec là encore un impact potentiel mais non détaillé (surtout sur les modèles dès 8 cœurs et 65 watts de TDP).

Des patchs sont attendus dans le courant du mois, ils seront diffusés via Windows Update. Ce problème vient s'ajouter à celui détecté par UL Benchmarks et rajoute à l'impression d'un système développé un peu à la va-vite, qui pose plus de problèmes qu'il n'en résout pour le moment, notamment en termes de compatibilité.

Interrogé, AMD nous a confirmé que « certains utilisateurs ayant installé la version initiale de Windows 11 sur les systèmes équipés de processeurs AMD compatibles pourront/seront susceptibles de noter un impact sur les performances de certaines de leurs applications. AMD et Microsoft ont identifié deux problèmes sur lesquels les deux sociétés travaillent étroitement pour proposer les mises à jour correctives adaptées ».

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0326 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact