Linux Containers (LXC) dans Proxmox VE 7.0 : installez simplement des distributions et services

Joyeux anniversaire !
Linux Containers (LXC) dans Proxmox VE 7.0 : installez simplement des distributions et services

Proxmox VE 7.0 est un hyperviseur permettant de créer et gérer des machines virtuelles. Il propose également une interface de gestion de conteneurs LXC pour installer des distributions en quelques clics, ainsi que des outils clé en main comme EtherPad, Ghost ou WordPress.

Ces dernières années, la virtualisation pure et dure s'est vu opposer une nouvelle façon de gérer plusieurs systèmes au sein d'un même machine à travers les conteneurs. La différence d'approche est simple.

Dans le premier cas, l'hôte dispose d'un hyperviseur lui permettant de partager les ressources matérielles entre des machines virtuelles qui agiront comme autant de systèmes indépendants, chacun disposant de son OS avec sa propre couche logicielle. Dans le cas des conteneurs, l'OS du système hôte sert de base de travail, partageant son noyau. On y déploie simplement des couches logicielles différentes :

Virtualisation Conteneurs
Crédits : NetApp

L'intérêt est que l'on préserve un certain niveau d'isolation entre elles avec une flexibilité d'usage (on peut déployer et détruire facilement un conteneur), sans subir le « coût » de la virtualisation complète d'une machine avec son OS. Notamment pour ce qui est de l'espace de stockage occupé ou la « lourdeur » de l'hyperviseur.

On a cependant une plus grande dépendance au système de l'hôte. Ainsi, n'espérez pas utiliser une application Windows dans un conteneur Linux et inversement. C'est pour cela que Docker passe par le sous-système Linux (WSL) v2 de Windows 10/11 pour fonctionner : il dispose de son propre noyau Linux.

Ce dernier fournit nativement des fonctions dédiées à l'isolation, comme les espaces de nom pour les processus et les cgroups pour l'accès aux ressources matérielles. Cette solution n'a rien de nouveau dans l'écosystème Unix. On pouvait isoler des processus depuis chroot dès le début des années 80. BSD a renforcé cette possibilité à travers ses Jails 20 ans plus tard. Sous Linux, on pense à des outils récents comme Docker (2013), mais il n'était au départ qu'une extension des LinuX Containers (LXC) introduits en 2008, un projet désormais maintenu par Canonical (Ubuntu).

Comme nous l'avons vu dans notre introduction à Proxmox VE 7.0, ce dernier dispose d'une interface graphique permettant de gérer de tels conteneurs. Voici comment en tirer parti en pratique.

Notre dossier sur Promox VE 7.0 :

Récupération des templates

  • Introduction
  • Récupération des templates
  • Création du conteneur
  • Accès web et espace utilisé
S'abonner à partir de 3,75 €

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0326 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact