Débits des clés USB : les constructeurs continuent de se moquer du monde

Mais à très petit débit (en écriture)
Débits des clés USB : les constructeurs continuent de se moquer du monde

Choisir ses composants informatiques et autres périphériques n'est pas toujours simple, tant les normes sont nombreuses, changeantes. Les constructeurs n'arrangent rien en jouant parfois du flou sur les caractéristiques de leurs produits. Notamment dans le domaine du stockage... et des clés USB.

Nous critiquons régulièrement les fabricants de SSD pour le manque de transparence dont ils font preuve sur les caractéristiques de leurs produits. Ils se contentent en effet le plus souvent de donner les débits séquentiels que l'on peut atteindre au maximum, loin des performances réelles du SSD sur de petits fichiers ou de gros transferts.

Caractéristiques et stockage : il est temps que ça cesse

Car ces résultats idéaux sont le fruit d'un cache que les constructeurs « oublient » le plus souvent de mentionner, ne détaillant donc pas son fonctionnement ou les débits lorsqu'il n'est plus actif. Parfois, ils ne mentionnent même pas le type de puces de flash NAND utilisées (MLC, TLC, QLC) ou l'endurance pourtant liée à la garantie.

Pire, ces composants essentiels changent parfois, comme nous l'avions relevé chez PNY. Ces dernières semaines, Samsung et Western Digital ont été pris la main dans le pot de confiture, le second promettant qu'il changerait désormais la référence de ses produits lorsque les composants sont modifiés. Comment a-t-il pu en être autrement ? Les disques durs ne sont pas épargnés, avec plusieurs scandales ces dernières années.

Il y a une autre catégorie de produit où les pratiques sont peu reluisantes : les clés USB. Sur ce marché, les constructeurs ne prennent parfois même pas la peine de mentionner les débits séquentiels en lecture ET en écriture, tant ils sont mauvais. Ils préfèrent donc miser sur le flou et des promesses plus ou moins réalistes. 

C'est pour cela que nous conseillons le plus souvent d'opter pour un petit boîtier USB dans lequel on place un SSD lorsque l'on a besoin de capacité et de performances à un prix raisonnable. Mais parfois, on veut simplement une clé USB compacte pour y placer une ou plusieurs images de systèmes à installer (via Ventoy par exemple). 

On fait alors face au manque de transparence des constructeurs. Mais en réalité, quelles sont les performances de clés USB 3.x que l'on peut trouver dans le commerce pour 10 à 30 euros ? Nous avons commandé plusieurs modèles de 32 Go afin de voir comment elles étaient présentées par leur constructeur et les tester.

SanDisk Ultra « jusqu'à 130 Mo/s** »... et en vrai ?

  • Introduction
  • Caractéristiques et stockage : il est temps que ça cesse
  • SanDisk Ultra « jusqu'à 130 Mo/s** »... et en vrai ?
  • SanDisk Ultra Flair : cette fois « jusqu'à 150 Mo/s** »
  • Kingston DataTraveler 100 G3 : débrouillez-vous
  • DataTraveler Kyson : Kingston plus prolixe (ou presque)
  • Voyager Slider X1 : Même Corsair fait dans le mystère
  • JetFlash 780 de Transcend : la MLC change tout ?
  • Grimper à 64 Go, la solution pour un bon résultat ?
S'abonner à partir de 3,75 €

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0326 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact