NVIDIA dévoile sa RTX A2000 « low profile » à 450 dollars, attendue pour octobre

Comme une T4... ou presque
NVIDIA dévoile sa RTX A2000 « low profile » à 450 dollars, attendue pour octobre

NVIDIA dévoile sa nouvelle RTX A2000, prenant d'une certaine manière la suite de la T4 avec une consommation maximale annoncée de 70 watts et un format « low profile ». Mais elle offre tout de même 8 TFLOPS de performances, aidée par un ventirad imposant, occupant deux emplacements PCIe.

Comme il l'a fait avec ses GeForce RTX de série 30, NVIDIA a étoffé sa gamme de cartes professionnelles exploitant les GPU Ampere ces derniers mois. On a ainsi eu droit aux A40 et RTX A6000 en octobre dernier, aux A10, A16 RTX A4000, A5000 et autres déclinaisons pour PC portables professionnels en avril.

Pour rappel, ces modèles sont les ex-Tesla et Quadro. Les premiers avec des références courtes sont prévus pour une utilisation dans des serveurs, avec un design passif et parfois très dense. C'est notamment le cas de l'A16 qui dispose de 4 GPU, chacun avec 16 Go de GDDR6. Le tout ne tenant dans une simple carte occupant deux emplacements PCIe (300 watts) avec un connecteur 8 broches. Les seconds sont pour des utilisations en station de travail.

D'ailleurs, NVIDIA vient d'annoncer un programme de certification pour systèmes de bureau professionnels.

La RTX A2000 pour s'opposer à la Radeon Pro W6600

Dans la foulée, il dévoile une nouvelle venue, qui existait déjà dans le domaine des PC portables : la RTX A2000. Elle utilise le GA106 des GeForce RTX 3060 (13,25 milliards de transistors, 276 mm², 8 nm) avec 3 328 CUDA Cores, 104 Tensor Cores, 26 RT Cores et une puissance de calcul FP32 annoncée de 8 TFLOPS, contre 13 TFLOPS pour une 3060. 

Sa particularité est qu'elle est au format « low profile », intégrant 6 Go de GDDR6 ECC (288 Go/s) et annonçant un TGP de 70 watts. Elle se veut donc compacte et efficace, à la manière de la nouvelle Radeon Pro W6600 d'AMD, d'une taille plus classique. Mais cette dernière a un avantage qui manque à la RTX A2000 : elle n'occupe qu'un emplacement PCIe.

NVIDIA RTX A2000

NVIDIA n'a en effet pas réitéré l'expérience de la T4, qui avait pourtant été plébiscitée pour son très petit format, et l'absence de connecteur d'alimentation, permettant d'en intégrer un certain nombre dans des serveurs compacts.

Le constructeur nous a confirmé que ce design serait celui commercialisé par ses partenaires, aucun autre n'étant apparemment au programme. On a tout de même droit à quatre sorties vidéo, via des connecteurs mini DisplayPort 1.4. Le tarif annoncé est de 450 dollars, pour une disponibilité attendue en octobre.

Elle aura donc fort à faire face à la W6600 d'AMD à 469 dollars, avec un peu plus de 10 TFLOPS au compteur. Il sera intéressant de les comparer, même si NVIDIA dispose tout de même de son large écosystème comme avantage.

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0326 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact