Radeon Pro W6600 : qu'a-t-elle dans le ventre ?

La performance, en finesse
Radeon Pro W6600 : qu'a-t-elle dans le ventre ?

Si la Radeon Pro W6600 d'AMD a fait peu de bruit depuis son lancement, elle mérite qu'on s'y attarde. N'occupant qu'un emplacement PCIe, comme la précédente W5500, elle s'annonce comme plus performante que la W5700 avec une consommation deux fois moindre. Vraiment ? Nous l'avons testée.

Début juin, AMD dévoilait ses nouvelles Radeon Pro exploitant une architecture RDNA2 : les W6800 et W6600. La première avait pour principal objectif d'occuper le haut de la gamme et de venir s'opposer aux solutions NVIDIA vendues à des tarifs similaires (2 249 dollars) avec ses 32 Go de GDDR6. Mais aussi de prendre (enfin) le dessus sur la vieillissante Radeon VII. La W6600, elle, doit prendre le relais des W5500 et W5700 de la gamme précédente.

Et pour ce faire, AMD a opté pour une approche intéressante. Tout d'abord, reprendre le design de la première, n'occupant qu'un emplacement PCIe, avec un unique connecteur à six broches et quatre sorties DisplayPort 1.4. Le tout, en tentant d'avoir des performances du niveau de la seconde grâce à une puce Navi 23 et 8 Go de GDDR6 ECC.

Est-ce que le pari est réussi ? AMD nous a fourni un exemplaire de test pour que l'on puisse le vérifier.

Une carte presque deux fois plus efficace sur le papier

Une fois déballée, la Radeon Pro W6600 est conforme à ce qui avait été promis : la carte est compacte (241 mm de long), reprend le design et le ventirad de la W5500 et de la WX 7100 avant elles.

Mais on monte en gamme puisque l'on passe de 5,35 TFLOPS à 10,4 TFLOPS (FP32), avec 28 Compute Units, autant de ray accelerators et 32 Mo d'Infinity cache. La puce, gravée en 7 nm, comporte ainsi 11,06 milliards de transistors qui tiennent dans un die de 237 mm². Seule la bande passante mémoire est inchangée : 224 Go/s.

Le tour de force de cette génération est de permettre de disposer d'autant de performances dans un budget de puissance de 100 watts seulement, contre 125 watts pour la gamme précédente. Le tout avec un moteur vidéo qui gère des codecs modernes comme HEVC/H.265 en (dé)compression et AV1 en décompression.

AMD précise que sa carte peut gérer jusqu'à 4 écrans 4K/5K avec HDR à 60 Hz ou 1 écran 8K.

  • Radeon Pro W6600
  • Radeon Pro W6600
  • Radeon Pro W6600 Software
  • Radeon Pro W6800
  • Radeon Pro W6600

Les performances de la W5700 dans le design de la W5500 ?

Pour rappel, la Radeon Pro W5700 annonçait une puissance de calcul de 8,89 TFLOPS pour 205 watts de consommation maximale. En théorie, donc, la W6600 est plus performante avec une consommation divisée par deux, et même inférieure à la W5500. Est-ce réellement le cas en pratique ? 

Nous avons installé toutes ces cartes dans une station de travail équipée d'une carte mère ASUS Pro WS W480-ACE équipée d'un Core i9-10850K pour le vérifier. Elle fonctionnait sous Windows 10 avec les pilotes 21.Q2. Ceux-ci apportant des améliorations de performances et notre machine de test ayant évolué depuis nos essais de la W6800, nous avons bien entendu refait l'ensemble de nos relevés, via différentes applications.

À commencer par ce bon vieu Superposition d'Unigine, via DirectX en 1080p Medium et Extreme :

Radeon Pro W6600 Benchmark Superposition

Comme on peut le voir, le résultat est un peu moins idéal que les chiffres théoriques mais tout de même assez convaincant : on a droit à des performances légèrement inférieures à la W5700, 56/62 % supérieures à la W5500, le tout en restant dans un design n'occupant qu'un emplacement PCIe. La W6800, elle, reste loin devant.

Voyons ce qu'il en est avec SPECviewperf 2020 cette fois : 

  • Radeon Pro W5500 SPECviewperf 2020
  • Radeon Pro W6600 SPECviewperf 2020
  • Radeon Pro W5700 SPECviewperf 2020
  • Radeon Pro W6800 SPECviewperf 2020

Ici, les résultats sont plus difficiles à analyser étant donné la multitude de tests et la différence de comportement parfois observée de l'un à l'autre. Mais l'ordre n'est guère différent : la W6600 se distingue toujours nettement de la W5500 en étant à un niveau similaire de la W5700, étant même parfois devant. La W6800 mène la course.

Passons à du rendu 3D avec Blender 2.93.2 qui, pour rappel, ne gère toujours pas les ray accelerators d'AMD. On est d'ailleurs sans nouvelle d'une évolution sur ce point, tant du côté du constructeur que des développeurs.

Radeon Pro W6600 Benchmark BlenderRadeon Pro W6600 Benchmark Blender

Ici, le temps de rendu est 34 à 40 % plus court avec la W6600 par rapport à la W5500 tout en étant assez proche, mais légèrement inférieur à celui de la W5700. Le rapport avec la W6800 est presque de 1 à 2.

Quid de l'efficacité énergétique

Comme prévu, la W6600 est donc assez proche de la W5700. Mais la promesse d'AMD était d'obtenir ce résultat avec une consommation deux fois moindre. Là aussi nous avons cherché à vérifier ce qu'il en est. Tout d'abord avec la consommation moyenne relevée lors du test de rendu bmw_27, puis avec un indice d'efficacité énergétique calculé sur la base des résultats relevés dans Unigine Benchmark en 1080p extrême : 

Radeon Pro W6600 Efficacité énergétiqueRadeon Pro W6600 Efficacité énergétique

Dans Blender, la consommation énergétique est 23 % plus faible que la W5500, 14 % plus faible que la W5700. Dans le Unigine, on atteint 39/27 % de réduction. Ce n'est pas les 100 % promis, ce qui est logique puisque nos relevés se font à la prise, la consommation du reste de la machine influence donc le résultat. Mais c'est tout de même intéressant au regard des performances similaires entre les deux cartes, surtout en restant à une gravure de 7 nm. 

On voit que tant les efforts au niveau du process de TSMC que dans l'architecture de la puce ont payé. On note néanmoins que de nos quatre cartes et malgré sa consommation jusqu'à deux fois plus élevée, c'est la W6800 qui est la plus efficace, car également la plus performante du lot, et de loin.

Radeon W6600 : un positionnement tarifaire intéressant

Reste la « mauvaise » nouvelle : cette carte est annoncée à 649 dollars. Elle est donc 40 à 70 % plus performante que la W5500, bien plus efficace que la génération W5x00, mais aussi 62 % plus chère que sa petite sœur. Mais elle est tout de même bien plus abordable que la W5700 qui avait été annoncée à 799 dollars en son temps.

AMD semble donc livrer une nouvelle carte qui apparaît comme équilibrée : compacte, consommant peu, elle est aussi discrète malgré sa performance. Certes, son ventilateur se fait un peu entendre lorsqu'elle est sollicitée, mais ça reste largement raisonnable et loin de ce que l'on a pu voir sur des modèles supérieurs par le passé. 

Elle se positionne à la moitié de la A4000 de NVIDIA (19,2 TFLOPS, 16 Go GDDR6) mais avec un design similaire. Mais surtout à la moitié de son prix, puisque cette dernière est vendue à un peu moins de 1 400 euros.

Son tarif public semble raisonnable pour un modèle de la gamme Pro, même s'il faudra voir quel sera celui appliqué en pratique par les partenaires et revendeurs d'AMD. Mais tant pour ceux qui ont des besoins de 3D, calcul ou d'affichage léger, que ceux qui veulent multiplier les GPU dans une même machine, ce sera une solution intéressante. Certes, sans tous les avantages de l'écosystème NVIDIA, mais tout de même avec de bons arguments.

  • Introduction
  • Une carte presque deux fois plus efficace sur le papier
  • Les performances de la W5700 dans le design de la W5500 ?
  • Quid de l'efficacité énergétique
  • Radeon W6600 : un positionnement tarifaire intéressant
S'abonner à partir de 3,75 €

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0326 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact