Raspberry Pi 3 : boot sur USB ou le réseau, Anniversary Update pour Windows 10 IoT

\o/
Systèmes 4 min
Raspberry Pi 3 : boot sur USB ou le réseau, Anniversary Update pour Windows 10 IoT

La fondation Raspberry Pi vient d'annoncer que son dernier bébé, le Raspberry Pi 3, peut désormais booter sur une clé USB ou le réseau, sans avoir besoin d'une carte SD. Dans le même temps, Microsoft propose l'Anniversary Update de Windows 10 IoT.

Par défaut, les micro-ordinateurs de poche que sont les Raspberry Pi démarrent sur une carte SD (sauf pour le Compute Module qui passe par l'USB). Depuis longtemps, la fondation travaille sur de nouveaux modes de boot, une fonctionnalité très demandée par certains utilisateurs. C'est désormais chose faite, mais pas encore par défaut.

Une fonctionnalité en bêta pour le moment

Via deux billets de blogs (ici et ), la fondation explique que le Raspberry Pi 3 peut désormais démarrer sur un périphérique de stockage branché en USB ou bien sur le réseau. Lors du boot, aucune carte SD n'est nécessaire. Le fabricant explique que la mise en place de ce service a été difficile car la ROM de l'ordinateur de poche ne propose que 32 ko de stockage, pas facile donc d'y faire rentrer tout l'attirail nécessaire.

Étant donné le caractère bêta de cette fonctionnalité, elle n'est pas encore proposée par défaut et il faudra donc l'activer à la main. À utiliser en connaissance de cause donc. Comme toujours en pareille situation, il est recommandé de sauvegarder vos données avant de vous lancer dans cette opération.

Afin de vous guider, la fondation a mis en ligne plusieurs tutoriels détaillés : 

Quelques problèmes connus

Dans ses billets de blog, Gordon Hollingworth (responsable logiciel chez Raspberry Pi) explique qu'il y a quelques problèmes connus. Tout d'abord, certains périphériques USB mettent trop de temps à démarrer (ce qui est également valable pour des swtichs/hubs lors d'un boot sur le réseau), notamment les disques durs qui mettent parfois plus que les deux secondes allouées pour répondre à l'ordinateur. Dans d'autres cas, les périphériques de stockage ont besoin d'un protocole particulier qui n'est pas géré par le Raspberry Pi 3.

Quoi qu'il en soit, les clés USB suivantes ont été testées avec succès par la fondation : Sandisk Cruzer Fit et Blade de 16 Go, Samsung 32 Go USB 3.0 et MeCo 16 Go USB 3.0. Cela ne veut pas dire que les autres ne sont pas compatibles, simplement que le résultat n'est pas garanti. 

Pour le moment, il n'est pas possible de modifier l'ordre de démarrage et la carte SD sera obligatoirement utilisée en premier si elle est disponible. De la documentation technique est disponible dans ce dépôt GitHub.

Les Raspberry Pi 1, 2 et Zero ne sont pas concernés

La fondation ajoute que les ordinateurs d'anciennes générations que sont les Raspberry Pi 1, Raspberry Pi 2 et Raspberry Pi Zero ne peuvent pas profiter du boot sur USB ou réseau. En effet, seul le SoC BCM2837 accepte cette modification de la ROM, et on ne le retrouve que sur le Raspberry Pi 3.

Pour autant, il existe une « astuce » permettant d'utiliser un périphérique de stockage USB sur un Raspberry Pi 1, 2 ou Zero. Cela consiste à ne laisser que le fichier bootcode.ini sur la carte SD et à déporter tout le reste sur une clé USB par exemple. Framboise314 propose un tutoriel en français de cette manipulation.

L'Anniversary Update de Windows 10 IoT est disponible pour le Raspberry Pi 3

Dans le même temps, Microsoft a mis en ligne l'Anniversary Update de Windows 10 IoT Core (Internet of Things). Si le Raspberry Pi 3 est la seule machine officiellement annoncée dans ce billet de blog, d'autres systèmes compatibles avec cette mouture de Windows 10 peuvent également en bénéfier : le Raspberry Pi 2 ainsi que les cartes DragonBoard 410c et MinnowMax.

Microsoft explique que « d'énormes améliorations ont été apportées aux performances et à la prise en charge des applications ». Parmi les nouveautés, il est question de Windows IoT Remote Client qui permet de contrôler sa machine à distance depuis un ordinateur ou un mobile, de l'intégration du Windows Store, d'une meilleure interaction avec Azure IoT Hub et de la prise en charge du IoTivity AllJoyn Device System Bridge (un pont entre l'IoTivity de l'Open Interconnect Consortium et l'API AllJoyn de Microsoft). La procédure d'installation a été améliorée au passage et de nombreux bugs corrigés. Les notes de versions se trouvent par ici.

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

35 commentaires
Avatar de shadowfox INpactien
Avatar de shadowfoxshadowfox- 08/08/16 à 11:33:24

Perso j'aimerais surtout qu'ils délaissent le fast ethernet pour passer au gigabit enfin comme sur le Banana Pi.

Avatar de Northernlights Abonné
Avatar de NorthernlightsNorthernlights- 08/08/16 à 12:04:22

Le banana c'est un produit de luxe, y'a même un bouton on/off.
 
Ne comparons pas les torchons et les soviets.

Le truc c'est que le pi version musclée sort de l'esprit du pi, qui est avant tout d'en faire une plateforme de dev low cost.
Pour faire du micro hébergement ou du multimédia, il aurais fallu un programme a part

Avatar de Dr.Wily INpactien
Avatar de Dr.WilyDr.Wily- 08/08/16 à 12:28:03

Top moumoute si ils proposent un boot via PXE. ca sera sans doute plus réactif à l'utilisation que n'importe quelle carte SD. (par contre je me demande ce que ça donne au niveau des drivers bas niveau pour le PXE...)

Édité par Dr.Wily le 08/08/2016 à 12:28
Avatar de yapa69 Abonné
Avatar de yapa69yapa69- 08/08/16 à 12:31:23

avant il scindaient A et B qui étaient assez proche, maintenant c'est version normale ou zero et finalement c'est peut être mieux ainsi, c'est plus orienté multimédia d'un côté et low cost/dev/embarqué de l'autre.

Avatar de anonyme_7c80fa87db5724a208e948ab1ba01f54 INpactien

shadowfox a écrit :

Perso j'aimerais surtout qu'ils délaissent le fast ethernet pour passer au gigabit enfin comme sur le Banana Pi.

Effectivement j'avais tenté le coup avec un raspberry pi B+ pour faire un disque dur réseau (en recyclant un disque de 1to usb 2) chez mes parents (petite utilisation), le Rpi était bien trop lent en vitesse de transfert 8Mo/s voir moins. Du coup j'ai racheté un BananaPi 1 pour faire ce rôle, les transferts tournent aux alentours de 35Mo/s.

Ceci dit, on peut trouver des applications pour lequel le gigabit n'est pas nécessaire (serveur DNS/DHCP dans mon cas)

Avatar de anonyme_7c80fa87db5724a208e948ab1ba01f54 INpactien

yapa69 a écrit :

maintenant c'est version normale ou zero et finalement c'est peut être mieux ainsi 

J'avais voulu acheter une version zero pour voir ce que ça vaut, j'ai jamais réussi a en trouver, soit c'était en rupture de stock, soit vendu par 100 ou encore vendu avec un kit qui, au final rend le zero plus cher que le RPI2.

Si quelqu'un a une adresse, je suis preneur...

Avatar de SolykZ INpactien
Avatar de SolykZSolykZ- 08/08/16 à 12:46:07

Chez Pimoroni mais limité à un exemplaire. De quoi se faire une idée. :)

Avatar de 127.0.0.1 INpactien
Avatar de 127.0.0.1127.0.0.1- 08/08/16 à 13:34:41

Pour le moment, il n'est pas possible de modifier l'ordre de démarrage et la carte SD sera obligatoirement utilisée en premier si elle est disponible.

Heu... ca veut dire qu'il faut virer la carte SD si on boot en PXE ?
ou alors on peut laisser la carte SD tant qu'il n'y a rien de bootable dessus ?

Parce qu'un boot en PXE c'est bien, mais avoir de la persistance locale sur SD c'est mieux. Pas envie de transformer mon serveur d'image de boot en serveur de stockage de fichiers.

Avatar de anonyme_751eb151a3e6ce065481d43bf0d18298 INpactien

127.0.0.1 a écrit :

Parce qu'un boot en PXE c'est bien, mais avoir de la persistance locale sur SD c'est mieux. Pas envie de transformer mon serveur d'image de boot en serveur de stockage de fichiers.

Sinon, tu prends un rpi avec une SD pour en faire un serveur de fichiers qui te permette de booter en PXE sans SD sur le 1er rpi

Avatar de 127.0.0.1 INpactien
Avatar de 127.0.0.1127.0.0.1- 08/08/16 à 13:56:25

ActionFighter a écrit :

Sinon, tu prends un rpi avec une SD pour en faire un serveur de fichiers qui te permette de booter en PXE sans SD sur le 1er rpi

A ce compte, je garde ma solution actuelle: chaque RPI a une carte SD qui contient une image U-BOOT (boot pxe) et un répertoire "data" qui sera monté une fois l'image linux téléchargée depuis le serveur PXE/TFTP.

J'espérais juste me passer de l'image U-BOOT à copier sur toutes les cartes SD.

Édité par 127.0.0.1 le 08/08/2016 à 13:58
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 4

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact