Pat Gelsinger réorganise Intel, nominations et départ au programme

Datacenter, Graphique et R&D d'abord
Pat Gelsinger réorganise Intel, nominations et départ au programme

La société est habituée aux changements ces dernières années, la structure de ses « groupes » ayant évolué de multiple fois, notamment sous la direction de Bob Swan. Arrivé il y a quelques mois, Gelsinger veut imposer sa patte, avec de premiers changements dans les directions, pour certaines lourdes de sens.

Comme un symbole (Gelsinger avait été pressenti comme PDG d'Intel il y a de nombreuses années, mais le profil plus financier et politique de Bryan Krzanich lui avait été préféré), c'est à des femmes et des hommes de technique qu'il confie les rênes des entités concernées par cette réorganisation, principalement des nominations internes.

Serveur : calcul et réseau séparés, Intel n'est plus hyperconvergé

Il commence par scinder le Data Platform Group (DPG) en deux. Navin Shenoy, vice président exécutif qui était à sa tête, quittera Intel le 6 juillet après 26 ans dans l'entreprise. Contesté en interne, il était pressenti sur le départ. Son dernier grand acte aura été le lancement des Xeon Scalable de 3e génération.

Sandra Rivera devient vice-présidente exécutive, responsable du Datacenter et de l'IA. Elle aura donc la charge de tout ce qui touche aux serveurs, aux FPGA et aux produits directement liés à l'intelligence artificielle dans ce domaine. Elle devra donc mener la charge face à AMD (+Xilinx) et NVIDIA (+ARM) alors qu'Intel perd du terrain.

Rivera est chez Intel depuis 2000 suite à l'acquisition de Dialogic Corp, ayant auparavant officié à la tête du Network Platforms Group (3 000 employés) ou en tant que DRH (Chief People Officer). Elle siège également au conseil d'administration d'Equinix, de l'Intel Foundation, à l'Engineering Advisory Board de Berkley, etc. 

Nick McKeown est pour sa part nommé vice-président, responsable du nouveau Network and Edge Group (NEX) regroupant les actuels Network Platforms Group, Internet of Things Group et Connectivity Group. Malgré la scission du DPG, Gelsinger veut réduire les strates, notamment dans les domaines stratégiques.

Ce vétéran de l'industrie a reçu plus de 25 prix dont la médaille British Computer Society Lovelace (2005), l'IEEE Kobayashi Computer and Communications Award (2009), l'ACM Sigcomm Lifetime Achievement Award (2012) ou la médaille Alexander Graham Bell de l'IEEE en 2021. Il est membre de l'U.S. National Academy of Engineering (NAE), de l'American Academy of Arts and Sciences, de la Royal Academy of Engineering anglaise.

Professeur en informatique et génie électrique à Stanford dès 1995, il y a lancé le Clean Slate Program qui mènera notamment au Software Defined Networking (SDN). Il a cofondé Nicira (intégrée à VMware), Abrizio, Nemo (intégrée à Cisco), l'Open Networking Foundation et P4.org, en charge du langage open source éponyme important dans le domaine des SmartNIC. C'est d'ailleurs à travers le rachat de Barefoot Network, qu'il a cofondé en 2013, qu'il rejoint Intel en 2019 à temps partiel. Son nouveau rôle, à temps plein, sera sans doute de mener les efforts à travers les IPU.

Greg Lavender quitte VMware et suit Gelsinger

Deux groupes sont créés, pour concentrer certaines activités. Greg Lavender est ainsi nommé CTO, vice-président senior, responsable du Software and Advanced Technology Group (SATG). Il regroupe tous les projets du fondeur dans le domaine logiciel, notamment la fameuse OneAPI qui doit permettre un accès unifié pour les développeurs à l'ensemble des solutions maison (CPU, GPU, FPGA, divers accélérateurs), dans de nombreux domaines.

Il aura aussi la direction des Intel Labs, en charge de l'innovation et des programmes de recherche du groupe. Il s'agit de la plus récente recrue de l'annonce du jour puisqu'il vient de rejoindre Intel. Il est issu de VMware, que Pat Gelsinger a dirigé de nombreuses années avant son retour. Lavender y était déjà vice-président et CTO, c'est donc une relation dans la continuité pour les deux hommes. Il a également travaillé chez Citigroup, Cisco ou Sun Microsystems.

Raja Koduri va se concentrer sur les GPU et le HPC

Enfin, il y a Raja Koduri que l'on ne présente plus. Ces dernières années, celui-ci avait récupéré de nombreuses briques et équipes au sein d'Intel, formant un amalgame pas toujours très cohérent. C'est sans doute ce qui explique certains choix opérés, notamment dans la concentration des efforts logiciels au sein d'une entité tierce.

Il sera désormais à la tête de l'Accelerated Computing Systems and Graphics Group (AXG), qui se focalisera sur l'activité HPC et les solutions graphiques dans leur ensemble (de la partie graphique intégrée aux GPU pour PC ou serveurs) et donc Xe mais aussi des projets tels que Ponte Vecchio et la suite qui leur seront donnés. 

On note qu'il était précédemment en charge de l'Architecture, Graphics and Software Group, la première partie n'étant plus de son ressort. Intel n'a pas précisé qui en aurait la charge désormais.

Rivera, McKeown, Lavender et Koduri seront sous la responsabilité directe de Pat Gelsinger. 

  • Introduction
  • Serveur : calcul et réseau séparés, Intel n'est plus hyperconvergé
  • Greg Lavender quitte VMware et suit Gelsinger
  • Raja Koduri va se concentrer sur les GPU et le HPC
S'abonner à partir de 3,75 €

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0326 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact