Rachat de SiFive (RISC-V) : Intel pourrait préparer « le coup d'après »

Miser maintenant sur l'architecture d'Apple pour 2030 ?
Rachat de SiFive (RISC-V) : Intel pourrait préparer « le coup d'après »

En pleine préparation de sa phase de reconquête du marché, Intel mise sur une stratégie de diversification de son offre et des architectures intégrées au sein d'une puce. Et alors que NVIDIA veut se payer ARM, le géant de Santa Clara pourrait parier sur une solution en pleine ascension, encore plus ouverte : RISC-V.

Ces dernières années, l'architecture RISC-V a énormément fait parler d'elle. Née au travers d'un projet de l'Université de Berkeley, elle se veut très simple, efficace, totalement ouverte, elle s'inscrit dans une vague globale de libération des solutions matérielles, allant encore plus loin qu'ARM et son modèle de licences.

RISC-V : ouverture, efficacité... et souveraineté ?

De ce fait, elle rencontre un succès important. Elle pourrait d'ailleurs être une partie intégrante de la volonté de reconquête stratégique affichée en France et en Europe dans le numérique. On note quelques initiatives, comme le projet d'implémentation sécurisée et souveraine « SCZ-V » de Secure-IC soutenu par France Relance. Il y a aussi des travaux universitaires autour de RISC-V en France, STMicroEletronics l'évoque également.

Des géants comme NVIDIA ou Western Digital l'utilisent au sein de leurs produits, en général pour de petits contrôleurs ou des besoins très spécifiques. Mais comme ARM avant elle, la montée en gamme se fait peu à peu. On voit de nombreux « Raspberry Pi like » et autres kits de développement à quelques dizaines d'euros émerger. 

RISC-V prend donc de l'ampleur, son support au sein des distributions Linux progressant aussi rapidement.

SiFive : le bon pari au bon moment

Et au sein de cet écosystème, une société s'est particulièrement démarquée : SiFive. Elle propose en effet des blocs IP RISC-V prêts à l'emploi, mais aussi des outils de conception, proposant à des entreprises de répondre à leurs propres besoins avec des puces conçues pour elles à travers OpenFive.

On retrouve également des cartes de développement, comme la récente HiFive Unmatched avec un SoC Freedom U740, 16 Go de DDR4, 8 lignes PCIe 3.0, de l'USB 3.2 à 5 Gb/s), du réseau à 1 Gb/s, des emplacements M.2 pour du stockage, etc. Le tout avec une documentation complète, des plans et BOM librement diffusés. 

SiFive HiFive Unmatched

Vers un rachat par Intel ?

Une stratégie qui s'aligne parfaitement avec la volonté d'Intel d'intégrer des solutions tierces à ses puces, personnalisables, fabriquées pour des tiers à travers le programme IDM 2.0. Ces derniers mois, diverses petits détails et informations vont d'ailleurs dans le sens d'un intérêt croissant de l'Intel de Pat Gelsinger à l'architecture RISC-V.

Sunil Shenoy, proche de Gelsinger et actuel Vice-Président d'Intel en charge de tout ce qui touche aux architectures occupait d'ailleurs ce même poste chez... SiFive avant de revenir à ses premières amours en janvier dernier. Dès lors, les rumeurs d'un potentiel rachat de la startup par le géant américain, évoquées par Bloomberg, n'ont rien d'étonnant. Ce dernier pourrait ainsi accélérer sur l'intégration de RISC-V à ses solutions, tout en permettant à SiFive de profiter de sa position incomparable sur le marché, ses blocs IP, ses capacités de production, etc.

Désormais, il faudra voir si le deal se concrétise et à quelle échéance. Mais il fait sens et pourrait être un joli coup à long terme d'Intel face à un NVIDIA qui va prendre de l'ampleur à travers son intégration d'ARM. Vous pensiez que l'on entrait « dans le dur » de la bataille des architectures ? Si de premiers pions bougent, elle ne fait que commencer.

  • Introduction
  • RISC-V : ouverture, efficacité... et souveraineté ?
  • SiFive : le bon pari au bon moment
  • Vers un rachat par Intel ?
S'abonner à partir de 3,75 €

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0326 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact