DLSS arrive sous Linux via Proton, FSR ne sera pas optimisé pour les GeForce

Chacun sa route, chacun son chemin
DLSS arrive sous Linux via Proton, FSR ne sera pas optimisé pour les GeForce

« Que la guerre du super sampling commence ! ». AMD et NVIDIA y vont chacun avec leur stratégie. Le premier mise sur l'open source et l'ouverture, mais avec très peu de jeux dans un premier temps, alors que le second s'associe à Valve pour son support sous Linux, toujours réservé aux seules GeForce RTX. 

Dans le comuniqué de presse listant ses annonces du Computex, NVIDIA avait caché une information qui n'a pas vraiment été mise en avant mais devrait faire plaisir aux adeptes de Linux : la société, « Valve et la communauté des joueurs Linux collaborent pour apporter le DLSS NVIDIA à Proton ».

DLSS bientôt exploitable dans Proton sous Linux

Pour rappel, il s'agit d'un outil dérivé de Wine, développé par Valve pour lui permettre d'adapter à la volée des jeux Windows afin qu'ils puissent fonctionner sous Linux lorsqu'ils n'ont pas été nativement préparés pour cela.

Ainsi, les joueurs « pourront utiliser les cœurs AI dédiés des GPU GeForce RTX pour augmenter le nombre de FPS de leurs jeux Windows préférés fonctionnant sur le système d'exploitation Linux. La prise en charge des titres Vulkan est prévue ce mois-ci et celle de DirectX à l'automne ». Les choses devraient donc aller assez vite.

Deep Learning Super Sampling (DLSS) est une solution ne fonctionnant que sur les GeForce RTX, permettant d'effectuer le rendu de l'image dans une définition inférieure à celle demandée, afin d'obtenir de meilleures performances. La mise à l'échelle est ensuite obtenue en appliquant un modèle généré par une intelligence artificielle. Cette étape nécessite peu de ressources, puisqu'elle est accélérée matériellement par les Tensor Cores.

GPUOpen et FSR : AMD joue l'ouverture, mais pas trop

De son côté, AMD prépare une solution similaire dans l'esprit mais différente dans la mise en œuvre : Fidelity FX Super Resolution (FSR). Ici, aucune accélération matérielle via des unités dédiées ne sera de la partie. Il faudra donc voir si le rapport performances/qualité sera au rendez-vous ou non, quatre niveaux devant être proposés (voir ci-dessous).

L'intérêt de cette méthode est qu'elle permet une compatibilité plus large, à partir des Radeon RX 470 et Vega chez AMD, mais FSR fonctionnera également sur les GeForce GTX/RTX. Si AMD ne parle que de « mise à l'échelle spatiale », la société a déjà détaillé quelques points. Il s'agira ainsi d'une solution sous licence MIT, du programme GPUOpen.

Elle ne sera néanmoins pas spécialement optimisée pour les GeForce. Ce n'est pas une nouveauté pour ce genre de solutions, qui ne sont en général pas réservées aux Radeon, seulement optimisées pour elles. 

AMD FidelityFX Super Resolution FSRAMD FidelityFX Super Resolution FSR

« C'est à eux de faire le boulot » a ajouté Scott Herkelman sur Twiter, précisant que ses équipes ont simplement montré qu'un tel dispositif pouvait fonctionner sur GeForce. Epic Games travaille d'ailleurs à sa propre solution dans l'Unreal Engine 5. Pour rappel, FSR sera exploitable dès le 22 juin. Seulement quelques jeux seront alors compatibles.

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0326 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact