NVIDIA multiplie les partenariats dans les serveurs, la certification ARM pour 2022

DGX et DPU pour tous (ou presque) !
NVIDIA multiplie les partenariats dans les serveurs, la certification ARM pour 2022

Bien que la GTC 2021 ait été riche en annonces, NVIDIA n'est pas venu les mains vides dans le domaine des solutions professionnelles au Computex de Taipei. Le constructeur évoque la croissance de ses gammes et partenariats, l'intégration de ses solutions et l'extension de ses certifications.

Ces derniers mois, NVIDIA n'a pas ménagé sa peine dans le domaine des serveurs, ayant annoncé son premier CPU ARM maison, Grace, alors qu'il est en pleine procédure de rachat de la société. Mais aussi des solutions réseau avec GPU intégré et autres « Infrastructure-on-a-Chip » avec ses DPU (Data Processing Unit) tout-en-un. 

Le géant américain a surtout continué l'extension de son écosystème logiciel, Rapids étant par exemple intégré à Cloudera. Mais aussi de nouveaux outils et la conversion de l'existant pour permettre son utilisation au sein des serveurs ARM. De quoi intéresser des acteurs comme AWS et ses Graviton ou encore Ampere Computing et ses Altra.

Ce sont d'ailleurs les premiers concernés par certaines des annonces du jour.

ARM au centre de la stratégie de NVIDIA dans les serveurs

NVIDIA commence par évoquer l'écosystème croissant de serveurs certifiés par ses soins. Ils sont désormais une cinquantaine, impliquant les principaux acteurs du marché : Advantech, Altos, ASRock Rack, Asus, Dell, Gigabyte, Hewlett Packard Enterprise, Lenovo, QCT ou encore Supermicro. 

Dès l'année prochaine, ceux équipés de processeurs ARM suivront. Ce sera notamment le cas de modèles Gigabyte qui est sans doute l'un de ceux qui misent le plus sur cette stratégie, comme il l'a encore évoqué récemment suite aux annonces d'Ampere Computing. Il travaille également avec NVIDIA autour de son HPC SDK

NVIDIA Computex 2021NVIDIA Computex 2021

Des serveurs certifiés à base de SoC Altra, de GPU A100 et de DPU Bluefield-2 sont ainsi attendus. Le Taïwanais devrait d'ailleurs en dire plus à ce sujet dans la matinée, une conférence en ligne étant organisée à 8h. Un kit de développement pour serveurs ARM autour des solutions NVIDIA est également disponible.

Faire des DPU des solutions plus largement accessibles

L'offre pour serveurs de NVIDIA s'articule désormais autour de ses solutions de calcul A100, A40, A30, A10 et les cartes réseau ConnectX-6. Mais aussi les DPU BlueField 2, annoncés en 2020 et qui commencent à être intégrés peu à peu par les constructeurs. Cette fois, ASUS, Dell , Gigabyte, QCT et Supermicro sont annoncés comme partenaires.

Pour rappel, il s'agit de cartes réseau intégrant un SoC ARM, des accélérateurs et pouvant accueillir du stockage, d'où leur présentation par NVIDIA comme une sorte de serveur à part entière, avec gestion distante.

Elles peuvent être exploitées par une couche logicielle spécifique, le DOCA SDK et utilisées pour des traitements de données sans passer par le CPU. Ou une couche de virtualisation n'impactant là aussi pas le reste du serveur par exemple. Un kit de développement Red Hat est d'ailleurs annoncé autour de la solution de cybersécurité Morpheus.

Un modèle avec GPU intégré est également prévu (BlueField-2X). Bluefield-3(X) et 4 suivront. La stratégie globale de NVIDIA consistant à rendre l'ensemble de ces technologies plus accessible à travers l'extension de ses gammes.

NVIDIA Computex 2021NVIDIA Computex 2021

Base Command Platform et partenariat NetApp

L'offre commerciale de NVIDIA évolue également. Ainsi, après avoir annoncé la possibilité de louer certains de ses serveurs directement auprès de ses équipes, on apprend que NetApp va proposer un abonnement (à 90 000 dollars par mois) donnant accès à rien de moins qu'un DGX SuperPOD, avec une couche de gestion de données maison. 

Cela intègre l'accès à une nouvelle solution logicielle de NVIDIA, Base Command Platform, qui sera également proposée au sein de la place de marché Google Cloud pour ses instances avec A100 plus tard dans l'année. Cet outil doit faciliter la gestion des données et le partage des ressources via des interfaces graphiques et API. 

L'offre NetApp est disponible en accès anticipé, les entreprises intéressées doivent contacter son service commercial.

  • NVIDIA Computex 2021 Base Command Platform
  • NVIDIA Computex 2021 Base Command Platform
  • NVIDIA Computex 2021 Base Command Platform
  • Introduction
  • ARM au centre de la stratégie de NVIDIA dans les serveurs
  • Faire des DPU des solutions plus largement accessibles
  • Base Command Platform et partenariat NetApp
S'abonner à partir de 3,75 €

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0326 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact