L'Unreal Engine 5 en early access, AMD et NVIDIA vantent ses mérites

Temporal Super Resolution en approche
L'Unreal Engine 5 en early access, AMD et NVIDIA vantent ses mérites

Ces dernières années, Epic Games et son Unreal Engine ont le vent en poupe. L'outil est utilisé par un nombre croissant de jeux, mais pas seulement puisqu'on le retrouve également utilisé dans la création 3D plus classique. Sa version 5 arrive, elle est désormais disponible en early access.

L'Unreal Engine est devenu l'un des outils à tout faire des créateurs en tous genres. Qu'il s'agisse d'architecture, d'automobile, d'oeuvre cinématographique ou de jeux vidéo, il répond présent. Avec un niveau de réalisme de plus en plus poussé, comme on a encore pu le voir récemment avec l'annonce du MetaHuman Creator :

Unreal Engine 5 : des environnements plus réalistes, moins gourmands

Annoncée l'année dernière, la version 5 du célèbre moteur est attendue de pied ferme, notamment par les développeurs de jeux sur consoles de dernière génération qui vont pouvoir les exploiter de manière plus efficace. Entre autres grâce au système de gestion de la géométrie Nanite qui promet des environnements très détaillés, ouverts, aux chargements réduits, ne nécessitant que peu de ressource au regard de la qualité visuelle affichée.

Côté gestion des lumières, c'est Lumen qui prendra le relai. Un sujet important, puisque le rendu des sources lumineuses et des ombres est de plus en plus scruté depuis l'exploitation croissante de l'illumination globale, du ray tracing et d'autres effets dans les jeux.

L'équipe dit aussi avoir facilité et renforcé ses outils d'animation, audio, l'interface, etc.

Epic Games rentre dans le dur

Les développeurs peuvent désormais s'en rendre compte par eux-mêmes, puisque l'Unreal Engine 5 est disponible en accès anticipé. Une page lui a été dédiée sur le site d'Epic Games, les notes de version complètes étant par ici. L'équipe dit espérer pouvoir finaliser sa conception d'ici l'année prochaine, sans plus de détails pour le moment. 

Il faudra de toute façon encore en passer par des phases de bêta et de release candidate avant d'en arriver là. Le gros du travail étant désormais fait, Epic Games veut sans doute commencer à collecter plus massivement des retours de sa communauté, son moteur étant gratuitement accessible à tous, avec des licences payantes pour les entreprises.

L'équipe s'est au passage fendue d'une vidéo de présentation technique, avec une première démonstration visuelle décortiquée :

AMD et NVIDIA sont aux anges

Bien entendu, AMD et NVIDIA étaient dans les starting-blocks. Le premier a publié dans la foulée de l'annonce un billet de blog évoquant les nouveautés, dont une en particulier : Temporal Super Resolution (TSR). Il s'agit d'une solution similaire au DLSS de NVIDIA, qui consiste à effectuer le rendu dans une définition peu élevée puis à procéder à une mise à l'échelle pour l'afficher à la définition désirée, plus élevée. 

L'idée est ainsi de minimiser le temps de rendu par le GPU pour afficher de bonnes performances, l'upscaling étant bien moins gourmand. Il faut néanmoins que cette phase soit fidèle à l'image originale, ce qui est la phase la plus complexe, pour laquelle NVIDIA utilise un modèle généré par une de ses IA maison, appliquée via les Tensor Cores de ses GeForce RTX. Ici, TSR fonctionnera partout, sur toute carte graphique pour PC mais aussi sur consoles.

AMD dit avoir travaillé avec Epic Games pour optimiser cette solution à ses Radeon, alors que la société devrait bientôt dévoiler son FidelityFX Super Resolution. On espère pouvoir en apprendre plus à son sujet au Computex. Le constructeur précise au passage qu'Epic Games a conçu l'UE5 et sa démonstration sur un Ryzen Threadripper.

NVIDIA précise de son côté que le moteur supporte déjà ses solutions DLSS et Reflex, qui sont bien entendu également exploitables au sein de cette nouvelle version 5.

  • Introduction
  • Unreal Engine 5 : des environnements plus réalistes, moins gourmands
  • Epic Games rentre dans le dur
  • AMD et NVIDIA sont aux anges
S'abonner à partir de 3,75 €

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0326 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact