Disques durs HAT5300 de Synology : quelles performances et avantages ?

À quand les HDD externes ?
Disques durs HAT5300 de Synology : quelles performances et avantages ?

Avec la montée en puissance de son offre consacrée aux professionnels, Synology se diversifie en proposant des disques durs et SSD sous sa propre marque. Le Taïwanais peut ainsi commercialiser des solutions maitrisées, clé en main, très intégrées. Mais dans la pratique, à quoi s'attendre ?

En février, Synology annonçait ses HAT5300. Après avoir mis sur le marché des SSD en différents formats, le constructeur s'attaquait aux compagnons numéro 1 de ses NAS : les disques durs. Un choix qui n'a pas dû faire plaisir à ses partenaires, mais qui se comprend : sur le marché professionnel, le client n'a plus qu'un seul interlocuteur.

L'objectif n'est donc pas d'aller marcher sur les platebandes des modèles grand public à petit prix ou même de certaines gammes RED/Pro, mais d'apporter aux entreprises qui s'adressent à Synology pour une solution clé en main, avec des produits dont la marque connait les caractéristiques, les avantages et les limites. Et après les derniers scandales du secteur, on comprend que le constructeur soit en recherche d'une plus grande maitrise.

À quoi faut-il s'attendre ? Nous avons testé le HAT5300-8T pour le savoir.

Intégration et fiabilité avant tout

Si vous achetez un HDD Synology, vous savez qu'il est certifié pour les NAS maison, que DSM saura le gérer et le mettre à jour facilement, avec la promesse qu'il sera optimisé pour les besoins qui sont ceux d'un usage en NAS : gestion du RAID, nombreux accès en simultanée, avec un bon niveau de performances. 

La marque évoque des performances jusqu'à 23 % supérieures aux modèles concurrents de classe Entreprise, mais reste silencieuse sur les références utilisées ou les conditions de test. Tout juste saura-t-on qu'il s'agit d'un test IOMeter sur des blocs de 64 Ko. Rien qui permette de reproduire l'essai.

Tous les disques durs de la gamme HAT5300 sont garantis 5 ans et considérés comme de classe Entreprise en raison de la batterie d'analyses qu'ils ont subi : 300 000 heures de tests de résistance, avec l'assurance d'une utilisation « 24/7 ». Synology met en avant leur temps moyen avant panne (MTTF) de 2,5 millions d'heures. Ils sont capables d'encaisser 550 To de données transférées par an, soit 1,5 To par jour. 

Pour la société, l'avantage est aussi économique. Proposer ses propres HDD/SSD, ce sont des intermédiaires en moins dans la procédure de vente, une marge unifiée et la possibilité d'effectuer des cotations à un tarif préférentiel, ce qui ne serait pas possible en revendant des produits de marque tierce. Un sujet évoqué dans un webinaire publié récemment par la branche française de l'entreprise évoquant des cas client.

Synology HAT5300-8T La référence sur l'étiquette mentionne bien le modèle d'origine : un Toshiba MG06ACA800E

Quel tarif face à la concurrence ?

Côté tarif d'ailleurs, le modèle HAT5300-8T de 8 To que nous avons testé est vendu 263 euros, soit 32,875 euros du To. C'est bien plus cher qu'un modèle premier prix à 210 euros mais un peu moins que des WD Red Plus ou Iron Wolf Pro. Même chose pour les modèles de 12 To (380 euros) et 16 To (510 euros) moins chers que leurs concurrents.

L'étiquette supérieure du HDD nous en livre la référence d'origine : il s'agit d'un Toshiba MG06ACA800E qui n'est guère plus référencé par les revendeurs, mais que l'on trouve ici ou là pour 220/230 euros environ, sans le firmware Synology. Sa fiche technique confirme les caractéristiques, précisant la nuisance sonore moyenne : 34 dB(A).

Notez que Seagate et Western Digital intègrent des solutions d'équilibrage et de détection des vibration dont Synology ne fait pas mention, évoquant seulement des seuils de résistance de ses produits. Chez Seagate on apprécie également la présence d'un service de récupération de données accessible sans surcoût pendant deux ans, mais les Iron Wolf Pro sont donnés pour 300 To transférés par an et un temps moyen entre pannes (MTBF) de 1,2 million d'heures.

Les WD Plus Pro sont, eux, donnés pour 180 To transférés par an, avec une garantie de seulement 3 ans. Leur MTBF est également plus court : 1 million d'heures. Le tout à des performances plus faibles que Seagate et Synology. On apprécierait néanmoins que ce dernier soit plus complet dans les caractéristiques de ses produits : technologie d'enregistrement utilisée, taux d'erreur en lecture, mécaniques de protection en place, etc.

Quid des performances ?

Les HAT5300 sont des disques durs S-ATA 6 Gb/s à 7200 tpm (secteurs 512e), avec 256/512 Mo de cache selon les modèles, Synology indiquant utiliser une « une technologie de cache en écriture persistante afin de réduire les risques de corruption des données en cas de perte d'alimentation soudaine », sans plus de précisions. Les dimensions et le poids des trois modèles sont identiques : 147 x 101,85 x 26.1 mm pour 770 grammes.

Leurs performances sont uniquement exprimées par un débit moyen pouvant être assuré en continu : 230 Mo/s pour le modèle de 8 To, 242 Mo/s pour celui de 12 To, 262 Mo/s pour celui de 16 To. Pour vérifier ces chiffres, nous avons tout d'abord placé un de ces HDD dans l'une de nos machines de test. Voici nos résultats :

Synology HAT5300-8T CrystalDiskMarkSynology HAT5300-8T ATTO

Comme on peut le voir, CrystalDiskMark affiche des résultats supérieurs à ceux annoncés en Q81T, mais similaires en Q1T1. On note également que les performances sur des accès aléatoires sur de petits fichiers (4K) donnent de meilleurs résultats que le MG08 de Toshiba de 16 To Entreprise que nous avions testé en octobre dernier. C'est sans doute de tels usages que Synology tire ses gains annoncés, même si l'on est plus souvent dans les 10/15 %.

Sous ATTO, les performances sont en retrait avec une stabilisation à 220 Mo/s tant en lecture qu'en écriture. Pour en avoir le cœur net, nous avons lancé la copie d'un fichier de 744 Go depuis et vers un SSD :

  • 55min 16s en écriture soit 230,1 Mo/s
  • 54min 39s en lecture soit 232,49 Mo/s

On apprécie d'ailleurs que dans les deux cas le débit soit parfaitement stable tout au long de la procédure, variant en général entre 220/235 Mo/s selon les cas. Loin de ce que nous avions constaté sur le MG08 de Toshiba. Bien que ce ne soit pas le critère principal pour des produits d'entreprise, ces disques durs sont plutôt silencieux. Certes on les entend lors d'accès aléatoires rapides, mais pas au point de certaines gammes « Black » grand public.

Et dans un NAS Synology ?

Nous avons placé ces deux disques durs dans un DS1621xs+ en RAID 0. Comme prévu, ils ont été reconnus et permettent la mise à jour directement depuis l'interface. Mais aucune autre intégration spécifique n'est proposée. Pour les plus curieux, voici le résultat du test interne effectué par DSM 7.0, à comparer à vos propres HDD :

Synology HAT5300-8TSynology HAT5300-8T

Au final, ces disques durs semblent donc tenir leur promesse. Leurs caractéristiques sont meilleures que la concurrence, leur garantie de 5 ans, leur tarif plus abordable. Pour la fiabilité, les promesses des fiches techniques sont ce qu'elles sont, mais ce sont les retours des clients et sur le long terme qui parleront.

Bien entendu, ces HDD seront trop chers pour ceux qui ont un usage grand public ou peu régulier de leur NAS, qui cherchent le meilleur rapport To/euro, mais ce n'est pas le public visé. Ici, Synology veut proposer une alternative aux coûteux HDD pour entreprises, à des clients en quête de simplicité et de fiabilité avec un interlocuteur unique à qui parler en cas de problème. Des produits que l'on trouve dans des NAS en salle informatique, pas sous la TV.

Outre l'annonce de ces HAT5300 et des différentes gammes de SSD maison, l'enjeu pour le Taïwanais est désormais celui de la stratégie commerciale : convaincre ses clients de goûter à ses solutions clé en main, séduire une clientèle qui ne se voit pas encore commander de gros serveurs Dell ou HPE plus complexes à gérer au quotidien.

Le pari sera-t-il réussi ? Rendez-vous après le lancement de DSM 7.0, lors de la conférence annuelle, pour le savoir.

  • Introduction
  • Intégration et fiabilité avant tout
  • Quel tarif face à la concurrence ?
  • Quid des performances ?
  • Et dans un NAS Synology ?
S'abonner à partir de 3,75 €

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0326 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact