Discovery : qu'est-ce que la nouvelle instance Compute d'OVHcloud a dans le ventre ?

Une Sandbox améliorée
Discovery : qu'est-ce que la nouvelle instance Compute d'OVHcloud a dans le ventre ?

Alors que différents fournisseurs de services cloud (CSP) travaillent à la mise en place de processeurs Zen 3, OVHcloud les prend à contrepied en proposant une nouvelle instance à petit prix. Encore discrète, Discovery pourrait bien en intéresser plus d'un. Voyons ses tarifs et ses limites.

OVHcloud est l'un des acteurs français de l'hébergement et du cloud qui a l'offre la plus vaste. Elle compte des dizaines de services, de type d'instances, pour de nombreux besoins, du particulier à la grande entreprise en passant par la PME du coin ou des agences de création web qui exploitent ses produits en marque blanche.

Ces différentes gammes évoluent régulièrement. C'est notamment le cas de Public Cloud, qui a droit à une nouvelle instance Compute à petit prix nommée Discovery. Elle est encore absente des documentations officielles de l'hébergeur, nous avons donc cherché à en savoir plus à son sujet en effectuant de premiers tests.

OVHcloud Public Cloud Compute
Discovery n'apparait pas encore officiellement sur le site d'OVHcloud

Une sorte de « Sandbox+ »

Trois instances sont proposées, comme au sein de l'offre Sandbox lancée au début de Public Cloud en 2015. Cette dernière était donc datée, mais surtout trop limitée avec un maximum de 2 vCPU, 40 Go de stockage et surtout 100 Mb/s de bande passante. Discovery garde l'approche « petit prix », mais va plus loin sur ces différents aspects.

On grimpe ainsi à 4 vCPU, 8 Go de mémoire, 50 Go (NVMe) et 500 Mb/s au maximum. D'une certaine manière, l'offre se rapproche un peu plus des instances DEV de Scaleway, avec la même quantité de mémoire, un tarif inférieur, mais moins de vCPU et des valeurs de stockage/bande passante parfois meilleures, parfois non.

Les tarifs horaires varient de 0,00901 euro HT à 0,03245 euro HT là où Sandbox s'affichait entre 0,008 euro HT et 0,0369 euro HT. Discovery est ici plus chère dans sa version de base (D2-2), mais moins chère pour ce qui est des deux autres déclinaisons (D2-4/8). Ce n'est plus valable en tarif mensuel puisque l'offre Discovery est systématiquement plus chère que Sandbox avec une remise qui passe de 50 % environ à 25 % environ :

OVHcloud Public Cloud Sandbox Discovery

Ces trois instances sont proposées à Beauharnois (Canada, BHS3), Francfort (Allemagne, DE1), Gravelines (GRA5), Londres (UK1), Varsovie (WAW1), Sydney (SYD1) et Singapour (SGP1). Pas à Strasbourg (SBG5) en raison des récents évènements. Comme Sandbox, OVHcloud indique que Discovery sont des instances « adaptées aux tests, recettes et environnements de développement. Leurs performances peuvent légèrement varier au cours du temps ».

Sandbox/Discovery : quelles performances ?

Promettre de proposer mieux est une chose, mais qu'en est-il en pratique ? En effet, OVHcloud ne précise pas les processeurs utilisés ou à quel point ils sont partagés entre différents utilisateurs. Nous avons donc effectué quelques essais afin d'avoir une idée du résultat auquel on peut s'attendre. À commencer par l'analyse des CPU.

Discovery a beau être un type d'instance récente, il n'est pas question pour OVHcloud d'y positionner des processeurs sortis ces dernières années. Ainsi, l'hyperviseur nous renvoie comme pour Sandbox la présence d'un processeur Haswell, sans précision sur la référence exacte. Est-il plus rapide ? Passons aux tests.

Comme à notre habitude, commençons par notre test via OpenSSL (Ubuntu 20.04 LTS) :

openssl speed --multi $(nproc) rsa4096

Voici les résultats obtenus :

OpenSSL - Signatures/s RSA 4096 bits :

  • S1-2 (1C) : 101
  • S1-4 (1C) : 104
  • S1-8 (2C) : 208

  • D2-2 (1C) : 109
  • D2-4 (2C) : 222
  • D2-8 (4C): 445

OpenSSL - Vérifications/s RSA 4096 bits :

  • S1-2 (1C) : 6 481
  • S1-4 (1C) : 6 552
  • S1-8 (2C) : 13 395

  • D2-2 (1C) : 7 164
  • D2-4 (2C) : 14 605
  • D2-8 (4C) : 29 022

Assez logiquement, Discovery apporte de meilleurs résultats puisque le nombre de cœurs y est en général plus important. Mais on note également une légère amélioration à nombre de cœurs identiques, ce qui semble indiquer que la fréquence de fonctionnement de la puce est en hausse, ou d'une génération plus récente. 

Un vCPU en vaut-il un autre ?

Les scores ici relevés à 1 ou 2 vCPU sont en retrait par rapport à des VPS tels que les V-R1/R4 de Gandi récemment mis sur le marché. Voici les résultats obtenus sur une instance DEV1-L à 4 vCPU de Scaleway (AMD EPYC 7282) :

OpenSSL - Signatures/s RSA 4096 bits :

  • DEV1-L (4C) : 845

OpenSSL - Vérifications/s RSA 4096 bits :

  • DEV1-L (4C) : 54 843

Les chiffres sont doublés par rapport à une instance D2-8 d'OVHcloud, qui dispose pourtant également de 4 vCPU. Cela ne veut pas dire que le processeur d'AMD est deux fois plus rapide que celui d'Intel, plutôt que le décompte des cœurs virtuels de processeurs n'est pas le même dans ces deux offres d'OVHcloud et Scaleway.

Un petit rappel, pour ceux qui l'auraient oublié, que comparer les vCPU entre deux CSP aux pratiques différentes, surtout sur des plateformes techniques qui n'ont rien d'identique, est une mauvaise idée. Seuls les tests font foi.

Temps de rendu Blender

Pour confirmer ce résultat, nous avons utilisé Blender (2.82) et son moteur de rendu Cycles sur la scène de test bmw_27 avec les instances les plus rapides de nos essais précédents via cette commande :

time blender -b bmw27_cpu.blend -E CYCLES -t $(nproc) -f 1

Voici les résultats obtenus :

  • S1-8 (2C) : 31min58s
  • D2-8 (4C) : 13min15s
  • DEV1-L (4C) : 10 min17s

Assez logiquement, D2-8 va toujours deux fois plus vite que S1-8, puisque l'on passe de 2 vCPU à 4 vCPU. L'écart avec DEV1-L est également moins marqué, sans doute parce que le test est plus long et s'opère à des fréquences différentes. Mais l'instance de Scaleway est toujours en tête. Elle est au tiers d'une S1-8. 

Côté stockage, on voit également qu'il faut se méfier des promesses vagues des fournisseurs. Chez OVHcloud on passe ainsi de 250 à 350 Mo/s selon le test de bench.sh sur les SSD des instances Sandbox à 1 Go/s en moyenne sur les SSD NVMe de Discovery. Chez Scaleway, avec les SSD NVMe de DEV1-L on est aux alentours de 400 Mo/s.

  • Introduction
  • Une sorte de « Sandbox+ »
  • Sandbox/Discovery : quelles performances ?
  • Un vCPU en vaut-il un autre ?
  • Temps de rendu Blender
S'abonner à partir de 3,75 €

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0326 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact