Grace : NVIDIA lance son premier CPU pour serveur, des SoC Mediatek avec GeForce RTX

ARM à tous les étages
Grace : NVIDIA lance son premier CPU pour serveur, des SoC Mediatek avec GeForce RTX

Alors que NVIDIA cherche à racheter ARM, le constructeur profite de l'édition 2021 de la GTC pour montrer à quel point cette acquisition pourrait lui être bénéfique et comment elle peut donner de l'ampleur à cette architecture dans les serveurs. Elle dévoile ainsi son premier CPU dédié, Grace.

Cela fait des années que NVIDIA investit dans l'écosystème ARM, tant dans son offre grand public que celle visant les professionnels. Ces architectures sont ainsi utilisées dans les SoC Tegra des consoles maison Shield sous Android TV, ou la Switch de Nintendo. Mais on les trouve aussi dans les solutions pour l'automobile, la robotique, la santé, etc.

NVIDIA a également adapté toute sa suite logicielle CUDA-X à ARM64, afin de permettre l'exploitation de ses GPU dans des serveurs sans processeurs x86. De premiers modèles sont ainsi certifiés et proposés par ses partenaires depuis quelque temps. De quoi montrer qu'AMD et Intel ne sont plus seul sur ce marché, loin de là.

Grace : NVIDIA lance un CPU pour datacenter

Avec Grace, la société veut aller plus loin en proposant un CPU pensé pour les datacenters. Elle promet des performances multipliées par 10 par rapport à des serveurs DGX dotés de processeurs x86, notamment grâce à une interconnexion à 900 Go/s avec les GPU (NVLink v4) et de la LPDDR5X (500 Go/s). La disponibilité est pour 2023.

Grace sera utilisé dans un premier supercalculateur signé Cray EX (HPE) : Alps, qui sera conçu pour le compte du Swiss National Supercomputing Centre (CSCS). NVIDIA évoque des performances 7x supérieures à Selene (1,8 AI-exaflops) pour l'entrainement de modèles GPT-3, avec une puissance de calcul donnée pour 20 AI-exaflops.

Le moteur de requêtes Megatron/Triton a été annoncé pour accélérer certains traitements, alors que cuQuantum permettra de simuler des machines capables de calculs quantiques à travers des GPU. Le framework Morpheus doit renforcer la cybersécurité avec des analyses au sein des solutions réseau (comme le prochain DPU Bluefield-3).

Côté automobile, Drive Atlan est attendu pour 2024 avec une intégration commerciale en 2025 et annonce des performances de pas moins de 1 000 TOPS, contre 254 TOPS pour Orin. Ce SoC intègrera les remplaçants de Grace pour le CPU et d'Ampere pour le GPU, avec un DPU Bluefield (400 Gb/s). Orin est d'ailleurs utilisé dans la nouvelle plateforme de développement Hyperion 8, Volvo devant l'intégrer à sa prochain XC90 devant être dévoilée en 2022.

Nous reviendrons plus en détails sur toutes ces annonces dans un prochain article.

NVIDIA Drive Atlan

Des solutions ouvertes à la concurrence

La société évoque également son investissement dans l'écosystème ARM, travaillant avec AWS à la création d'instances EC2 avec des GPU NVIDIA et des SoC Graviton2. Elles sont attendues pour la seconde moitié de l'année.

Un kit de développement HPC (GIGABYTE G242-P32, 2U) avec deux GPU A100 (Ampere) et un SoC Altra de la société Ampere à 80 cœurs est dévoilé. ll peut être utilisé avec le HPC SDK. Un accès anticipé sera bientôt proposé, la version finale de ce kit de développement étant attendu pour le troisième trimestre 2021.

Dans le domaine du réseau, le duo CPU/GPU de NVIDIA exploite également des solutions ARM, permettant un traitement direct et efficace des flux. Mais là aussi la concurrence n'est pas oubliée, indique la société qui veut sans doute rassurer les autorités de régulation de par le monde qui auront à statuer sur son rachat d'ARM.

Ainsi, les DPU Octeon de Marvell pourront exploiter les GPU de la société.

NVIDIA HPC DevkitLe prochain kit de développement HPC de NVIDIA avec un GPU maison mais un SoC Ampere Altra

Bientôt des SoC Mediatek avec GeForce RTX ?

Dans les appareils grand public, c'est avec Mediatek que l'entreprise s'est associée, travaillant à des SoC MT819x avec GPU RTX. Une plateforme de référence gérant Linux, Chromium et pouvant tirer parti des SDK NVIDIA a été créé. On peut donc imaginer les voir exploités dans des smartphones et autres Chromebooks à l'avenir.

  • Introduction
  • Grace : NVIDIA lance un CPU pour datacenter
  • Des solutions ouvertes à la concurrence
  • Bientôt des SoC Mediatek avec GeForce RTX ?
S'abonner à partir de 3,75 €

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0326 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact