NVIDIA active (enfin) le GPU passthrough en virtualisation et étend Resizable BAR

Sous conditions
NVIDIA active (enfin) le GPU passthrough en virtualisation et étend Resizable BARCrédits : Biletskiy_Evgeniy/iStock

NVIDIA met à jour ses pilotes avec quelques surprises à la clé. Outre la généralisation de Resizable BAR à ses dernières GeForce RTX, il met enfin un terme à la limitation du passthrough GPU sur les GeForce. De quoi ravir les adeptes de virtualisation.

Comme prévu, NVIDIA vient de publier de nouveaux pilotes qui apporte les nouveautés habituelles (validations G-Sync, support de nouveaux jeux), mais permettent surtout de profiter du Resizable BAR sur l'ensemble des GeForce RTX de série 30, et non plus la seule RTX 3060. Il faut néanmoins suivre quelques étapes.

Tout d'abord disposer d'un processeur et d'une carte mères compatibles, avec un BIOS à jour. Il faudra alors y activer la fonctionnalité. Si vous avez une RTX 3060, c'est fini. Sinon, il faut également mettre à jour le VBIOS de la carte graphique. Pour cela, rendez-vous sur le site de votre constructeur. NVIDIA met un outil à disposition pour les Founders Edition. Le panneau de configuration des pilotes permet de vérifier que Resizable BAR est bien actif.

Le GPU passthrough accessible aux GeForce !

Mais cette nouvelle version des pilotes NVIDIA cache une autre révolution, plus profonde : elle permet d'activer le GPU passthrough au profit d'une machine virtuelle sous Windows.

Pour faire simple : si vous disposez d'un PC avec une carte graphique NVIDIA et que vous l'utilisez pour virtualiser un système Windows 10, vous pouvez « attacher » votre carte graphique à la machine virtuelle afin qu'elle soit exploitable de manière native. Il suffit d'y installer le dernier pilote en date qui n'affichera plus d'erreur.

Cette fonctionnalité était désactivée jusqu'à présent sur les pilotes grand public, poussant les utilisateurs à contourner cette limitation ou à se tourner vers AMD. Ce n'est plus le cas désormais. Ce choix est sans doute le fruit des évolutions récentes de NVIDIA, partenaire notamment de Microsoft pour l'exploitation du GPU via WSL sous Windows, mais aussi de la montée en puissance de solutions de « cloud gaming maison ».

Pour le moment, cette fonctionnalité est en bêta, imposant quelques restrictions. L'hôte doit être une machine sous Linux, le système virtuel sous Windows. La carte peut être attribuée à une seule machine virtuelle, SR-IOV n'est pas exploitable sur les GeForce. Le partage d'accès à un même GPU nécessite toujours une Quadro, Tesla ou RTX Server.

Cette fonctionnalité est activée par les pilotes de la branche 465, et fonctionne pour tout GPU supporté.

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0326 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact