Gigabyte mise sur Ampere Computing pour renouveler son offre ARM

Du 2U4N arrive, miam !
Gigabyte mise sur Ampere Computing pour renouveler son offre ARM

Ces dernières années, une société créée par Renée James, ex-Intel, s'est fait remarquer dans le domaine des serveurs avec ses SoC ARM optimisés pour les usages de type « Cloud » : Ampere Computing. Gigabyte propose une gamme de produits exploitant ces solutions, qui va s'étendre dans les mois à venir.

Si Gigabyte est connu pour ses solutions grand public, sa gamme pour joueurs Aorus, ou même ses mini PC BRIX, le Taïwanais est avant tout l'un des géants du marché des serveurs, utilisé notamment par de nombreux acteurs français.

Gigabyte ❤ Ampere Computing

La société profite du Computex qui se tient cette semaine à Taipei pour annoncer qu'elle apporte son soutien à Ampere Computing à travers une gamme complète de serveurs et de cartes mères dédiés à ses processeurs. Il faut dire que Gigabyte n'en est pas à ses premiers pas avec les solutions ARM pour datacenter.

Ampere Computing Roadmap 2021Ampere Computing Roadmap 2021

Elle avait auparavant fait le choix de Marvell et ses ThunderX, désormais abandonnés. Elle voit donc dans Ampere Computing son digne remplaçant, proposant des CPU à 80 ou 128 cœurs. Un chiffre qui devrait aller croissant si l'on en croit la feuille de route d'ici à 2023 annoncée par Renée James et ses équipes il y a quelques jours

Ainsi, on trouve actuellement quatre serveurs dotés d'un Ampere Altra (LGA4926) sur le site de Gigabyte, accompagné de 16 emplacements pour de la DDR4 et plus ou moins de cages pour HDD, SSD et cartes PCIe selon les cas et les besoins. Ils sont proposés au format 1U ou 2U. Tout cela devrait évoluer dans les mois à venir.

2 sockets, 2U4N, HGX A100 : la suite arrive

Dans une vidéo (voir ci-dessous), Hoshino Akira, responsable de la stratégie du constructeur, détaille ces produits dont le G242-P31 qui a été certifié par NVIDIA. Ce dernier a pour rappel porté sa couche logicielle CUDA sur ARM ces dernières années. Notamment parce qu'il espère se payer ARM. Cette machine peut accueillir jusqu'à 4 GPU.

Ces modèles ne sont qu'une « première vague » précise Akira, qui prévoit déjà des modèles embarquant deux sockets, toujours dans des formats 1U/2U, qui pourraient ainsi s'attaquer à des modèles comme le HPE ProLiant DL365 Gen10 Plus v2 intégrant deux EPYC 7003 que nous avons récemment testé.

Mais Gigabyte veut aller plus loin, avec des serveurs comportant quatre systèmes dans 2U (2U4N), mais aussi un design basé sur le HGX A100 de NVIDIA à base de processeur Altra. La société devrait sans doute en dire un peu plus à l'occasion du Computex, une présentation sans doute plus détaillée étant prévue demain matin.

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0326 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact