Blender 2.91 multiplie les améliorations et (dé)compresse les vidéos plus rapidement

L'Apple M1, ce sera pour plus tard
Blender 2.91 multiplie les améliorations et (dé)compresse les vidéos plus rapidement

La version 2.91 de Blender est disponible. Cette mouture laisse de côté les évolutions du moteur de rendu Cycles, qui a beaucoup évolué ces derniers mois, pour se concentrer sur d'autres aspects. La hausse des performances n'est pas oubliée pour autant.

Bien qu'il ne s'agisse pas d'une version majeure, les notes de version de Blender 2.91 sont assez fournies, que ce soit la version mise en page, ou la liste complète et détaillée.

Une amélioration dans les moindres détails

Comme on peut le voir dans la vidéo de présentation, il s'agit surtout d'une multitude de nouvelles petites options et outils pour les utilisateurs :

Elles sont en général bienvenues, comme la recherche de paramètres améliorée, la gestion de l'outliner au clavier, avec des codes couleur, les éléments pouvant désormais être déplacés d'un simple glisser-déposer, les outils de sculpture et pour les tissus qui sont à nouveau renforcés, l'adaptation de mesh en volume (et inversement), etc.

Le modificateur Boolean a également été revu pour être bien plus précis. Il est également plus lent. L'ancien reste donc disponible comme une version rapide lorsqu'un bon niveau de précision n'est pas jugé nécessaire. Les courbes d'animation (F-Curve) ont également droit à un petit coup de fraîcheur, pour être plus fluides.

Quelques améliorations de performances

Cette fois, donc, pas de grosse modification de Cycles pour y ajouter le support de tel ou tel composant dernier cri. Le support natif des Apple M1 est en cours (et n'arrivera peut-être pas avant 2021), tout comme celui des Radeon RX 6000 d'AMD. Seule nouvelle sur ce plan : les RTX de série 30 ne nécessitent plus de compilation du runtime.

Côté performances, on note également la prise en charge de SSE/AVX/AVX2 pour ffmpeg tel qu'il est compilé pour Blender. De quoi accélérer la (dé)compression des vidéos. Dans un test avec un fichier d'une définition de 2560 x 1376 pixels, l'équipe est ainsi passée de 313 secondes à 210 secondes, ce qui est loin d'être négligeable.

Même chose pour l'éditeur d'image qui est annoncé comme bien plus efficace, notamment sur des fichiers haute définition.

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0326 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact