Radeon RX 6800 (XT) : et soudain, c'est le drame

Vivement 2021 !
Radeon RX 6800 (XT) : et soudain, c'est le drame

Avec ses nouvelles Radeon basées sur l'architecture RDNA 2, AMD a tenu sa promesse : revenir sur le haut de gamme. Si tout n'est pas parfait, les RX 6800 (XT) devraient trouver leur public... tout du moins, lorsqu'elles seront disponibles. Il faudra aussi vérifier quel sera leur tarif réel.

Avec Navi 21 et ses nouvelles Radeon RX 6000, AMD a réussi à faire mentir les prédictions (dont les nôtres). Si le modèle 6800 est bien au niveau de la RTX 3070 de NVIDIA en pratique, ce n'est pas le modèle haut de gamme. Elle n'a « que » 60 Compute Units (CU), les RX 6800 XT et 6900 XT en disposant respectivement de 72 et 80.

Quel a été le secret d'AMD pour cette réussite ? Tout d'abord une bonne densité de puce et une gravure en 7 nm lui permettant d'atteindre 2 GHz avec une consommation limitée, enfin au niveau de la concurrence (parfois inférieure).

Radeon RX 6800 (XT) : des cartes à la hauteur

De quoi proposer (enfin), un système de refroidissement (fan stop, trois ventilateurs, 267 mm) à la hauteur et silencieux. Si les équipes de Lisa Su n'ont pas fait aussi bien que NVIDIA, leur carte est considérée comme silencieuse par l'ensemble des testeurs, ce qui était loin d'être le cas de toutes les générations précédentes.

L'autre clé du succès se situe plus profondément dans l'architecture RDNA 2 : l'Infinity Cache. 128 Mo venant se placer entre le cache L2 et la mémoire. De quoi lisser les éventuels soucis de performances en permettant une hausse importante de l'efficacité à consommation réduite... et enfin revenir dans la course.

Car en pratique, dans les jeux classiques et en moyenne, la RX 6800 se place comme attendu juste au-dessus de la RTX 3070. La RX 6800 XT juste au-dessus de la RTX 3080. Ce succès reposant en partie sur du cache, il y a des cas où cela fonctionne moins bien que d'autres, mais le plus souvent, l'effet est là.

AMD RDNA 2AMD RDNA 2

Ray tracing : ce n'est pas encore ça

Il y a un segment où AMD fait moins bien que son concurrent, mais là aussi c'était anticipé : le ray tracing. Le cache occupant sans doute une partie non négligeable de la puce, il n'était pas question de multiplier les unités d'accélération. Il n'y en a donc pas pour les calculs matriciels, peu pour le ray tracing. Et elles n'agissent que partiellement.

Ainsi, même l'Infinity Cache ne peut faire de miracle en la matière. La RX 6800 XT se retrouve donc le plus souvent au niveau de la 3070 ou un peu au-dessus lorsque DirectX ray tracing est actif. Il y a également un point qui a encore été peu évoqué par nos confrères, où il faudra être attentif : la qualité du denoising.

En effet, celui-ci repose sur un algorithme propre à chaque constructeur. Il faudra donc comparer la qualité d'image au-delà des performances. Certains ont néanmoins noté des soucis de rendu dans Watch Dog : Legions pour le moment.

AMD fait aussi l'impasse pour l’instant sur un équivalent de DLSS, promettant son Super Resolution pour plus tard. Mais la fonctionnalité, qui doit exploiter DirectML, est évoquée et attendue depuis les débuts de DLSS sans que l'on n'en ait vu la couleur depuis. Espérons que cette promesse deviendra rapidement réalité.

Peu de fonctionnalités annexes

Même chose pour des outils comme Broadcast (absence d'accélération IA oblige) ou encore Reflex. Si AMD propose des solutions de réduction de la latence, c'est uniquement au niveau des pilotes.

Pour le rendu 3D dans Blender Cycles par exemple, aucun test n'a pour le moment été publié. L'accélération du ray tracing n'y est pas (encore) supportée. Les solutions de calcul OpenCL qui n'exploitent pas toujours tout le potentiel d'un GPU comme Hashcat par exemple, semblent néanmoins apprécier l'Infinity Cache.

Il sera intéressant de faire un point plus complet sur le sujet dès que des optimisations pour les dernières architectures d'AMD et NVIDIA auront pu être effectuées par les développeurs.

AMD Radeon RX 6000AMD Radeon RX 6000
Le maître mot : plus tard... Vivement RDNA 3 ?

Tarif et disponibilité, drame des Radeon RX 6800 (XT)

Tout allait donc pour le mieux, à un « détail près » : malgré un lancement hier, presque aucune carte n'était disponible en stock. En France, seules quelques boutiques ont listé les modèles de référence... à des tarifs entre 700 et plus de 900 euros. Ce, alors qu'AMD annonçait 579 et 649 dollars.

On est donc au-dessus des équivalents de NVIDIA, qui ne sont eux aussi que peu disponibles. LDLC semble avoir de son côté décidé d'attribuer une partie de son stock à des machines assemblées plutôt que la vente au détail. Contrairement au lancement de Vega, le revendeur ne semble pas avoir eu droit à un traitement de faveur.

Sur Twitter, Frank Azor tente de faire bonne figure, évoquant une production en volume et une forte demande. Mais il se fait durement rabrouer. Il faut dire que même les revendeurs y sont allés de leur petit commentaire. Outre-Atlantique, B&H a évoqué des quantités très limitées. En France Top Achat indique qu'il n'avait pas de stock et qu' « aucun constructeur n'est capable de [lui] donner de date pour les restock, on ne sait pas si ça sera en 2020 ».

AMD semble avoir également misé sur sa communauté « Red Team » en leur fournissant des liens en amont de la mise en vente réelle outre-Atlantique. Une manière de s'assurer de voir des fans vanter la disponibilité de ces cartes, commentent sur Twitter nos confrères de Hardware Canucks.

Sur sa page consacrée aux points de vente, AMD a d'ailleurs tout simplement... rayé l'Europe de l'Ouest de la carte. Hier soir, on pouvait encore trouver une liste des revendeurs français (sans lien). Ce matin, plus rien :

AMD Vente RX 6000AMD Vente RX 6000Entre hier (à gauche) et aujourd'hui (à droite), l'Europe de l'Ouest a été rayée de la carte

Pour le moment, nous ne savons pas quand de nouvelles Radeon RX 6800 (XT) seront disponibles et à quel prix. Ce qui va être un problème pour AMD puisque du côté de NVIDIA, les quantités fournies aux revendeurs augmentent progressivement ces dernières semaines, bien que tout soit encore vendu très rapidement. Le constructeur nous dit s'attendre à un retour à la normale d'ici la fin du mois, plus ou moins selon l'évolution de la demande.

Pour les Radeon, il faut espérer que les choses s'amélioreront d'ici le 8 décembre. Ce sera en effet la date de lancement des RX 6900XT, nouveau flagship maison annoncé à 999 dollars.

AMD nous a contacté suite à la parution de cet article pour détailler sa position, reprenant les propos de Frank Azor :

« Nous sommes très enthousiastes vis-à-vis de l’accueil réservé aux nouvelles cartes AMD Radeon RX 6800 et la forte demande qui en résulte. Nous produisons un nombre significatif de GPU et travaillons étroitement avec nos partenaires fabricants pour augmenter la production et proposer sur le marché davantage de cartes AMD Radeon 6000 personnalisées dans les semaines à venir. Nous sommes reconnaissants pour le soutien et la patience dont vous ferez preuve alors que nous travaillons pour que le plus grand nombre possible de joueurs puisse obtenir une carte graphique Radeon RX 6800. »

  • Introduction
  • Radeon RX 6800 (XT) : des cartes à la hauteur
  • Ray tracing : ce n'est pas encore ça
  • Peu de fonctionnalités annexes
  • Tarif et disponibilité, drame des Radeon RX 6800 (XT)
S'abonner à partir de 3,75 €

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact