Lima lance son boîtier Ultra à 129,99 €, des clients réclament des mises à jour logicielles

Shut up, I take your money
Lima  lance son boîtier Ultra à 129,99 €, des clients réclament des mises à jour  logicielles

Lima vient de lancer son nouveau boîtier Ultra. Il est vendu 129,99 euros et propose un SoC plus puissant, avec des taux de transferts plus élevés. Certains clients en profitent pour faire part de leur mécontentement concernant la partie logicielle qui aurait, elle, bien besoin d'une mise à jour.

Lors du CES de Las Vegas, Lima nous expliquait qu'il travaillait sur une fonctionnalité attendue depuis des mois, l'unification, ainsi que sur une v2 de son boîtier éponyme. Si la première n'est toujours pas en place pour tous les clients, le nouveau Lima Ultra est officiellement disponible. C'est donc l'occasion de voir ce qu'il propose.

Le principe de fonctionnement reste exactement le même : il s'agit d'un petit boîtier externe qui vient jouer sur les plates-bandes des NAS, en misant sur la simplicité d'utilisation. Pour démarrer avec Lima, il suffit d'y brancher un périphérique de stockage USB et de le relier à votre réseau local via son port Ethernet.

Via des applications mobiles, vous pouvez ensuite accéder à vos données de n'importe où (à condition d'avoir une connexion à Internet bien évidemment). Tous les détails sont expliqués ici.

Lima Ultra : un port Gigabit et un SoC plus puissant...

Avec son nouveau boîtier baptisé Ultra, Lima explique que la partie matérielle a été largement améliorée avec un SoC plus puissant (40 fois selon le constructeur) comprenant quatre cœurs à 1,5 GHz (référence non précisée). Alors que le premier Lima ne disposait que d'un port réseau à 100 Mb/s, l'Ultra dispose enfin du Gigabit.

Lima

Niveau débit, le Lima Ultra est capable de grimper jusqu'à 60 Mb/s (soit 7,5 Mo/s) lors d'une « synchronisation d'arrière-plan avec le Lima qui se trouve chez vous », contre 16 Mb/s (soit 2 Mo/s) précédemment ; c'est mieux, mais encore loin de ce que peuvent tenir des connexions avec de la fibre à la maison et de la 4G sur le smartphone. Dans tous les cas, le transfert sont des données est toujours chiffré de bout en bout, en AES sur 256 bits. 

... mais toujours de l'USB 2.0

Pas de changement par contre concernant le port USB qui est toujours à la norme 2.0 (Lima annonce 400 Mb/s, soit 50 Mo/s maximum, alors que l'USB 2.0 peut grimper jusqu'à 480 Mb/s). Dommage d'avoir fait une nouvelle fois l'impasse sur l'USB 3.0 qui est pourtant largement répandu de nos jours, et permet un gain substantiel en performances lors d'un transfert sur le réseau local.

Comme c'était déjà le cas avec le premier Lima, vous pouvez combiner plusieurs Lima – original, Ultra ou un mélange de deux – afin de répliquer vos données sur plusieurs périphériques de stockage, dans des lieux différents si vous le souhaitez.

Lima

Pour rappel, avec un seul port USB 2.0 de disponible, aucun Lima ne propose du RAID permettant de palier la perte d'un disque dur par exemple. Il faudra donc être attentif à ce point et acheter deux Lima augmente significativement la facture, dont le montant sera facilement comparable à celui d'un NAS d'entrée de gamme offrant des performances bien supérieures.

La colère de certains clients concernant la partie logicielle

Certains anciens clients sont par contre déçus de l'annonce du jour, car ils attendent de pied ferme une mise à jour logicielle (voir ici et  par exemple) pour le premier boitier. En effet, plusieurs fonctionnalités pourtant promises lors du lancement sont toujours aux abonnés absents, presque trois ans après son lancement sur Kickstarter.

La version 1.3 du firmware arrive « très bientôt » affirme le fabricant sur Twitter, avec plusieurs améliorations, dont la possibilité d'utiliser un disque dur comportant déjà des données, de changer de disque dur et d'accélérer certains transferts de fichiers.

Par contre des fonctionnalités comme l'application Windows Phone, les améliorations sur la version iOS, le « dashboard » sur mobile, l'accès web à Lima, le partage de fichiers par lien, l'unification... n'arriveront que plus tard, sans plus de détail. La feuille de route de Lima permet de se faire une idée du travail qu'il reste à accomplir.

Prix de l'Ultra : 129,99 euros, soit 30 euros de plus que l'original

Quoi qu'il en soit, le nouveau Lima Ultra est annoncé à 129,99 euros et il faut attendre entre 6 et 8 semaines pour qu'il soit livré. Pour rappel, le Lima original est vendu à 99,99 euros. Un tarif qui le place largement au-dessus du NAS DS115j de Synology et quasiment au niveau du DS216se.

Pour les anciens clients, ou ceux qui ont commandé un Lima mais qui ne l'ont pas encore reçu, des offres promotionnelles sont proposées par email.

  • Introduction
  • Lima Ultra : un port Gigabit et un SoC plus puissant...
  • ... mais toujours de l'USB 2.0
  • La colère de certains clients concernant la partie logicielle
  • Prix de l'Ultra : 129,99 euros, soit 30 euros de plus que l'original
S'abonner à partir de 3,75 €

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact